« Les Royaumes de Lune – Tome 1 : L’ombre des loups » de Stephane Tarrade

Article - Présentation

Les têtes fichées sur les pics qui ornaient la façade austère du temple des dieux sombres Mingols étaient particulièrement dissuasives.

Notification 1

Article - Résumé

Laeta, une belle et jeune esclave, est vendue à Rodar, un trafiquant. Elle noue rapidement une relation consentie avec son maître, qui l’emploie comme fille de joie à La lune dans l’eau, une taverne mal famée. La jeune femme se révèle avoir plus de talent que ceux d’une simple courtisane…

Offerte pour un mois à un sergent de la garde, elle se retrouve au cœur d’une étrange série de meurtres, au sujet desquels il doit enquêter : un loup-garou semble à l’œuvre. Laeta, qui n’est pas auprès du jeune sergent par hasard, le séduit et se prend à son propre piège, elle en tombe amoureuse.

Prisonnière de ses amours antagonistes et de sa condition d’esclave, Laeta pourra-t-elle percer un mystère qui s’épaissit aussi sûrement que les brumes du lac ? De ses amies, de ses amours, et de sa propre existence, que pourra-t-elle sauver lorsque le péril se révélera et menacera tous les comtés du nord ?

Article - Mon avis

Merci aux Éditions Sharon Kena pour ce partenariat !

Je vais vous épargner un nouveau résumé étant donné que celui de la 4ème de couverture en dit déjà largement assez, voire trop ! C’est dommage, ça casse un peu le suspense et la découverte de ce livre …

Je dois avouer que, dès le début, je me suis sentie un peu perdue à cause de la diversité des noms des personnages. Certes, ils sont originaux ! Mais tellement nombreux que l’on se retrouve assez vite larguée … J’ai donc dû, à plusieurs reprises, retourner en arrière afin de pouvoir bien comprendre qui était qui, pour finir par noter tout ça sur un bout de papier. Comme entrée en matière, je ne suis pas fan

Même si cette lecture m’a quelque peu laissé de marbre, je dois quand même souligner le fait que l’auteur nous met en place un univers assez complexe, qu’il détaille parfaitement bien. Ce qui fait que, même si le récit ne nous touche pas, nous sommes transportés sur ces lieux malgré nous ! Et puis, l’intrigue est assez présente pour qu’un certain suspense soit mis en place assez rapidement.

– Voilà, qui sied à Laeta, celle qui porte la joie, dit-il d’une voix douce. Commence par t’aimer toi, telle que tu es. Les histoires passent parfois par des chemins très tortueux.

Ceci dit, et malgré une plume agréable à lire, je n’ai pas réussi à accrocher … L’univers est intéressant et peuplé de créatures tel que des nains, des magiciens, des loups-garous, des orcs, … ; mais les personnages ne m’ont malheureusement pas touché !

Laeta est une jeune et belle courtisane qui a été vendue par des Mingols (peuple barbare – bandits, violeurs, pilleurs, … Que des bonnes fréquentations !) à Rodar ! Sa condition ne lui permet pas d’attirer notre compassion étant donné que c’est une vraie soumise. Elle aime ça et elle en joue ! Elle se sert même de son statut avec plaisir afin de retourner certaines situations à son avantage. Cependant, elle reste à mes yeux une grande énigme ! Je n’ai pas réussi à la cerner, à savoir exactement qui elle était …

Ensuite, nous avons toutes une flopée de personnages. Certains sont récurrents (et facile à retenir), d’autres sont plus discrets mais ont leur importance … Comme Rodar ; Cami et Vanavia, les amies de Laeta ; Sylria, la femme de Rodar ; Le capitaine Sasha ; Bréagat ; Hadrick ; Clodrick ; … Beaucoup d’entre eux sont des personnages dépourvus de moral et de compassion donc, encore une fois, il est difficile de ressentir quoi que ce soit à leur égard, si ce n’est de l’indifférence !

Sauf peut-être pour Kurst, le chef du guet chargé d’enquêter sur les différents meurtres commis à Escargae … Il attire la sympathie de par son côté naïf, particulièrement quand il s’agit de Laeta …

Kurst repensa à Laeta et soupira. Il revit le tatouage qu’elle portait sur la fesse gauche, il avait très vaguement l’allure d’un scorpion. Ça venait de Shamyr. Au fond, il ne savait pas grand-chose d’elle. Il se souvint d’une fois, à la Vodagarazun, où il lui avait caressé son petit tatouage du bout du doigt. « Attention ! » lui avait-elle dit « Lorsque la femme scorpion te pique, sa piqure te poursuit à jamais. » Un proverbe Shamyrien.
Non, décidément, il n’allait pas pouvoir l’oublier …

Que dire de plus si ce n’est que ce récit m’a laissée totalement indifférente. Je l’ai lu entièrement car, mine de rien, j’avais cette envie de découvrir le fin mot de cette histoire plutôt sombre. Mais là encore, je n’ai pas été séduite

Partenariat
10300524_533225013448336_5645517918193651602_n

Publicités

Une réflexion sur “« Les Royaumes de Lune – Tome 1 : L’ombre des loups » de Stephane Tarrade

  1. Pingback: [Partenaire Editeur #2] Les éditions Sharon Kena | D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s