« La mécanique du cœur » de Mathias Malzieu

Article - Présentation

« Premièrement, ne touche pas à tes aiguilles.
Deuxièmement, maîtrise ta colère.
Troisièmement, ne te laisse jamais, au grand jamais, tomber amoureux. »

Article - Résumé

Édimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d’en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d’une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve…
Un conte initiatique cruel et merveilleux.

Article - Mon avis

Étant donné que j’ai mis plus d’un mois et demi pour lire si peu de pages, on peut facilement comprendre que je n’ai pas été captivée par l’histoire …

Ce livre nous plonge en 1874, au côté de « Little Jack » qui vi à Édimbourg avec sa mère d’adoption, le docteur Madeleine. Jack n’est pas comme les autres petits garçons, il vit avec une horloge à la place du cœur et doit faire attention à ces sentiments afin qu’elle ne se dérègle pas. Mais lors d’une sortie en ville, Jack est irrésistiblement attiré par une petite chanteuse andalouse. À partir de là, il va tout faire pour la retrouver, quitte à partir pour un long voyage semé d’embuche.

Alors, … Pour être totalement franche, je me suis ennuyée pendant les deux tiers du livre ! J’ai même failli le refermer alors que je n’étais pas à la moitié. Mais je n’aime pas abandonner un livre sans lui laisser un minimum de chance … Et finalement, les 40 dernières pages ne sont pas si mal, même si elles ne m’ont pas fait apprécier le livre plus que ça, et Jack devient quelque peu attachant.

En fait, ce conte en lui-même n’est pas si mal ! Je pense que c’est surtout le style de l’auteur que je n’ai pas apprécié … Je l’ai trouvé très plat ! Même si Jack passe par plusieurs rebondissements et plusieurs sentiments, je ne l’ai pas forcément ressenti dans ma lecture. Je n’ai pas du tout réussi à me projeter dans les décors, aux côtés des personnages, et je dois dire que ça m’a beaucoup dérangé. La présence de métaphores trop nombreuses ne m’a pas aidé non plus je pense ….

Pourtant, après avoir lu ce livre en début d’année, j’ai fait ma curieuse sur différents blogs afin d’avoir l’avis d’autres lecteurs et pour beaucoup, c’est un coup de cœur. Je vais finir par croire que je ne suis pas normal ^^

En bref : grosse déception qui ne me donne pas l’envie d’en dire plus …

Notification 1

Petit mot sur la couverture

Point positif vu que c’est, avec le résumé, ce qui m’a fait aller vers ce livre. Mais, même si j’aime beaucoup cette illustration, je dois avouer que j’ai eu un coup de cœur en voyant celle de l’édition américaine / anglaise réalisée par Benjamin Lacombe. Vous pouvez la découvrir sur son blog ! Et pour toutes ces illustrations, n’hésitez pas à visiter son site internet 🙂