« Saulnier et la petite morte » de Caterine Coss

Article - Présentation

À première vue on dirait un vieux râleur, un blasé mais je pense qu’en fait c’est un homme sensible que la misère du monde emmerde profondément.

Notification 4

Article - Résumé

Pierre Saulnier, lieutenant de police à l’ancienne ne supporte rien ni personne, encore moins ses collègues qui le lui rendent bien. Usé et désabusé, il traîne sa vie comme on traîne un vieux boulet et noie parfois sa triste existence dans l’alcool.

Pourtant, en ce matin frileux de décembre, Saulnier est loin d’imaginer qu’il est sur le point de se lancer dans une enquête bien particulière, une enquête qui va bouleverser sa vie…

Qui aurait cru qu’une Petite Morte….

Article - Mon avis

Avec (encore) un train de retard, voici enfin mon avis sur la 4ème publication des Éditions Calepin dont j’ai fait la couverture : Saulnier et la petite morte ! À première vue, l’histoire me semblait intéressante, sans plus. Mais c’était sans compter la plume additive de Caterine Coss et sa très belle leçon de vie.

Pierre Saulnier, lieutenant de police depuis déjà quelques années, est un homme brisé par la vie. Bourru et blasé, il traine des pieds et ne vois que le mauvais de ce que la vie peut lui offrir. Mais, alors qu’il enquête sur le meurtre de Marion, une jeune fille dans la fleur de l’âge assassinée de plusieurs coups de couteau, Saulnier va devoir faire face à un événement des plus inattendus : le fantôme de la petite morte va entrer en contact avec lui afin de l’aider dans son enquête. Mais pas que …

Nous allons donc suivre l’enquête de Saulnier concernant l’assassinat de Marion. Une enquête en apparence plutôt banale mais qui va se révéler être beaucoup plus que ça ! En effet, alors que le lieutenant piétine magistralement dans son enquête, Marion va se manifester à lui par le biais de son ordinateur. Même si elle est bel et bien morte, son esprit est décidé à retrouver son assassin !

Dès les premières lignes, le ton est donné concernant l’état d’esprit de Saulnier ! Il râle, ne s’intéresse à rien, il est du genre pessimiste et cette enquête l’ennuie plus qu’autre chose …
Mais, suite à sa « rencontre » avec Marion, ce personnage va évoluer. Il va devenir plus « vivant », plus ouvert et épanouit. Et même si nous sommes toujours dans l’enquête, j’avoue l’avoir relégué au second plan et m’être plus intéressée aux états d’âme de ce personnage car son évolution est vraiment belle à voir et très bien amenée !

J’ai également bien apprécié le personnage de Marion, la jeune fille assassinée. Lorsqu’elle évoque son passé, nous comprenons qu’elle n’a pas eu une vie facile. Marion a quitté Paris pour Grenoble mais, une fois sur place, elle s’est retrouvée seule … Les Leroy l’ont soutenue et aider en lui donnant un logement ainsi qu’un travaille. Elle était appréciée de tous au restaurant, que ce soit les clients ou des Leroy, ces employeurs. Les chapitres la concernant nous permettent de mieux la connaitre étant donné que, dès le début, elle meurt alors qu’elle n’avait que 23 ans et toute la vie devant elle.

Le lien qui va unir nos deux protagonistes est vraiment beau ! On sent parfaitement le côté bénéfique qu’apporte Marion à Saulnier ! Depuis la mort de sa femme et de son fils de 7 ans dans un grave accident de voiture, il s’est refermé sur lui-même. Marion va le faire revivre, lui redonner du courage ! Il va être plus joyeux, plus enjoué, et va reprendre soins de lui.

Marion va également nous permettre d’avoir un point de vue différent sur le lieutenant. Elle parle de lui avec beaucoup d’affection, ce qui lui donne un petit côté très attachant qu’on ne lui attribuerait pas au début.

En conclusion, Caterine Coss nous offre un récit policier qui, tout en faisant évoluer son enquête, fait également évoluer la psychologie des personnages. Si vous cherchez un roman avec une enquête détaillée, là, par contre, je vous dirais que ce n’est pas le livre qu’il vous faut ! Mais pour ma part, le côté fantastique et relationnel mi en avant est largement suffisant pour me faire apprécier ma lecture. De plus, l’auteur à une plume entrainante et maitrisée ! Elle réussit à nous faire passer par différentes émotions grâce à des personnages très attachants et à une histoire maitrisée du début à la fin !

Bref, si vous êtes à la recherche d’un roman à mi-chemin entre le policier et le fantastique, n’hésitez pas !

Partenariat
logo-calepin

Publicités

2 réflexions sur “« Saulnier et la petite morte » de Caterine Coss

  1. Pingback: [Partenaire Editeur #1] Les éditions Calepin | D-Dream Bouquine

  2. Pingback: [Concours blog-anniversaire #1] Editions Calepin | D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s