« Premier appel du paradis » de Mitch Albom

Article - Présentation

Ce fut le jour où le monde reçut son premier appel de l’au-delà.
Ce qui suit dépend de ce que l’on est prêt à croire.

Coup de coeur

Article - Résumé

Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d’un véritable miracle. Un beau jour d’automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l’espoir d’un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu’il s’agit seulement d’une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?

Article - Mon avis

Encore une fois, je remercie les Éditions Kero pour cette lecture ! J’ai passé un très agréable moment avec ce roman de Mitch Albom.

Sullivan Harding, ancien pilote dans l’aviation de la Marine, sort de prison. Il va enfin pouvoir retrouver sa liberté, son fils Jules, ses parents, et vivre tranquillement dans la petite ville de Coldwater, située non loin du lac Michigan. Seul Gisèle, son épouse, manque à l’appel. Elle est décédée après un long coma des suites d’un grave accident de voiture.
Mais il va vite se rendre compte que vivre à Coldwater n’est plus si tranquille que ça depuis que plusieurs personnes déclarent recevoir des appels téléphoniques venant de l’au-delà. Des proches décédés prendraient contact avec eux chaque vendredi … Certains pensent qu’il s’agit là d’un miracle, d’autres disent que c’est une grande supercherie.
Sully, plus que septique, décide de mener sa propre enquête et de prouver à tous que cette histoire n’est que mensonges et illusions ! Mais … Est-ce vraiment le cas ?

La réponse à cette question est plutôt surprenante mais nous montre comment l’être humain à ce besoin de croire, et d’espérer, à une vie après la mort ! Ce côté de l’histoire est traité avec beaucoup de sensibilité et de bienveillance. Suspense et espoir font vivre ce roman écrit d’une main de maitre. J’y ai vraiment pris du plaisir et j’ai été touchée ! Que ce soit par le réconfort que ressentent ces personnes « élues » lorsqu’ils reçoivent ces appels de personnes chères à leur cœur, ou par rapport à l’histoire de Sully.

D’ailleurs, on s’accroche souvent à un aperçu du paradis de crainte de le perdre, comme un enfant qui tient un papillon au creux de ses mains.

Concernant l’intrigue, nous en sommes directement au centre dès les premières lignes ! Le fait d’ouvrir le récit avec les premiers appels que les différents protagonistes reçoivent est vraiment une très bonne entrée en la matière et nous permet d’être tout de suite interpellées.

Mitch Albom nous propose une conversation directe avec les défunts mais, peut-on vraiment croire à ces appels sans preuves concrète ? Ce roman touche particulièrement à nos croyances et j’avoue que, tout comme Sully, j’en resterais très méfiante et septique.

L’auteur nous glisse également plusieurs références à l’histoire d’Alexander Bell ainsi que sur son invention, le téléphone. Ces anecdotes, toujours en lien avec l’histoire de Sully, nous montrent comment le monde a accueilli cette invention mais également comment il a changé par la suite.

Quelques mots de l’au-delà avaient rendu inutiles tous les mots de la Terre.

Sullivan Harding, notre héros principal, est un homme totalement abattu par son passé. Il ne se remet pas de l’injustice qui l’a envoyée croupir en prison mais surtout, il n’accepte pas le décès de sa femme ! Alcool et cigarettes font partie intégrante de son quotidien … Il subit le temps plus qu’il n’en profite ! Mais cette histoire d’appel du paradis va lui redonner un but : prouver que toute cette histoire est grotesque et qu’il est impossible d’avoir une ligne directe avec un défunt. Car, après tout, si c’était bien le cas, pourquoi pas lui ? Mais le déclencheur de ce but reste son fils qui, lui, attend désespérément un appel de sa maman.

D’autres personnages viennent agrémenter ce récit ! Katherine Yellin qui reçoit des appels de sa sœur décédée d’un anévrisme et qui souhaite que tout le monde sache que le paradis existe ; Tess Rafferty qui ne quitte plus sa maison de peur de louper un appel de sa mère, décédée elle aussi ; Élias Rowe qui, lui, ne reçoit pas d’appels d’un proche mais bien de son ancien employé décédé d’un infarctus 18 mois plus tôt et avec qui il n’était plus en très bons termes ; ou encore Amy Penn, journaliste venant couvrir l’affaire pour Nine Action News et dont le sujet ne l’intéresse pas mais pourrait être celui qui fera décoller sa carrière. Cependant, ces trois jours à Coldwater ne la laisseront pas indemne …

Mais l’histoire que j’ai particulièrement aimé suivre est celle de Jack Seller, policier de la ville, qui reçoit des appels de son fils, Robbie, décédé deux ans plus tôt alors qu’il était en mission en Afghanistan. Lui, ne tient pas à parler publiquement de cette expérience et va mettre très peu de personnes au courant, pas même son ex-femme. Et ce, même quand celle-ci lui annoncera avoir elle aussi reçu un de ces appels. Je l’ai trouvé touchant tout en étant assez réservé sur ces sentiments !

Tous ces personnages, qu’ils fassent ou non partie des « élus » sont touchants et attachants. Ils sont dotés d’un passé construit qui les rend tous crédibles, et ce qu’ils vivent à présent fait qu’on ne peut que douter et se questionner, tout comme eux …

On enseigne aux enfants qu’ils iront peut-être au ciel. On ne leur dit jamais que le ciel peut venir à eux.

Je ne vais pas vous le cacher, j’ai adoré ce roman. Mitch Albom maitrise parfaitement son sujet ainsi que sa plume ! C’est agréable, addictif et émouvant. Je ne peux que vous conseiller de découvrir ce livre et cet auteur.

Et … À savoir si c’est une supercherie ou non, je ne peux que vous souhaiter une bonne lecture ^-^

Partenariat
Kero

Publicités

2 réflexions sur “« Premier appel du paradis » de Mitch Albom

  1. Pingback: [Partenaire Editeur #3] Les éditions Kero | D-Dream Bouquine

  2. Pingback: [Partenaire Editeur #3] Les éditions Kero | D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s