« Queen Betsy – Tome 4 : Vampire et irrécupérable » de MaryJanice Davidson

Article - Présentation

En gros, elle ressemblait à un majordome … mais en plus petit et plus mignon. Je suppose que ça faisait d’elle un minordome.

Notification 1

Article - Résumé

C’est vrai, je ne rate jamais une occasion de faire du shopping, mais cette fois, j’ai une bonne raison : je me marie ! Qui est l’heureux élu ? Le superbe Éric Sinclair bien sûr ! Alors pas question que des histoires morbides gâchent la fête. Je l’aurai mon mariage de reine… des vampires ! Malheureusement, des fantômes me harcèlent pour que je leur rende justice. Ce n’est vraiment pas le moment. Et voilà qu’un tueur en série se balade dans la nature. Il a tendance à choisir des victimes grandes et blondes… comme moi, quoi ! Espérons que mon enterrement de vie de jeune fille n’en devienne pas un vrai…

Article - Mon avis

Alors … Comment vous dire ? … Une daube !
Si vous êtes fan de Queen Betsy, je suis vraiment désolé mais mon avis ne va pas vous réjouir. Je vous explique tout ça avec la règle des trois ^^

Je saute l’étape du résumé qui ne servirait pas à grand-chose car, pour cette fois, je vais me servir de la quatrième de couverture. On peut y lire trois points importants : Le mariage – les fantômes – le tueur en série. Et pourtant … Quand on y regarde de plus près, ce tome zappe un peu tout ça et se concentre sur … Ben, rien grand-chose en fait ! Il ne fait pas du tout avancer l’histoire et je me suis ennuyée au plus haut point.

Avant d’énumérer les trois points importants mais inexistants de ce tome, j’ai quand même trouvé quelques points positifs (oui, quand même) … En fait, j’en ai trois (quand je vous parle de la règle des trois, faut me croire ^^) : le style sans prise de tête est agréable ; il se lit très vite ; et on se remet facilement dans l’ambiance de cette saga même si le tome précédent a été lu il y a longtemps. Je ne développe pas car, si vous avez lu mes avis concernant les tomes précédents (123), vous savez déjà que c’est les seules choses que j’apprécie vraiment dans cette saga.

On revient donc sur les trois intrigues principales de l’histoire où, je le dis et l’assume, l’auteure ne s’est pas vraiment foulée pour développer tout ça …

• Le mariage : Rien ! Betsy ne s’y met pas sérieusement … Robe, fleurs, salle, invités, plan de table, décorations, … Il y en a des choses à penser lors des préparatifs pour un mariage pourtant. Mais non, Betsy repousse encore et toujours la date sous prétexte que Sinclair ne s’y implique pas assez (Monsieur trouve qu’ils sont déjà vampiriquement mariés depuis 8 mois alors, cette cérémonie, il s’en care le cul -excusez mon langage- comme de son premier slip si vous voulez mon avis !). À cette allure, ils ne sont pas prêts de se marier, je vous le dis ! Surtout que la fin du tome 3 nous annonçait une relation plus évoluée et assumée alors que là, on est toujours au point mort … « Suis-moi, je te fuis. Fuit moi, je te suis » doit être leur devise !

• Les fantômes : On a bien une des victimes qui aide Betsy et sa sœur à coincer ce maudit tueur en série mais l’action ne prend place que dans les 60 dernières pages, ce qui nous laisse quand même 200 pages de « pas grand-chose » … Un fantôme par-ci par là à qui elle rend service et qui n’apporte strictement rien à l’histoire mais bon, si ça peut faire plaisir hein …

• Le tueur en série : Il est censé être l’intrigue principale et, comme je le disais dans le point précédent, il arrive à la fin ! Autant dire que ce n’est pas ce qui fait décoller ce tome …

Après, il y a d’autres petites choses comme le fait que le Thon a accouché sans même prévenir Betsy qui se fait donc un plaisir de lui rendre une petite visite à l’improviste mais même là, ces quelques lignes n’ont pas réussi à me décrocher un sourire … Betsy m’exaspère toujours autant malheureusement.

