« Avant toi » de Jojo Moyes

Avant toi

Je n’avais encore jamais compris que la musique avait cette faculté de faire sauter des verrous chez ceux qui l’écoutaient, de les transporter dans des lieux auxquels le compositeur lui-même n’avait pas songé. La musique laisse comme une vibration dans l’air, une rémanence que l’on emporte avec soi.

Coup de coeur

Article - Résumé

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Article - Mon avis

Ce qu’il y a de bon quand on se lance dans une « année sans achat », c’est qu’on prend enfin le temps de découvrir les livres qui se trouvent dans nos PAL depuis bien trop longtemps. Et quel livre !! J’avais déjà eu un coup de cœur pour la plume de Jojo Moyes avec « Jamais deux sans toi« , et « Avant toi » n’a fait que le confirmer !

– Vous savez, on n’est d’aucune utilité à quelqu’un qui ne veut pas être aidé.

Cette chronique ne sera que bonheur et gentillesse car j’ai littéralement adoré ma lecture, du début à la fin ! Même si l’histoire semble assez « simple » sur le début, elle se révèle rapidement dramatique et pleine d’émotion contradictoire. Jojo Moyes a cette facilité de nous faire passer du rire aux larmes en quelques phrases que s’en est quelque peu déroutant !

Nous allons donc suivre Louisa Clark, une jeune femme de 26 ans qui vient tout juste de perdre son travail de serveuse au « Petit pain beurré ». À la recherche d’un nouvel emploi, elle n’a pas d’autre choix que d’accepter un contrat de 6 mois en tant qu’assistante à domicile pour un tétraplégique : Will. N’ayant aucune expérience dans ce domaine, sa famille n’a que peu d’espoir quant à ses capacités. Mais Lou est une femme déterminée et pleine de ressources qu’elle-même ne soupçonnait pas.

Elle va donc assister Will Traynor, tétraplégique depuis un tragique accident de la route survenu 2 ans plus tôt. Les premiers jours sont difficiles ! Will est plutôt désagréable et sarcastique quant à sa nouvelle condition qu’il n’accepte toujours pas, lui qui était si actif avant … Mais Lou ne baisse pas les bras, elle est prête à tout pour réussir sa mission : redonner à Will l’envie de vivre ! Son acharnement va porter ces fruits car Will devient, petit à petit, plus agréable. Cette évolution dans leur relation est très agréable à suivre car on se rend rapidement compte qu’elle est bénéfique pour l’un, comme pour l’autre.

Je l’ai embrassé et j’ai laissé mes lèvres sur les siennes, pour que nos souffles soient mêlés et que les larmes de mes yeux deviennent du sel sur sa peur. Et, pendant tout ce temps, je me disais que de petites particules de lui deviendraient de petites particules de moi, ingérées, avalées, vivantes et éternelles. Je voulais presser contre lui jusqu’à la plus infime partie de moi.

Outre le fait d’avoir des personnages extrêmement attachants, c’est le sujet principal du récit ainsi que la façon de l’aborder qui en font son succès ! Et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas celui du handicap mais bien celui de l’euthanasie.

Certes, Lou va être confronté à quelqu’un qui n’a plus l’usage de son corps et qui ne peut donc plus rien faire sans assistance. Mais elle va surtout devoir faire face à un homme qui a perdu tout espoir de retrouver sa vie d’avant et donc le seul souhait est de mourir ! Et, même si ce sujet reste très souvent en arrière-plan pour laisser place aux agréables moments que Will passe grâce à Lou, il n’est jamais oublié !

Comment ne pas être touché par ce que vit cet homme complètement dévasté ? Mais également par la détermination et la combativité de Lou ! Cette histoire est un savant mélange d’espoir, de paix et d’acceptation. Le tout traité dans la réalité des choses, avec justesse et simplicité ! De plus, Jojo Moyes a une plume extraordinaire, légèrement poétique, qui vous transporte en quelques mots : la lecture n’en est que plus agréable encore.

Un petit mot également pour cette fin que j’avais peur de voir venir. Comme je le pensais, elle est réellement bouleversante mais également parfaite pour clôturer cette histoire au sujet assez lourd !
À la fermeture du livre (et encore maintenant en écrivant ma chronique), nous sommes comme tout au long de notre lecture : un sourire aux lèvres mais les larmes aux yeux

En bref : avec ce récit, Jojo Moyes me prouve encore une fois que les romances peuvent être plus qu’une simple amourette un peu niaiseuse ! Nous avons là une fabuleuse histoire de vie, remplie d’émotions et de sentiments contradictoire ; le tout abordant un sujet compliqué avec brio et justesse. Jojo Moyes est une auteure à suivre et, surtout, à lire !

coldwinterchallenge4_medium

« Jamais deux sans toi » de Jojo Moyes

Article - Présentation

Jess Thomas, la femme qui trouvait une solution adaptée à chaque problème, qui avait passé sa vie à dire aux enfants que tout allait bien se passer, était forcée d’admettre qu’elle avait échoué.

Coup de coeur

Article - Résumé

La vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels ? Une histoire d’amour aussi bouleversante qu’inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition.

