« Love, Simon » de Becky Albertalli

Au fait, petite parenthèse : tu ne trouves pas que tout le monde devrait en passer par le Coming Out ? Pourquoi l’hétérosexualité serait-elle la norme ? Chacun devrait déclarer son orientation, quelle qu’elle soit, et ça devrait être aussi gênant pour tout le monde, hétéros, gays, bisexuels, ou autres. Je dis ça, je dis rien.

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

Je remercie chaleureusement les Éditions Hachette Romans pour ce partenariat.

Au vu du nombre de fois où ce livre est passé dans mon actualité sur les différents réseaux sociaux, j’étais extrêmement curieuse de le découvrir. C’est maintenant chose faites et je peux vous dire que je n’ai pas du tout été déçue. C’est même plutôt le contraire : une très bonne surprise !

Simon Spier est un jeune ado homosexuel de 16 ans, vivant en banlieue d’Atlanta ! Même s’il n’a aucun doute sur son homosexualité, il ne se sent pas encore prêt à l’assumer publiquement. Sa meilleure amie, Leah, n’est au courant de rien; le seul à savoir, c’est « Blue » : un jeune garçon « rencontré » via le Tumblr du lycée et avec qui il échange des mails sous le pseudo de « Jacques ». Malheureusement, Simon va oublier de déconnecter sa boîte mail et Martin, un geek du club de théâtre, va lui faire du chantage afin d’avoir un rendez-vous avec Abby, une amie de Simon ; dans le cas contraire, il se fera un plaisir de diffuser les captures d’écran …

À quoi bon utiliser un pseudonyme si le premier clown venu perse à jour mon identité secrète ?
Il a dû me voir devant l’ordinateur, je suppose.
Et je suppose que je suis le roi des crétins.

Simon est un garçon extrêmement attachant ! Et le fait qu’il se confie à nous durant tout le récit le rend si réel que j’ai un peu eu l’impression de quitter un ami une fois le livre terminé … C’est quelqu’un de sincère, de courageux, et qui est aussi très touchant. Notamment dans sa « relation » avec Blue ! Tous les deux se rapprochent, beaucoup, sans pour autant être prêt à découvrir qui se cache derrière ce pseudo.

En parlant de Blue, un autre point que j’ai beaucoup aimé dans cette lecture est le fait de ne pas principalement concentrer le récit sur la difficulté, encore aujourd’hui, d’un adolescent à assumer son homosexualité publiquement : le regard des autres, les moqueries, les blagues douteuses, … L’intrigue nous pousse plutôt à découvrir qui est Blue ! Je peux vous dire que je serais une piètre enquêtrice car j’étais loin du compte … Et rien que pour ça, j’ai adoré suivre Simon jour après jour.

Je ne sais pas comment les gens s’y prennent. Comment Blue s’y est pris. Trois mots. Trois petits mots à la con, et je ne serai plus le même Simon.

Je dois quand même avouer qu’en commençant ma lecture, j’avais un peu peur de tomber sur un récit qui soit beaucoup trop jeunesse ! Finalement, j’ai été surprise par le style, certes très adolescent, mais aussi très léger, fluide et surtout, très entraînant ! Ma lecture est limite devenue une addiction, il fallait que je lise encore un chapitre, et un autre, et un autre, … J’ai réellement été emportée, du début à la fin !

En bref, c’est un coup de cœur, un grand ♥ J’ai pris plaisir à suivre Simon et ses amis. Chaque personnage, qu’il soit principal ou secondaire, fait de ce récit une réussite. Et puis cette plume : à la fois simple mais tellement efficace et addictive !! Chaque ligne nous donne envie d’en lire plus, toujours plus !! Je n’ai qu’une hâte (non en fait, j’en ai deux !) 1. Voir le film – 2. Lire la suite : « Leah à contretemps » car je viens juste de voir que ma demande avait été acceptée sur NetGalley (Merci Hachette Romans, j’ai décidément trop hâte !!)


Publicités

« Sublimes lunes » de Kami Garcia & Margaret Stohl

Article - Présentation

« À présent, debout devant le miroir de la salle de bain, Link subodorait que
quelque chose avait changé. Même s’il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus »

Article - Résumé

Ce jour-là, mon meilleur pote, Link, n’a pas réussi à finir le petit déjeuner gargantuesque de sa mère. Ce jour-là, Link s’est rendu compte qu’il avait changé physiquement : quelques centimètres supplémentaires, un visage plus mature. Ce jour-là, Link a appris qu’il se transformait en Incube… Sur les conseils d’Ethan, Lena et Ridley, Link se rend chez Macon Ravenwood afin d’en apprendre un peu plus sur les conséquences de sa nouvelle nature. Ce dernier lui confie alors une mission d’importance primordiale : remettre une lettre à l’un de ses amis Enchanteurs.