Je pensais qu’à force de persévérance, et surtout avec la fin du tome 3 qui n’était pas mal, je finirais par apprécier cette saga mais je suis de plus en plus déçue par la tournure des évènements. De plus, j’ai l’impression que l’auteure elle-même ne fait pas forcément attention à ce qu’elle nous livre ! Dès le début (les premières lignes du prologue), nous avons droit à une belle incohérence au niveau des dates et je suis restée bloquée devant cette page pendant bien 15 minutes à me demander si je devenais folle ou s’il y avait vraiment un problème dans l’énoncé. Voyez par vous-même :

Extrait du St Paul Pioneer Press (15 décembre) : « […] L’inspecteur Nick Berry, qui travaille en collaboration étroite avec le FBI depuis la découverte du corps de la seconde victime, Martha Lundquist, le 23 novembre dernier, affirme que plusieurs pistes sont actuellement à l’étude. […] Mlle Lundquist avait été portée disparue le 8 novembre. Son corps avait été retrouvé deux jours plus tard sur le parking du magasin Target de While Bear Lake. »

Je ne sais pas vous mais, chez moi, si je suis portée disparue le 8 novembre et que je suis retrouvée morte deux jours plus tard, je suis donc retrouvée le 10 novembre et non le 23 … Que vient faire ce 23 dans l’histoire ? Ou c’est l’interview qui a été faite le 23 ? Mais alors, c’est vraiment mal expliqué si c’est le cas. Après, je ne dis pas, j’ai peut-être loupé une info quelque part mais alors, ne me laissez pas dans l’ignorance et expliquez-moi car là, je suis perdue ^^

Autre chose : les personnages ! Je vais faire vite … Jessica est présente mais Marc est aux abonnés absents ; Betsy me gonfle royalement (ça va avec son rang me direz-vous…) et son côté « rien à foutre de tout » me donne juste envie de la baffer !

Sinon, on à George, ancien vampire sauvage que Betsy a recueilli, et seul personnage ayant retenu mon attention (Ô miracle !). Je me pose pas mal de questions à son sujet et je voudrais d’en savoir un peu plus sur son avenir, son évolution.

Bon, je pense que je vais arrêter le massacre hein !? ^^
Vous l’aurez compris, ce tome est pour moi le plus mauvais des quartes que j’ai déjà lu. Ça n’avance pas, c’est lourd et sans grand intérêt … Je lirais le tome 5 étant donné qu’il se trouve déjà dans ma PAL mais pour le reste, affaire à suivre …

Lecture commune
Myly de « L’antre de leurs mots« 

« Queen Betsy – Tome 3 : Vampire et complexée » de MaryJanice Davidson

Article - Présentation 2

« – Elles agissent en bande, observa Sinclair.
– C’est ce que font les filles de son âge. (De n’importe quel âge en fait.) Elles forment des petites touffes. Comme des poils.
– Charmant »

Article - Résumé

Être reine des vampires n’a pas que des avantages, croyez-moi ! C’est vrai, je suis plus forte qu’avant et immortelle. Mais j’aimerais vous y voir moi, passer l’éternité sans smoothies ! Le sang, ça va cinq minutes. Et comme si ne pouvoir « vivre » que la nuit ne suffisait pas, je dois en plus me coltiner des cas sociaux… qui cherchent la plupart du temps à me tuer !
Cette fois, c’est ma famille qui a une dent contre moi. Je savais que ma belle-mère était une garce, mais voilà qu’elle m’apprend que j’ai une demi-sœur. On pourrait faire du shopping ensemble si elle n’était pas la fille de Satan…

Article - Mon avis

Et oui, même si les deux premiers tomes (dont mes avis se trouvent ICI et ICI) ne m’ont pas particulièrement convaincue, je continue à suivre les aventures de Betsy ! En fait, je pense que j’aime la détester. Bien qu’elle ne soit pas totalement détestable, elle est juste insupportable. Mais mine de rien, je finis par la trouver attachante. Du moins, un minimum … Mais trêve de blabla, je vous explique tout ça !

Dans « Vampire et complexée« , nous retrouvons la reine Betsy dans une semaine difficile. Non seulement elle se complique encore une fois la vie toute seule, mais son père lui apprend également qu’elle a une demi-sœur. Mais pas n’importe laquelle ! Elle serait la fille de Satan en personne. Betsy va alors se mettre en tête de la retrouver afin d’éviter à toute prédiction de se réaliser.
Outre cette demi-sœur tombée du ciel, Betsy va également devoir faire face aux sentiments qu’elle éprouve pour Sinclair ainsi que ceux qu’elle porte à ses amis humains.

