« Bora Bora’s Bitches – Volume 2» de Jacinthe Nitouche

Article - Présentation

Le tome de la maturité.
Non, j’déconne !

Coup de coeur

Article - Résumé

Tu pensais être tranquille ? Tu croyais qu’elles coulaient des jours paisibles dans l’anonymat le plus total ? Naïf.

Phillis défraie toujours autant la chronique avec sa chandelle de feu. Jane sauve encore plus de vies. Petra n’est pas sortie des méandres métaphoresques guêtapiques. Jacinthe est plus fan que jamais de Larusso. Quant à Mme Gandus, elle essaie envers et contre tout de les faire virer par le syndic.

Accroches-toi à ton string, elles reviennent et ça va swinger dans les chaumières, surtout au 4A.

Prêt pour un deuxième effet Bora-Bora !

Article - Mon avis

Avant toute chose, je tiens à remercier les Éditions EdiBitch. Non seulement pour ce partenariat ponctuel mais surtout pour cette lecture totalement démente ! Je savais, bien avant de commencer ma lecture, que ce 2ème volume serait une tuerie et je ne m’étais pas trompée, que du contraire ! Dès les premières lignes, le ton est donné et c’est le début d’un pur moment de folie, de détente, d’humour et de vulgarité aussi. Mais après tout, c’est comme ça qu’on les aime nos morues ^^

– Chaton, tu l’as dans la peau ce type.
– Pour tout te dire, je préférerais l’avoir dans la chatte.

En bref (je sais, normalement, c’est à la fin le « en bref » mais je pense que cette chronique ne va suivre aucune règles ^^), c’est une lecture qui fait du bien par où elle passe ! Je suis momentanément décédée (une minute de silence s’il vous plaît ! … … … … … Merci pour moi !) des millions de fois pour des raisons différentes, que ce soit tellement je rigolais ou simplement parce que j’avais envie de chialer toutes les larmes de mon corps devant cette formidable amitié que nous livre l’auteur.

Parce que oui, nos héroïnes de « Bora Bora’s Bitches » sont peut-être un tantinet (quel euphémisme !) vulgaires et trash, mais elles s’aiment avant tout ! Et cet amour, l’auteur arrive à nous le transmettre parfaitement bien, elle arrive à faire en sorte qu’on ait l’impression de faire partie de cette bande de dégénérée du cerveau et ça, c’est topissime !

– On est là. On sera toujours là, me murmure Jane.

Et tant que je parle de vulgarité, autant prévenir tout de suite, cette lecture ne plaira pas à tous ! Si vous faites une allergie aigüe a tout ce qui est gros mots, insultes et synonymes sexuelles en tous genres, passez votre chemin car, tout comme le premier tome (comment ça tu ne l’as pas lu ? C’est une blague ?? Je suis choquée …), c’est ce qui rythme l’histoire, la base des dialogues de nos folles furieuses ^^

Mais si dans le cas contraire, ce genre de langage ne te dérange pas (voir, si ça t’excite, pourquoi pas … hum hum), ce livre est fait pour toi ! Il deviendra alors ton objet fétiche, ton saint Graal, que dis-je, ton gourou du rire et de la bonne humeur !

Je parle beaucoup de rire (et de joie dans ton tanga ^^) dans cette chronique mais, quand tu le liras, pense à moi et prépare aussi quelques mouchoirs. Particulièrement pour la fin, si tu veux tout savoir. Parce que la Jaja, pour te pousser la larme à l’œil, elle est championne aussi !

Quoi ?
Biroute ?
Ce dico de merde est sérieux ? Il me transforme bisous en biroute ! Mais c’est quoi ce dico obsédé de mon cul ? Je vais le tuer.

Et là, tu te dis « bon, on a compris, elle a kiffé sa race, mais l’histoire dans tout ça ? ». Ce à quoi je te répondrais «  lis, et tu verras ». Entre amour et amitié, ce livre ne se raconte pas, il se lit, tout simplement ! Je ne peux pas vous expliquer comment évolue l’amitié entre Jaja, Pétra, Jane et Phillis ; tout comme je ne peux pas vous raconter où en est Jaja dans sa « relation » avec son connard sexy de 4B (qui, entre parenthèses, à un nom ! ENFIN !! Tu veux savoir ? … Même pas en rêve ma grande !), je ne peux pas non plus vous raconter comment Jane est devenu une accro des licornes ou encore, pourquoi cette couverture est totalement en adéquation avec ce tome, … Je vous flinguerais carrément la totalité du livre et ça, ce ne serait pas cool du tout !

– C’est magique, une licorne.
– C’est juste un cheval avec une bite sur le front, ça n’a rien de magique Jane, dis-je au bout du rouleau.

Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce tome est un condensé de bonnes choses : des filles complètement barrées, un 4B encore plus sexy que dans le premier tome (si, si, c’est possible), de l’amour, de l’amitié, de la joie, de la bonne humeur, de l’émotion, des larmes, des fous rires … Mais également tout un tas d’autres choses que je vous laisse découvrir par vous-même !

En bref (encore un tien …), ça a été un réel bonheur de replonger dans leur univers et de retrouver la plume si … particulière de Jacinthe Nitouche ! Mais (oui, il faut bien un « mais » quand même) un bonheur de trop courte durée et qui me laisse comme un petit sentiment de frustration ! Oui oui, je suis frustrée !! Pourquoi ? Parce que cette fin est juste impensable, inimaginable, atroce même ! Enfin, non, pas tout à fait car j’ai adoré du premier au dernier mot de ce tome mais ce n’est pas une raison valable ^^

Je me rends compte que cet univers m’avait manqué, que nos morues m’avaient manqué et qu’elles me manqueront encore certainement d’ici à la sortie du tome 3 ! Si tome 3 il y a, bien évidemment. Ce que j’espère !! Je croise les doigts, les orteils, les bras, les jambes, les cheveux, les poils … Tout ce que je peux pour que oui, il y ait un 3ème tome !

Et puis leurs noms, quoi ! Javotte et Anastasie ! Déjà dans ton oreille, ça grince plus que ça ne chante. Mais tout ça, mon gros, ce sont des signes, bordel ! s’indigne Pétra.

Soit, tu l’auras compris, j’ai pris mon pied avec cette lecture ! Toutes ces histoires « sexo-amico-poilesques » sont à mourir ! Ce livre est un antidépresseur à lui tout seul alors, si tu es dans l’incertitude de te pendre par les pouces dans les minutes qui suivent, patiente un peu et part à la découverte de « Bora Bora’s Bitches », elles te feront certainement changer d’avis. Et dans le cas contraire, tu mourras le sourire aux lèvres, c’est déjà ça de prit non ?

Soit, je m’égare et je commence à dire n’importe quoi … L’effet Nitouche, c’est moi qui vous le dis ! Mais j’espère malgré tout vous avoir donné envie de découvrir cet ovni littéraire.

Partenariat
Logo

Publicités

2 réflexions sur “« Bora Bora’s Bitches – Volume 2» de Jacinthe Nitouche

  1. Coucou
    Moi je viens de finir le tome 1 et j ai qu une envie lire la suite .
    Les morues sont complètement folle et bizarrement dans certain moments j ai l impression que c est moi qui parle mdrr.
    Cette histoire est complètement JOUISSIF !!

    Sur ce je vous laisse je me remet dans le bain bora boraesque lol

    Pease sur vos clito YMCA dans vos corps #jaja

    J'aime

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s