Article - Mon avis

Cette nouvelle est normalement à lire entre « 17 lunes » et « 18 lunes ». Cependant, j’ai eu fini la saga en début d’année et je n’ai eu aucun souci pour replacer les évènements.

Ethan nous raconte la transformation de Link en Incube après leur retour de la Grande Barrière. Et la seule chose que je me demande à ce moment-là est : Pourquoi ne pas avoir choisi Link comme narrateur ? Je pense que ça aurait été plus intéressant d’avoir son point de vue directement plutôt que d’avoir le récit d’Ethan sur ce qu’il lui a dit …

Les personnages principaux sont totalement absents, ce qui nous permet d’en savoir un peu plus sur d’autres. J’ai pu ainsi découvrir la mère de Link qui est, faut bien se l’avouer, totalement déjantée ! On en apprend également un peu plus sur les sentiments qu’éprouve Ridley suite à sa perte de pouvoir. Mais aussi sur les Incubes, grâce à Macon qui nous éclaire légèrement sur leurs natures.

Je n’ai pas grand-chose de plus à dire si ce n’est que le style d’écriture reste le même que pour toute la saga et que cette nouvelle se lit extrêmement vite ! En moins d’une heure, les 62 pages sont tournées … Mais malgré tout, elle reste appréciable et intéressante. Je suis sur qu’elle plaira aux fans de la saga 🙂

Notification 4

« Le livre des lunes – Tome 4 : 19 lunes » de Kami Garcia & Margaret Stohl

Article - Présentation

« De Voyantes les lunes, de Sirène les pleurs
Mortel Dix-neuf, de Pilote les peurs,
Tombes d’Incubes, rives d’Enchanteurs
La dernière page livre la final terreur. »

Article - Résumé

Je n’aurais jamais cru que tout finirait comme ça. Que je mourrais si jeune. Et pourtant… Depuis que je me suis jeté du château d’eau, j’ai tout perdu. Ma vie, ma famille, mes amis. Et surtout Lena. Je suis mort pour sauver Gatlin. Je pensais que c’était mon destin. Maintenant, je n’en suis plus si sûr. Dans l’au-delà, certaines choses s’éclaircissent : je n’aurais peut-être pas dû mourir. Mais qui a voulu ma disparition dans ce cas ? Et pourquoi ? Je dois rejoindre l’Enchanteresse que j’aime plus que tout au monde… quel que soit ce monde. Je dois retrouver Lena et le monde des Mortels. Quel qu’en soit le prix.
L’amour pourra-t-il vaincre la mort ?

Article - Mon avis

Étant donné la fin de « 18 lunes », j’avais hâte de terminer cette quadrilogie ou deux univers se rencontrent. Et je n’ai pas été déçue ! Quoi que …

Comme prévu, nous retrouvons Ethan et Lena mais … Ethan est mort ! Il se trouve coincé dans un monde intemporel ou chaque tombe est remplacée par la maison de son propriétaire : le monde des Morts. Afin de revenir à la vie, il va devoir survivre à une quête riche en rebondissements ou il n’est pas seul maitre de son destin.
Et je n’en dirai pas plus, je ne voudrais pas vous spoiler ^^

Bien que j’aie été captivée par le récit d’Ethan et que j’aie beaucoup aimé avoir le point de vue de Lena tout au long de cette aventure, j’ai trouvé cette dernière quelque peu absente comparée aux tomes précédents. Je suis entièrement d’accord qu’Ethan passe un cap assez important que peu de personnes n’auraient osé franchir mais je pense que nous aurions quand même pu avoir, par-ci par-la, légèrement plus d’informations concernant les autres personnages.

En parlant de personnages, j’ai surtout apprécié le fait d’en savoir un peu plus sur les Grands étant donné qu’Amma nous en a très souvent parlé par le passé mais qu’ils restaient assez « mystérieux ». Et je dois avouer avoir eu un petit coup de cœur, non pas pour Ethan où Lena bien qu’ils soient très attachants, mais bien pour Amma et Macon qui, à travers chaque tome, sont toujours protecteurs, aimants et présents au bon moment.

Même si je ne suis pas toujours fan du style d’écriture, j’avoue que ça ne m’a pas dérangé plus que ça tellement j’ai, encore une fois, été transportée dans leur univers.
J’ai beaucoup aimé le fait que, de temps en temps, se glissent des rappels vers les tomes précédents. Moins que d’habitude, certes, mais c’est ce qui m’a permis de me souvenir de détails parfois oubliés, ce qui est très appréciable.

En résumé, une très jolie fin et un tome digne d’une fin de saga ! Même si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai malgré tout passé de très bons moments avec cette quadrilogie.

Notification 3

Petit mot sur la couverture

Les quatre couvertures de cette saga sont assez simplistes mais c’est aussi ce qui attire l’œil du lecteur et c’est elle qui m’a donné envie de lire le résumé en librairie ! Chaque tome se complète bien et garde le même code couleurs, vert et noir, mes deux couleurs préférées. Que demander de plus ? 🙂