Ce troisième tome ne m’a toujours pas convaincue … Restons clair, je n’accroche pas particulièrement à la Chick-Lit et je pense que ce n’est pas prêt de changer. Mais, même si je ne suis pas morte de rire face aux répliques cinglantes de Betsy, je reste quand même ouverte à toutes lectures sans prise de tête. Il faut bien avouer que de temps en temps, ça ne fait de mal à personne ^^ Et puis, cette saga est assez légère et agréable à lire malgré tout. Surtout que, pour une fois, je me suis surprise à être quelque peu transporté dans l’histoire et à ressentir de la tristesse pour Betsy. Si si, je vous assure !!

Pour commencer, je dirais que l’intrigue de départ qui fait entrer un nouveau personnage en tant que demi-sœur de Betsy (et en plus de ça, fille de Satan), m’a intéressé. Ça apporte du piquant et de l’intérêt à l’histoire qui, jusque-là, n’était pas forcément très recherchée.
Grâce à cette demi-sœur et à la prédiction la concernant, Betsy va nous faire une crise d’adolescence sauce vampire suite à un trop-plein de lecture du Livre des Mort. Ce qui va faire décoller l’histoire et nous apporter quelques précisions sur les sentiments de Betsy qui étaient on ne peut plus contradictoires depuis le début.

Betsy va devoir gérer plusieurs problèmes ! Non seulement sa belle-mère attend un enfant ; elle a une demi-sœur quelque part dans la nature ; ces employés ont décidé de se rebeller face à la politique mise en place dans son club de vampire ; mais en plus de ça, son comportement à affecter son amitié avec Jessica et sa relation avec Sinclair … Ça en fait beaucoup pour Betsy qui va surmonter tout ça avec sa légendaire désinvolture alors qu’elle en est profondément touchée. Mais malgré tout, elle est reste extravagante, immature et agaçante ^^

J’avoue avoir été surprise par l’intrigue concernant sa demi-sœur, Laura. À première vue, on ne peut s’imaginer qu’elle soit la fille de Satan. Elle est tout ce qu’il y a de plus normale, stable et posée. Mais l’histoire va prendre un tournant que je n’avais pas du tout vu venir ! Je me demande bien comment son personnage évoluera durant les prochains tomes.

Marc et Jessica sont assez absents, ce qui n’est pas pour me déplaire car, si vous avez lu mes chroniques précédentes, vous savez qu’ils ne m’ont pas forcément interpelé … Quant à Sinclair, il reste lui-même. Plein de mystères, et froid comme un glaçon.

Si l’on creuse un peu plus profondément, je trouve dommage de ne pas en savoir plus sur le mythe des vampires ou sur ce que le statut de Reine de Betsy implique. Nous n’avons aucune explication quant à ses « pouvoirs » par exemple. Betsy elle-même ne semble pas se formaliser de son ignorance mais pour ma part, j’aimerais beaucoup en savoir davantage.

Depuis le début, MaryJanice Davidson reste dans le même style : Rapide ! Même si je n’accroche pas plus que ça, elle sait faire avancer l’histoire pour que l’on ne s’ennuie pas et ne s’attarde pas sur des détails insignifiants. Ce tome est dans la lignée des précédents, léger et facile à suivre.

Notification 3

Lecture communeMyly de « L’antre de leurs mots« 

« Queen Betsy – Tome 2 : Vampire et fauchée » de MaryJanice Davidson

Article - Présentation

« C’est la seule manière pour moi d’avoir des enfants …
Attendre qu’ils se fassent tuer dans ma maison et la hantent. »

Article - Résumé

Renoncer à mon amour des chaussures ? Plutôt crever. Ah, c’est déjà fait. N’empêche, je suis la reine des vampires maintenant, la mode est éternelle et moi aussi. Sauf que… être souveraine ne paie pas les factures, étonnant non ? Par chance, j’ai décroché le job rêvé : vendeuse chez Macy’s ! À moi les réductions !
Oui, bon, j’ai d’autres problèmes dont je me passerais bien : certains vampires contestent mon statut et, franchement, je serais bien la dernière à le leur reprocher. Mais voilà, des gens meurent à cause de moi et je vais bien devoir m’en mêler pour en moucher quelques-uns. Parfaitement !

