« Phaenix – Tome 1 : Les cendres de l’oubli » de Carina Rozenfeld

Article - Présentation

« Et dans toute cette houle, un seul point d’ancrage : les yeux d’Eidan dans les miens.
Comme s’il chantait pour moi, que j’étais seule dans la pièce. »

Article - Résumé

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s’unir dans un amour pur et éternel…

Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…
Aujourd’hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d’université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu’à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche.
Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s’ils la connaissaient depuis toujours… Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même.
S’ouvriront alors les portes d’une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

Article - Mon avis

Que dire alors que je suis encore « sous le choc » de cette lecture incroyable ?
Jamais je n’aurais dû le laisser prendre la poussière dans ma PAL aussi longtemps !

Tout commence lorsque Anaïa, jeune musicienne de violoncelle, et ses parents quitte Paris pour emménager dans le mas de son grand-père, décédé, situé dans le Var. La jeune fille va y retrouver son amie d’enfance, Garance, avec qui elle faisait les 400 coups quand elle venait y passer tous ces étés.
Ensemble, elle commence leurs années universitaires. Mais Anaïa sens qu’il se passe quelque chose. Non seulement elle fait d’étranges rêves qui la perturbent quelque peu ; les 5 grains de beauté situés depuis toute petite dans la paume de sa main gauche la brulent et se multiplient au fil des jours ; mais en plus de ça, elle y rencontre deux jeunes hommes qui vont la mettre mal à l’aise. L’un pour son côté mystérieux et réservé. L’autre, au contraire, pour son côté trop entreprenant. Anaïa va donc devoir démêler tout ça et se souvenir, afin de savoir qui est le plus sincère des deux.

Avant d’entamer le récit, une petite note de l’auteur nous propose un QR Code à flasher afin d’accéder à la playlist des chansons présentes dans le roman. Un peu septique, moi qui ai une nette préférence pour les lectures dans le calme le plus complet, je sors quand même mon iPhone de son étui afin de télécharger le tout. Je me dis, pourquoi pas, tentons la chose ^^ Et j’ai bien fait car ce fut une très agréable découverte ! Non seulement par certaines musiques que je ne connaissais pas, Rock ou classique, mais également par le fait qu’elles apportent un grand plus à la lecture.
Les morceaux de Sia, que se soit « Breathe Me » ou « I’m In Here », m’ont particulièrement donné des frissons. Elles accompagnent parfaitement les passages et nous procurent par la même occasion de fortes émotions, à en avoir les larmes aux yeux.
Un petit clin d’œil également à « Prélude pour la suite n°1 pour violoncelle » de J.-S. Bach que je n’avais plus entendu depuis que j’ai arrêté la danse classique et qui ne veux plus sortir de ma tête 😉

Musique donc, théâtre, réseaux sociaux, récit … Anaïa nous raconte son histoire sous différentes formes et c’est aussi ce qui fait l’originalité de ce roman ! Du moins pour ma part car je ne me souviens pas avoir vu ça très souvent dans mes lectures. Ou alors, elles ne m’ont pas marqué plus que ça ^^
Et c’est les passages Facebook que j’ai le plus appréciez car ils nous permettent de découvrir les meilleurs amis d’Anaïa, Juliette et Simon, resté sur Paris ; mais également d’apporter de petites touches d’humour dans ce récit exaltant.

Les descriptions des lieux ne sont pas très importantes comparées à celle des personnages. Mais j’ai malgré tout été facilement transportée dans le sud de la France, aux côtés d’Anaïa, dans ce petit village calme et paisible. J’ai apprécié également que les détails physiques ne soient pas dévoilés en une seule fois mais plutôt en différentes parties, accentuant ainsi notre imagination à leur propos. Au fur et à mesure qu’Anaïa apprend à les connaitre, nous pouvons nous les imaginer de plus en plus facilement.

J’ai trouvé le style d’écriture très agréable, entrainant, fluide. Carina Rozenfeld nous montre plusieurs facettes d’écriture, que ce soit en mode « Statut Facebook » ou plus poétique lors des rêves d’Anaïa et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ces changements. Elle arrive également à nous transporter au côté de l’héroïne et j’adore ça !
Les chapitres ont défilé devant moi sans que je ne voie le temps passer, j’ai totalement été envoutée par ce que vi Anaïa et ce, dès les premières lignes du prologue. J’ai été interpelée et curieuse de savoir la suite afin de mieux comprendre ces quelques pages. Impossible de poser le livre, nous voulons toujours en savoir plus.

Je pense que c’est la première fois que je ressens autant d’intensité, d’émotions dans une lecture ! Est-ce que la playlist y est aussi pour quelques choses ? Je pense que oui car chaque musique est très bien intégrée et complète parfaitement certains passages.
Ce fût un de mes plus beaux moments lecture, un réel plaisir !! Carina Rozenfeld est ma reine, elle m’a vendu du rêve, j’en suis totalement fan !!

Et j’avoue ne plus trop savoir quoi dire afin de vous convaincre d’engloutir ce roman au plus vite. Il m’a laissé « sur le cul » et avec une seule envie, commencer la suite au plus vite. Chose que j’ai faite bien évidemment ^^ Vous aurez donc mon avis tout bientôt 🙂

Coup de coeur

Petit mot sur la couverture

Cette couverture est une merveille ! Très mystérieuse, très sombre et très attirante ! À la fois simple et recherchée, elle reflète totalement l’histoire.

Lecture commune
Myly de « L’antre de leurs mots »
Aveline de « Le Sentier des mots« 

Publicités

17 réflexions sur “« Phaenix – Tome 1 : Les cendres de l’oubli » de Carina Rozenfeld

  1. Pingback: Phaenix, Tome 1 |

  2. Pingback: Duologie Phaenix, tome 1: Les cendres de l’oubli – Carina Rozenfeld | Le Sentier Des Mots

  3. Je suis comme toi, j’ai tout aimé. Par contre, j’ai pas eu le courage de flasher pour les musiques, je sais meme pas comment ça marchent ces trucs-là mais alors, j’ai fait de belles découvertes musicales, notamment Breathe me de Sia.
    Pour les passages FB, comme toi j’ai bien aimé, sauf dans le tome 2 vers la fin où… mais je vais pas parler du tome 2 alors qu’on est dans le tome 1 ^^

    J'aime

    • Oui, tu me diras tout ça sur mon article du tome 2 que je vais essayer de poster avant la fin de la semaine 😉
      Pour flasher, tu dois télécharger une application sur ton portable, si tu veux, je t’expliquerais en MP facebook ^^
      Breathe Me ! Je ne peux que t’approuver ♥♥ Et « I’m In Here » aussi ♥

      J'aime

  4. Pingback: "Phaenix – Tome 2 : Le brasier des souvenirs" de Carina Rozenfeld | D-Dream Bookine

  5. Pingback: Top Ten Tuesday #1 | D-Dream Bookine

  6. Pingback: Phaenix, Tome 1 | L'antre de leurs motsL'antre de leurs mots

  7. Pingback: Top Ten Tuesday #8 | D-Dream Bouquine

  8. Pingback: « La symphonie des abysses – Livre 1  de Carina Rozenfeld | «D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s