« L’épreuve – Tome 2 : La Terre Brûlée » de James Dashner

Article - Présentation

Marcher. Souffler. Endurer la chaleur.

Notification 4

Article - Résumé

Et si la vie était pire hors du labyrinthe ?
Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l’extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre…. et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix… et un peu d’amour ?

Article - Mon avis

Préférant découvrir le livre avant l’adaptation cinématographique, il était grand temps que je sorte ce tome 2 de ma PAL. C’est donc chose faite ! Et je me demande sincèrement pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt ?!…

/ !\ Je fais toujours attention à ne pas faire de spoiler mais, au cas où, vous êtes prévenus / !\

Nous allons donc retrouver Thomas ainsi que les blocards ayant survécu au labyrinthe, tels que Minho, Newt, Poêle-à-frire, Teresa, … Affaiblis et suspicieux par rapport à leur « sauvetage », ils pensaient malgré tout avoir échappé au pire. Mais ils vont devoir faire face à une nouvelle épreuve : La Terre Brûlée ! Un désert à perte de vue, une chaleur omniprésente, des tempêtes dévastatrices, un virus appelé « la Braise » ; voici ce qu’ils vont devoir combattre s’ils veulent rejoindre le refuge dans les temps impartis.

Le gros point positif de départ est que l’histoire reprend précisément où nous l’avons laissé à la fin du premier tome ! Ce qui fait que l’on est directement replongé à leurs côtés, sans temps d’adaptation trop long ou laborieux (particulièrement quand le tome précédent a été lu il y a plus d’un an).

La seule chose qui me faisait peur dans ce récit était la répétition ! Dans le sens où je ne voulais pas du même schéma dans un nouveau décor. Finalement, ça n’a pas été le cas. Contrairement au tome précédent, nos protagonistes bougent en permanence, vont rencontrer d’autres personnes, et le monde qui les entours chance au fur et à mesure de leur progression.

Un monde que j’ai d’ailleurs trouvé beaucoup plus sombre tout en étant moins effrayant que le Labyrinthe. En effet, les fondus (personnes atteintes de la Braise, un virus attaquant le cerveau) sont psychologiquement bien dérangés et physiquement immondes, mais je ne les ai pas trouvés assez présent. J’avais comme l’impression qu’il était plus prudent de se méfier des personnes encore saines que des contaminées … Ce qui maintient tout aussi bien la tension me direz-vous !! Mais c’est quand même moins effrayant qu’un bon gros griffeur (Oui, je l’avoue, ils m’ont presque manqué pour le coup !).

La souffrance aiguë s’était transformée en un mal sournois qui se diffusait dans tout son corps. C’était pire qu’avant. Une sensation répugnante, comme un flot d’asticots qui se répandraient dans ses veines, au creux de ses os et entre ses muscles. En le rongeant de l’intérieur.

Contrairement au tome précédent ou l’esprit de groupe était bien présent, les blocards ne vont pas avoir le temps de s’organiser pour agir d’un seul esprit. Thomas va donc se retrouver rapidement séparé de ses amis et devoir faire confiance aveuglément à ces nouveaux compagnons rencontrés sur place. Et on peut clairement dire que la confiance est une valeur souvent remise en doute dans ce tome !

Nos personnages fétiches sont toujours présents ; certains plus discrets, d’autres plus autoritaires, … Mais, celui qui m’a le plus interpelé reste Teresa ! Absente dès le début, ces quelques apparitions vont semer le doute. Doit-on lui faire confiance ? Est-elle sincère ? Je n’ai toujours pas d’avis tranché sur sa personne, j’espère donc que la suite éclaircira mes idées.

Thomas ne va pas être épargné non plus. Non seulement le sort va s’acharner contre lui avec de nombreuses blessures et la perte de son lien télépathique avec Teresa, mais il va également avoir quelques flashbacks concernant sa vie avant le labyrinthe qui ne vont pas l’aider à démêler le vrai du faux.

Nous allons également faire la connaissance de nouveaux personnages, tels que Jorge et Aris, qui vont me passer totalement au-dessus de la tête car ils sont trop peu présents et approfondis pour avoir le temps de s’attacher à eux. Mais aussi Brenda ! Cette jeune femme va passer beaucoup de temps en compagnie de Thomas et va tenter un léger rapprochement. J’avoue que lors de ce passage, ma première réflexion a été de me dire « Oh non, voilà qu’il va nous foutre une romance !! ». Heureusement, et pour mon plus grand plaisir, on y échappe. Non pas que je n’aime pas la romance mais, dans ce genre de récit, c’est agréable de ne pouvoir penser qu’à l’intrigue principale.

– Je ne peux vous promettre qu’une seule chose. Quand vous saurez pourquoi on vous a fait endurer tout ça, et pourquoi il est si important que vous soyez aussi nombreux à vous en être sortis, vous comprendrez.

En parlant de l’intrigue justement, j’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur arrive à nous glisser quelques informations sans pour autant répondre aux nombreuses questions que l’on se pose. L’histoire avance mais on ne sait toujours pas si le WICKED est bon et à qui faire confiance ! C’est agréable et agaçant à la fois. Car on aimerait clairement savoir, alors qu’en même temps, le suspense est si bien géré. C’est un peu comme un gros sac de nœuds, tu es contente d’en démêler un mais tu t’aperçois après que tu en as refait trois dans ta manœuvre ^^ Et la fin n’arrange rien, elle ne fait qu’en ajouter quelques-uns !

Malgré quelques longueurs vers le milieu qui m’ont fait légèrement décrocher par moments, j’ai été totalement prise dans cette histoire. Il faut également souligner le fait que les chapitres sont courts et que l’auteur à cette faculté de les terminer par de petites phrases qui font que tu ne peux pas t’arrêter, chose que mon côté sadique apprécie !

En bref : un très bon second tome que je recommande à toute personne ayant aimé le précédent. C’est un réel plaisir de retrouver nos blocards dans un monde totalement différent tout en gardant une tension bien présente. L’écriture est fluide, rapide et addictive. J’ai hâte de me procurer la suite afin d’avoir des réponses concrètes à mes nombreuses questions restées en suspens !

Publicités

8 réflexions sur “« L’épreuve – Tome 2 : La Terre Brûlée » de James Dashner

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s