Article - Mon avis

Bien que j’aie été assez déçue du premier tome, je suis quand même décidée à lire cette saga au complet (ou du moins, les tomes que j’ai en ma possession. On verra pour la suite). Non non, je ne suis pas sadique envers moi-même ^^ Juste qu’il faut quand même avouer que ce sont des lectures assez fraiches et sans prise de tête, ce qui est agréable de temps à autre.

Me voici donc replongée dans le monde de Betsy, 3 mois après sa mort. Elle est toujours reine des vampires et mariée à Sinclair mais elle voudrait également se trouver un boulot, histoire de pouvoir payer quelques factures. Même si Jessica est un puits sans fond, elle tient à son autonomie.
Par un concours de circonstances, elle trouve le job dont elle a toujours rêvé : vendeuse chez Macy’s. Quoi de mieux pour une fane de chaussure comme elle ? Sauf qu’une série de vampires assassinés à coups de pieu en plein cœur va venir ternir sa joie. Elle n’a pas le choix, son statut de reine l’oblige à en tenir compte et à trouver le coupable afin de protéger ces sujets!

Tout comme je l’expliquais dans mon article concernant le premier tome, Queen Betsy n’est pas la série du siècle. Cependant, je dois quand même avouer avoir plus apprécié ce second tome. L’intrigue ne casse pas trois pattes à un canard mais elle est quand même attirante et l’idée d’intégrer des humains, qui au départ sont contre les vampires, est intéressante. Le fait que Betsy découvre aussi certaines de ces facultés de reine me laissent penser que les tomes suivants pourraient être tout autant intriguant. Même si Betsy se serait volontiers passée de ces facultés ^^

Je suis entrée dans cette histoire beaucoup plus facilement et, ô miracle, j’y suis restée jusqu’au bout ! Même si je me souvenais globalement du premier tome, j’ai malgré tout bien apprécié d’avoir certains rappels légers au fur et à mesure que les personnages faisaient leur apparition.

Niveau personnage justement, Betsy est toujours au centre de tout ! Elle m’a encore paru horripilante et égoïste mais je la trouve quand même plus attachante. Elle n’a toujours pas envie de s’impliquer dans la cause vampirique mais elle fait des efforts. Et puis, comme on dit, elle parle comme ça bouche est faite et ne réfléchit pas toujours avant de parler. Ce qui fait que je dois avouer avoir souri à certaines de ces répliques, notamment lors de sa visite au Centre de l’Emploi et lors du dîner organisé chez sa belle-mère.

Jessica et Marc, quand à eux, soutiennent Betsy envers et contre tous ! Ils sont très présents dans ce tome, ce qui nous permet de les connaitre un peu plus.
Cependant, Marc est toujours aussi insignifiant à mes yeux … Contrairement à Jessica qui devient de plus en plus attachante alors que je ne saurais même pas vous expliquer pourquoi.

À mon grand étonnement, j’ai trouvé Sinclair assez charismatique. Je ne sais pas ce qu’il m’arrive ^^ Il m’est apparu plus … amoureux également ! Il en pince vraiment pour Betsy alors qu’elle n’y croit pas un mot et je suis assez curieuse de connaitre l’évolution de leurs relations. Relation qui, pour le moment, avance au ralenti étant donné que Betsy est une véritable girouette …

Le style d’écriture est toujours léger, rythmé, fluide et facile à lire. Et à mon plus grand plaisir, je n’ai pas retrouvé ce côté grossier du premier tome. Je me suis même surprise à réellement apprécier d’avoir Betsy en tant que narratrice !

