« La petite marchande de rêves » de Maxence Fermine

Article - Présentation

« – Tu sais, quand on est adulte, on ne fait pas toujours ce qu’on veut.
– Et quand on est enfant, on n’a jamais le choix … »

Article - Résumé

Entrez au Royaume des Ombres et choisissez votre rêve…
Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune en diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants : Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer ; Mercator, le chat si bavard vieux de 213 ans ; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Mais aussi des spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.
Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.
Et une nuit…

Article - Mon avis

Pourquoi un conte pour enfants ? Encore une fois, je ne saurais vous répondre. Peut-être suis-je atteinte du syndrome de Peter Pan ^^ Mais aussi parce que face à cette couverture magnifique et à ce titre évocateur, je n’ai tout simplement pas pu résister.

Malo est un jeune Parisien étourdis et rêveurs, toujours dans son monde. Pour fêter ces 11 ans, ses parents ont contacté une agence de loisirs afin de lui préparer une fête à laquelle ils ne pourront être présents. Alors que Malo est dans le taxi en direction de l’Auberge des Trois Brigands, un autobus perd le contrôle de son véhicule et percute le taxi qui finit dans la Seine. Malo va alors découvrir un monde entièrement fait de noir et de blanc qui ne lui réserve pas que de bonnes surprises, le Royaume des Ombres …

Si j’ai une chose à reprocher à se livre, c’est bien la quatrième de couverture et son résumé. Il en dévoile beaucoup trop à mon gout et nous gâche la découverte de ce monde et d’une partie de ce qui attend Malo. C’est dommage …

La petite marchande de rêves nous plonge dans un monde entre Alice au Pays des Merveille et Le Petit Prince. Un univers fantaisiste mais charmant où les arbres parlent, les carafes dansent, les chats fument, et où des boîtes à bonheur délivrent des rêves et des couleurs dans ce décor entièrement fait de noir et de blanc.

J’ai été agréablement surprise de voir plusieurs illustrations agrémenter le récit. Chacune dans un style différent, elles sont cependant très fidèles à ce que je m’imaginais de ce monde, où seule la petite marchande de rêves apporte une touche de couleur.

ob_72e91fd7c4d6de6775dcaeab536890b6_clochard-celeste  nouvelle_image__325854

Tout au long de sa quête, Malo fera la connaissance de plusieurs personnages originaux. J’ai particulièrement apprécié Mercator, et Septimus pour son langage particulier. Mais également Lili, la petite marchande de rêves qui accompagne Malo.
Malo quant à lui est un jeune garçon naïf et ignorant dans ce monde qui lui est totalement inconnu. Il le découvre en même temps que nous, lecteur, et c’est ce qui le rend attachant.

Maxence Fermine nous offre un conte merveilleux entre rêve et réalité. Malo se retrouve au cœur d’une aventure fantastique, dans un monde magique, où il devra affronter des spectres inquiétants et un alchimiste un peu fou. Il nous relate ce récit avec délicatesse, mélancolie, poésie et jeux de mots. Je suis sur que tout enfants aimeront cet univers autant que moi et je lirais le tome suivant avec grand plaisir !

Coup de coeur

Publicités

5 réflexions sur “« La petite marchande de rêves » de Maxence Fermine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s