« La 5è vague – Tome 2 : La mer infinie » de Rick Yancey

Le souffle, notre gâchette.
L’enfant, notre arme.

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité…

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l’espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l’hiver en espérant le retour rapide d’Evan Walker, ou se mettre en quête d’éventuels survivants avant que l’ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s’abaisser, ni à quelles hauteurs l’humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer…
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Après quelques années dans ma PAL, j’ai enfin lu ce second tome de la trilogie « La 5è vague ».  Alors oui, je sais, le dernier tome est sorti il y a près de 2 ans, mais laissez-moi cette petite victoire quand même ^^ D’autant que je ne sais pas pourquoi avoir attendu si longtemps, le premier tome m’avait beaucoup plus. Et c’est encore le cas cette fois-ci !

/ !\ Risque de spoilers / !\

Nous retrouvons donc notre petite bande qui a fui Camp Heaven, alors que les extraterrestres ont envahi la terre dans le but d’éradiquer les derniers représentants de la race humaine. Ils sont dans un hôtel infesté par les rats, à attendre le retour d’Evan Walker. Mais il est évident que tout ne va pas se passer comme prévu, sinon ce ne serait pas drôle. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce tome ne sera pas principalement centré sur l’action mais surtout sur la psychologie des personnages. En effet, notre petit groupe va se retrouver séparé et le récit nous sera livré de trois points de vue différents, ce qui va nous permettre d’en découvrir plus concernant certains d’entre eux.

Ne pas paniquer. La panique tue.

Je dois bien avouer que, pendant la première partie, je me suis un peu demandé ce qui se passait. Je pense que j’ai laissé un peu trop de temps entre la lecture du premier tome et celui-ci, il m’a donc fallu quelques pages afin de récolter tous les morceaux dans mon petit cerveau ^^ Et puis, le fait de ne plus avoir exclusivement le point de vue de Cassie m’a beaucoup perturbée aussi. On s’attend à être dans sa tête mais nous nous retrouvons finalement dans celle de Ringer, c’est plutôt déstabilisant ! Mais finalement, ce point de vue m’a permis de me faire une autre idée de cette fille, de la découvrir sous un nouveau jour, beaucoup plus glorieux que la carapace qu’elle se donne ! J’ai beaucoup aimé le rôle qu’elle tient dans ce tome et j’ai hâte de découvrir son évolution !

Concernant Cassie, Ben et Sam, ils sont toujours bien présents ! Et, même si l’histoire n’est pas aussi centrée sur eux que pour le premier tome, je pense que c’est quand même grâce à eux qu’est amenées le plus d’actions. Ça apporte un très bon équilibre avec les autres points de vue, plus personnelle. Comme ceux d’Evan par exemple, qui vont permettre d’introduire un nouveau personnage : Grâce ! Une nouvelle arrivante bien cruelle comme on aime les détester

Je souligne également l’histoire de Poundcake, qui m’a particulièrement touchée. On comprend mieux ces réactions et il en devient encore plus attachant.

Mais le monde est une horloge qui ralentit et les minutes sans problème n’existent plus.

Comme je vous le disais, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle facette de l’histoire qui nous montre le côté plus psychologique des personnages. L’auteur arrive parfaitement à jouer sur les mots et leurs répétitions pour leur donner plus de poids, d’impact et d’importance. De cette façon, l’émotion est véhiculée avec beaucoup de facilité et on se prend à avoir le cœur qui accélère tellement nous sommes emportés dans l’histoire. La tension est palpable et chaque réponse à une question amène d’autres nouvelles questions, ce qui fait que notre cerveau n’a jamais le temps de se reposer.

Et, en parlant de cerveau, je ne sais pas si le mien à quelques défaillances mais : je suis la seule à refermer le livre avec cette impression d’avoir fait un grand pas dans l’histoire mais également de ne pas avoir tout compris à ses nombreuses révélations ? Le fait d’en apprendre beaucoup sur les Silencieux et leurs intentions m’a beaucoup plus ! Mais j’ai cette impression de ne pas avoir tout assimilé quand même, sans forcément savoir mètre clairement le doigt sur ce que je n’ai pas compris …

En bref, je m’éparpille un peu mais ne retenez qu’une chose : j’ai largement apprécié ce tome intermédiaire qui nous en dévoile beaucoup mais qui laisse également beaucoup de questions en suspens. Tout est remis en question et j’ai hâte de découvrir comment tout ça va se terminer !

Publicités

« La 5è vague » de Rick Yancey

La 5è vague

Comment vous y prendre pour débarrasser la Terre des humains ? Faites-nous perdre toute humanité.

Notification 5

Article - Résumé

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive…
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Article - Mon avis

Depuis sa sortie, ce livre attend sagement dans PAL. Mais, étant donné que l’adaptation cinématographique est programmée pour le 27 janvier 2016, il était grand temps de l’en sortir. Et je ne le regrette pas, j’ai passé un très bon moment.