Pour résumer, ce tome est toujours sans grand intérêt mais il est néanmoins plus attractif que le précédent. J’ai passé un moment 100% détente avec cette lecture légère et sans prise de tête qui du coup, mérite bien une étoile de plus ^^

Notification 3

Lecture commune
Myly de « L’antre de leurs mots« 

« Queen Betsy – Tome 1 : Vampire et célibataire » de MaryJanice Davidson

Article - Présentation

« Dieu, commençai-je tout en essayant de garder l’équilibre.
C’est moi, Betsy. Je viens te rendre une petite visite.
Prépare la chambre d’ami ! »

Article - Résumé

Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non…

Article - Mon avis

Ce livre repose dans ma PAL depuis facilement 1 an, il était donc tant de lui accorder mon attention ! Enfin, merci surtout à Myly de m’avoir proposé cette LC 🙂

Betsy (Elizabeth Taylor de son vrai nom ^^) vit à Brunsville, une petite ville dans le Midwest du Minnesota. Du haut de ces 26 ans, c’est une fana de chaussures, peu importe le prix.
Après avoir raté le bus, être arrivé en retard à son boulot, s’être fait virer, avoir du reporter sa fête d’anniversaire pour cause de tempête de neige en Avril ; Besty se fait mortellement renverser par une voiture en voulant traverser la rue pour récupérer Giselle, sa chatte. Autant dire que ce n’était pas sa journée !
Elle se réveille à la morgue, habillée comme un sac par sa belle-mère, et met un certain temps à se rendre compte de ce qui lui arrive, de ce qu’elle est devenue. De surprise en surprise, elle va comprendre que son destin était écrit, qu’elle a une voix à suivre.

Globalement, je suis assez mitigée concernant cette lecture …
Le début m’intrigue, on découvre les personnages, les lieux, la vie de Betsy. Mais une fois le décor installé, j’ai décroché. Le livre complet se déroule sur une semaine et je l’ai trouvé légèrement tirée en longueur. Mais, contradictoirement, l’action est trop rapide et brutale à mon gout. Ce n’est qu’à partir des 100 dernières pages (et encore, je suis gentille) qu’il devient plus intrigant, intéressant et nous avons enfin un peu d’action.

J’avais lu tellement de critiques positives à son sujet que finalement, j’en attendais peut-être trop ! Autant je suis fan de bit-lit, autant je découvre que la chick-lit m’intéresse beaucoup moins. L’auteur nous offre pas mal de réflexions qui portent facilement à sourire, je ne dis pas le contraire, et j’aime avoir de l’humour dans mes lectures. Mais là ; trop d’humour, tue l’humour et à la longue, ça devient lourd (et tout ça en rime s’il vous plait ^^).

Tant que je suis dans les points négatifs, un autre me viens tout de suite à l’esprit : Betsy ! Comment peut-on être aussi capricieuse, bornée, insupportable, superficielle, agaçante, … Je continue ? Non, je pense que vous avez très bien compris que j’ai eu un peu de mal à la supporter ! Mais je pense qu’au final, on aime la détester (un minimum du moins) ^^
Cependant, j’ai apprécié le fait qu’elle veuille garder son indépendance, ne pas prendre part à cette rivalité de vampire. Elle veut garder sa vie d’avant, même si elle est consciente qu’elle est morte.

Côté personnage, j’ai apprécié Jessica, sa meilleure amie. Elle ferait tout pour aider Betsy et c’est ce côté protecteur qui la rend légèrement attachante. Par contre, j’ai trouvé Marc …. Sans intérêt ! Il n’a pas vraiment une forte personnalité ou quelque chose qui fait qu’on pourrait s’attacher à lui. Il n’aurait pas été présent dans l’histoire que ça n’aurait rien changé.
Concernant Sinclair, je ne sais pas trop. Je n’arrive pas à le voir comme le beau mâle et gentil de l’histoire. Ne me demandez pas pourquoi …

MaryJanice Davidson à un style d’écriture agréable, entrainant et assez joyeux. Le langage utilisé est simple, très familier, parfois même assez grossier et le manque de négation m’a quelque peu dérangé.

En bref, ce livre convient pour une lecture 100% détente et sans prise de tête. Mais si je dois le résumer en 1 mot : Bof ! Cependant, j’attaquerais surement le tome 2 prochainement car je suis quand même curieuse de voir dans quelle histoire elle va encore se fourrer ^^ Et puis, ce sera l’occasion de laisser une seconde chance à Betsy et de voir si je continue la saga (ou pas).

Notification 2

Lecture commune
Myly de « L’antre de leurs mots«