« Mal dans la peau » de Ghislaine Bizot

Article - Présentation

« Paraître et être. Elle a toujours pensé qu’il faudrait mieux écrire
«Parêtre» puisque paraître n’est qu’une protection de l’être.
Elle doit se taire, ne pas dire son émotion. Cacher. »

Article - Résumé

Marie et Carole, deux amies d’enfance originaires de Lille, se trouvent séparées quand Carole part vivre avec son mari Fabrice dans un petit village retiré de l’arrière-pays niçois.
Elles décident alors de s’écrire, mais au cours de ces échanges, la Carole que Marie connaissait si bien semble peu à peu s’effacer…
Que lui arrive-t-il et quel secret cherche-t-elle à cacher derrière ces mots si minutieusement pesés ?

Article - Mon avis

Ayant faits la couverture de ce livre (oui oui, je me permets de le rappeler ^^), j’avais très envie de me plonger dedans au plus vite. C’est donc ce que j’ai fait dès que je l’ai découvert dans ma boîte aux lettres ^^

Carole et Marie sont meilleures amies depuis près de 25 ans mais aujourd’hui, plus de mille kilomètres les séparent. Alors que Marie vit à Lille, Carole est partie avec Fabrice, son mari, dans le sud de la France, à Tournefort. Dans cette campagne si paisible, aucune technologie ne leur permet de rester en contact régulièrement et, afin d’y remédier, elles choisissent la solution la plus simple : S’écrire ! Mais Marie ressent très rapidement le manque de la présence de Carole et perçoit aussi beaucoup de changements dans ces lettres. Carole souffre de l’isolement et sa vie de couple n’est pas au beau fixe …

Bien que je ne sois habituellement pas fan de ce genre de sujet ou du style « échanges de courrier », je dois bien avoué que j’ai totalement dévoré ce livre !! Commencé le lundi soir, je l’avais déjà fini le lendemain. À peine quelques pages et j’ai été comme impliquée dans leur histoire, impossible alors de le reposer sagement, la curiosité prenait le dessus ^^

Le récit se déroule de septembre 1998 à juillet 1999. Durant ces moins, nous suivons donc les échanges entre Carole et Marie mais également ceux que Carole entretient avec ses parents.
Que ce soit par lettres, SMS ou appel téléphonique, plusieurs moyens de communication nous sont décrits afin de pouvoir suivre au plus près leurs différents échanges.
Alors que Carole préserve totalement ses parents de ces problèmes de couples et ne leur dit rien concernant le comportement de Fabrice afin de ne pas les inquiéter, elle ne peut se retenir de se confier à Marie sans pour autant lui dire clairement ce qu’elle vit. Et c’est ce qui rend cette amitié si vraie !

Ce livre contient également certains passages en italique, que j’ai trouvés beaucoup plus poétique, qui nous permette de suivre l’état d’esprit de Carole jour après jour. Elle se ment à soi-même, se dit que tout s’arrangera, que tout ça est de sa faute … Parce qu’il est plus aisé de faire bonne figure et de se dire que tout ça finira par passer.

Au fur et à mesure de ma lecture, j’ai ressenti beaucoup de tristesse et d’inquiétude !
Non seulement pour Marie qui ressent un manque indéniable de sa meilleure amie, qui sent que quelque chose ne vas pas mais ne sais clairement pas quoi ni quoi faire pour l’aider.
Mais surtout pour Carole donc j’ai ressenti un profond conflit intérieur ainsi qu’un sérieux mal-être. J’avais cette impression d’impuissance aussi, dû au fait de ne pas savoir l’aider à sortir de cette mauvaise passe, de ne pas pouvoir la soutenir moralement.
Je n’ai pas réussi à m’identifier à l’une d’elles mais je les ai vues comme des amies, ce qui rend les personnages très réalistes au final.

Cette situation rend Carole un peu difficile à décrire. D’un côté nous la voyons comme nous l’a décrit Marie : une jeune femme joyeuse qui sait ce qu’elle veut, qui ne se laisse pas marcher sur le pied et qui ne démord pas de ces idées. Mais de l’autre, nous la percevons à travers ces lettres comme désarmée, perdue, soumise, effacée … Je pense sérieusement que tant que nous n’avons pas vécu cette situation, nous ne pouvons pas juger car il est facile de dire « avec moi, ça ne se serait pas passé comme ça ». Cependant, j’avoue avoir eu très souvent envie de secouée Carole afin de lui faire comprendre que non, le comportement de Fabrice n’était pas normal et que ça n’allait pas aller en s’arrangeant.
Concernant Marie, elle est très aimante et protectrice envers Carole ! Elle se fait beaucoup de soucis pour elle et reste sceptique concernant le bon déroulement de sa relation avec Fabrice. On sent qu’elle tient beaucoup à garder cette amitié intacte malgré la distance qui les sépare et savoir que son amie n’est pas bien la rend profondément triste. Elle essaye tant bien que mal de découvrir ce que lui cache Carole tout en ne voulais pas émettre des hypothèses sans fondement.

Ghislaine Bizot nous montre différents styles d’écriture pour cette publication. Les passages en italique dont j’ai parlé plus haut sont assez poétique, elle n’hésite pas à jouer avec les mots afin de nous transmettre toutes les émotions de Carole.
Contrairement à ça, les lettres sont plus simples et le langage, plus commun. C’est ce qui m’a permis d’avoir cette impression de réelle correspondance ! Comme si j’avais moi aussi ces échanges avec ma meilleure amie (ok, les réseaux passent pratiquement partout maintenant mais qui sait, cette situation pourrait nous arriver un jour ^^)

En bref, une lecture passionnante et rythmée que je n’hésite pas un seul instant à vous recommander 😀

Notification 5

Publicités

10 réflexions sur “« Mal dans la peau » de Ghislaine Bizot

  1. Pingback: Ma semaine en photos #2 | D-Dream Bookine

  2. J aspire le recevoir maintenant … Très tentée ! La ou je ne te rejoins pas , j espère ne jamais avoir ce genre d échange avec toi ( car j imagine…)
    Au pire nous devrions être séparée de 10km donc aucuns risques !
    Bisoulle

    J'aime

  3. Pingback: Top Ten Tuesday #1 | D-Dream Bookine

  4. Pingback: In My Mailbox #1 – Juin 2013 | D-Dream Bookine

  5. Pingback: Bonus de "Mal dans la peau" de Ghislaine Bizot |

  6. Pingback: [Partenaire Editeur #1] Les éditions Calepin | D-Dream Bouquine

  7. Pingback: Concours "Calepin" #3 : Mal dans la peau | D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s