Depuis qu’un vaisseau extraterrestre est apparu dans le ciel, c’est une véritable hécatombe qui s’abat sur l’humanité ! Après l’impulsion magnétique qui les a plongés dans le noir, les tremblements de Terre et l’épidémie meurtrière ; peu nombreux sont ceux ayant survécus aux différentes vagues qu’ont lancées les Autres. Les Autres, ce sont Eux, ces extraterrestres qui nous ressemblent tant, à nous, humains. Au milieu de ce chaos, Cassie n’est pas la seule survivante. Mais, ses parents sont morts et elle ne peut faire confiance à quiconque. Comment savoir si la personne qui se trouve en face de nous est des nôtres ou des Autres ? Si elle veut retrouver son petit frère, emmené par des soldats dans un camp militaire, elle va devoir se débrouiller seule ! C’est alors qu’elle va croiser le chemin d’un jeune homme mystérieux : Evan Walker. Elle ne lui fait pas totalement confiance mais il est le seul à pouvoir l’aider, avant que la 5è vague ne soit lancée.

La première règle si l’on veut survivre à la 4è vague est simple :
ne faire confiance à personne.

À la lecture des premiers chapitres, je suis restée assez perplexe quant au choix de l’héroïne principale. Je trouvais que Cassie se préoccupait de futilités dans un monde où rien, sinon votre vie, n’a d’importance. Mais, très vite, je me suis attachée à cette jeune adolescente qui pense être, peut-être, la dernière humaine sur Terre. On s’aperçoit rapidement que ces sarcasmes ne sont qu’un moyen de communication, ce qui lui permet de rester en vie sans devenir folle. L’auteur arrive à la rendre tellement humaine qu’on a l’impression de la sentir à nos côtés, de l’entendre nous chuchoter son histoire, son périple vers sa promesse … Nous découvrons alors une jeune fille pleine de courage et déterminée à retrouver la seule famille qui lui reste : son petit frère Sammy !

Cependant, tout le livre n’est pas uniquement centré sur Cassie et nous offre quatre points de vue différents. Deux sont à la troisième personne du singulier ; et les deux autres, à la première, dont celui de Cassie et de Zombie. J’ai particulièrement accroché avec ce dernier ! Zombie est un jeune homme que les militaires ont formé à la guerre contre les Autres. C’est un personnage à la tête bien pleine et qui, malgré le climat ambiant, reste attentif à ceux qui l’entourent.

Nous allons également faire la connaissance d’un autre personnage important, celui d’Evan Walker. Je ne vais pas dévoiler tout le mystère qui l’entoure mais j’ai beaucoup aimé sa philosophie, même s’il n’a pas forcément retenu toute mon attention …

Et puis, bien sur, on découvre les Autres ! Ces extraterrestres qui ne sont ni tout verts, ni tout petits, ni énormes, qui ne tirent pas sur tout ce qui bouge avec je ne sais quelle arme inconnue. Non, non ! Ils sont physiquement comme nous et il est donc impossible de savoir qui est qui, impossible de faire confiance sur simple parole. Ils ont un plan et se montreront impitoyables et très patients pour qu’il soit mené à bien. Autant dire que c’est tout le contraire de ce qu’on a déjà pu voir ou imaginer quand on nous parle d’extraterrestre. Là est toute l’originalité de ce récit !

Le seul moyen de rester en vie : rester seule. Ça c’est la règle numéro 2.

Outre le fait d’avoir des personnages principaux attachants et plutôt complets, c’est l’histoire dans son entièreté qui a retenu mon attention ! On peut clairement dire que l’auteur à une imagination débordante et le souci du détail. Chaque vague nous est expliquée afin que nous puissions prendre conscience de son impact et de ses conséquences sur l’humanité. Cette invasion extraterrestre est des plus diaboliques et l’ambiance pesante dans laquelle évoluent nos personnages ne faits qu’accentuer ce côté sombre.

L’intrigue regorge de révélations, d’actions et de suspense. On se surprend à être sur le qui-vive, à froncer les sourcils ou encore à sentir son cœur accélérer à chaque rebondissement. On ne s’ennuie pas, bien au contraire, on a soif d’en apprendre toujours plus !

Rick Yancey nous emporte dans un monde apocalyptique très intéressant ! Dès les premières lignes, les questions affluent et ne trouveront des réponses que sur la fin. Une fin qui ne me donne qu’une envie, lire la suite !

C’est difficile de prévoir ce qui va arriver,
quand ce qui arrive n’est pas ce que vous avez prévu.

En bref : conquise par ce monde apocalyptique qui pourrait être le nôtre, je suis passée à pas grand-chose du coup de cœur. Je ne saurais dire ce qu’il m’a manqué car l’histoire est originale et élaborée méthodiquement, les personnages sont attachants et dotés d’émotions fortes, le tout raconté d’une plume très agréable. J’espère sincèrement que le film sera aussi bien retranscrit !