Article - Mon avis

Je tiens à remercier Babélio ainsi que les Éditions Milady pour ce partenariat. Il y a longtemps que je voulais découvrir la plume de Jojo Moyes, c’est maintenant chose faites ! À présent, je pense que « Avant toi » ne restera plus très longtemps dans ma PAL car j’ai vraiment adoré ma lecture de « Jamais deux sans toi » à paraître le 24 octobre !

Avant de vous donner mon avis complet, je tiens à signaler que je sais parfaitement que la couverture qui illustre mon article n’est pas la bonne. Mais, je suis vraiment désolée, la couverture officielle qui a été dévoilée la semaine passée ne me plaît pas … Je la trouve trop joyeuse alors que, clairement, cette histoire est triste à m’en avoir mis les larmes aux yeux ! Voilà pour le petit aparté ^^

Dans ce roman, nous allons découvrir l’histoire de Jess Thomas, jeune maman de deux enfants et dont la chance manque cruellement. Elle a du mal à joindre les deux bouts, son fils se fait harceler et sa fille, très douée en math, rêve d’intégrer une prestigieuse école totalement hors de prix ! Alors oui, Jess aimerait pouvoir combler ces enfants mais l’espoir ne fait pas tout … Particulièrement quand la vie s’acharne à lui mettre des bâtons dans les roues !
Jusqu’au jour où elle rencontre Ed Nicholls, un homme riche dont elle fait le ménage dans sa maison secondaire. Il est tout le contraire de Jess, si ce n’est qu’il est accablé d’un procès pour délit d’initié qui risque de l’envoyer en prison pour un certain temps. Mais cette rencontre va changer leurs vies, à l’un comme à l’autre …

Alors … Un homme riche, une femme fauchée comme les blés … Je voyais le cliché arriver à des kilomètres mais finalement, j’ai été plus que surprise par la tournure de l’histoire ! Durant tout leur « Road Trip », j’ai été à la fois touchée et émue ; j’ai ri et j’ai pleuré avec eux ! Mais, bizarrement, ce n’est pas tant l’histoire de ces deux adultes que j’ai apprécié mais plus particulièrement celle des enfants. Car, pour une fois, l’auteur nous permet d’avoir leur point de vue, souvent naïf mais tellement sincère, sur ce qui leur arrive.

Le récit de Tanzie, 10 ans, qui adore Norman, son chien, mais qui est surtout surdouée en math et qui peut vous résoudre un problème complexe en quelques minutes. Elle a l’opportunité d’intégrer une très grande école dont les frais de scolarité sont totalement hors de prix mais qui pourrait lui promettre un avenir plus sain, hors de ce quartier dangereux qui lui fait si peur à présent. Elle va alors participer à des olympiades organisées en Écosse, qui, si elle gagne, pourrait lui fournir l’argent nécessaire. Mais la route est longue et les ennuis s’enchainent … Son jeune âge et son innocence nous donnent envie de la protéger, de la soutenir dans ces rêves les plus fous !

Ou encore celui de Nicky, ce jeune garçon en quête d’identité, qui se met du mascara et subit les foudres de ses camarades à cause de sa différence jusqu’à se faire agresser physiquement par une brute sans cervelle. Et qui va finalement s’affirmer grâce à son blog et aux soutiens de beaucoup de personnes totalement inconnues

Puis il lui dit, dans le murmure d’un homme qui se décharge d’une confession, qu’elle était la femme la plus incroyable qu’il n’avait jamais rencontrée.

Et puis bien sur, nous avons Jess, qui cumule deux emplois afin d’essayer de subvenir aux besoins de ces deux enfants. C’est une femme très optimiste, qui croit à la chance et au fait que des choses bien arrivent aux gens bien ! Elle est courageuse, aimante, et prête à tout pour que leur vie s’améliore mais malheureusement, c’est rarement aussi simple …

Et enfin, Ed, un geek de l’informatique qui est le seul à comprendre Tanzie quand elle se met à parler de probabilités ! Il réussit tout ce qui entreprend si ce n’est pour ces relations amoureuses qui sont bien souvent désastreuses. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est un homme plutôt simple et sensible ! C’est grâce à lui que ce voyage commence, en route vers l’Écosse et ces olympiades, avec une famille qu’il connaît à peine et un gros chien qui bave partout sur sa banquette arrière. Mais avec l’espoir d’une vie meilleure au bout du chemin

Tout au long de ce voyage, leurs différences sociales vont se faire ressentir mais vont aussi donner naissance à de beaux sentiments. Alors certes, ce n’est pas vraiment leur romance qui m’a le plus transportée, bien que j’avais très envie de les réunir sur la fin, mais ils n’en restent pas moins tout mignons et adorables.

La plume de Jojo Moyes ne nous fait clairement pas voyager en Écosse via de merveilleuses descriptions mais elle est additive, très agréable et rapide à lire. J’avoue avoir été touchée dans mon petit cœur et avoir versé ma petite larme, surtout pour Norman et Tanzie … Que voulez-vous, je suis plus touchée par la détresse d’un chien et d’une petite fille désemparée que par les relations amoureuses de deux êtres que tout oppose, chacun son truc ^^

Vous l’aurez compris, ce roman est un coup de cœur ! J’ai eu un peu de mal à comprendre où voulait en venir l’auteur sur le début mais finalement, on oublie vite ce petit désagrément et on plonge sans retenue dans son histoire. Et quelle histoire !

Partenariat

8660524_orig   Imprimer