« La peau des rêves – Tome 1 : Nuit tatouée » de Charlotte Bousquet

Article - Présentation

« Chasser avant de comprendre. Tuer pour éviter de douter.« 

Article - Résumé

Installé dans un ancien théâtre en ruine, le clan du Passage règne sans partage sur le quartier et combat les chimères qui osent s’y aventurer. Cléo, adolescente ombrageuse, voit ses certitudes voler en éclats lors d’un affrontement avec un hybride qui porte sur son poignet un tatouage qui lui est étrangement familier. Hantée par de terribles visions, Cléo n’aura de cesse de retrouver son mystérieux adversaire. Au cours de sa quête, elle devra affronter la haine, la trahison mais surtout son propre désir pour le ténébreux Axel, une chimère ailée…

Article - Mon avis

J’ai gagné ce livre lors d’un concours organisé par la collection Galapagos sur leur page facebook. Quand je l’ai reçu, j’ai été immédiatement séduite par la couverture. Non seulement elle est magnifique d’un point de vue visuelle (Mélanie Delon a fait un travail remarquable !) mais elle l’est également au toucher grâce à ce côté « peau de pêche ». Mais, sans savoir vraiment pourquoi, je l’ai mis de côté pour ne le ressortir qu’il y a peu. Et encore une fois, je me suis demandée pourquoi j’avais attendu aussi longtemps !?

Nuit tatouée nous raconte deux histoires en parallèle. D’une part, celle d’une Gypsie prisonnière nommée Najma, ayant un don de conteuse et qui, pendant son emprisonnement, va nous raconter les aventures de Cléo. Le récit est principalement axé sur Cléo mais quelques chapitres vont nous faire revenir auprès de Najma.

Nous sommes donc plongés dans un monde post-apocalyptique, un Paris dévasté suite au cataclysme. Parmi les survivants, plusieurs mutations se sont opérées, créant des clans qui s’affrontent pour leurs survies. Nous faisons la connaissance de Cléo, une jeune orpheline recueillie par le chef du clan du Passage alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. C’est une humaine tout ce qu’il y a de plus normale qui fait de son mieux pour protéger son clan, faisant partie des maraudeurs et chassant tout ce qui se trouve sur leur passage. Chimères ou mutants, même si elle ne se sent pas tout à fait à sa place, elle est prête à en découdre. Mais toute sa vie va basculer lorsque, lors d’un raid, elle affronte une chimère qui lui ressemble étrangement et découvre qu’elle porte le même tatouage qu’elle.

Ce récit m’a transporté dans un univers à la fois dystopique et fantastique. Même si je dois souligner que j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, une fois lancée, je n’ai pas pu m’arrêter et 4h plus tard, je l’avais déjà fini. J’ai été transportée dans les décors bien qu’ils ne soient pas assez développés à mon gout, et j’ai été ravie de suivre Cléo dans ces péripéties.

Dans les premières pages, vous pourrez découvrir un récapitulatif des personnages principaux ainsi qu’un « lexique à l’usage des survivants ». Pour le premier, j’avoue avoir suivi ma lecture sans trop y prêter attention. Par contre, le second est très appréciable afin de pouvoir reconnaitre les différentes espèces qui peuplent ce monde.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Cléo ! Elle adore se plonger dans des pièces de théâtre telles que Cyrano ou Othello mais ce qu’elle veut surtout, c’est découvrir ses origines. De plus, beaucoup de cauchemars hantent ces nuits, très souvent en rapport avec les chimères et son enfance dont elle n’a aucun souvenir. Mais elle est prête à tout afin de découvrir la vérité, quitte à se mettre son clan à dos et à devoir échapper aux pires mutants. Elle est déterminée et je me suis très vite attachée à elle.

Concernant Tybalt, je l’ai détesté ! Il sort avec Cléo mais celle-ci voudrait y mettre un terme, ce que je l’encourageais à faire au plus vite tout au long de ma lecture. Il est violent, brutal, arrogant, trop sur de lui et de ses capacités, et ne sait pas faire preuve de sensibilité ou de compréhension.

Quant à Tania, la sœur adoptive de Cléo, j’ai eu beaucoup de mal à la cernée et je suis encore indécise à son propos. Elle est jalouse que son propre père préfère la présence de Cléo à la sienne, ce qui peut être compréhensible. Mais elle ne m’a pas donné l’impression d’être sincère, comme si elle préparait un mauvais coup en douce …

La plume de Charlotte Bousquet m’a happée dans son monde avec facilité grâce à son écriture agréablement vivante et poétique. Elle sait nous garder en haleine grâce à un rythme soutenu et de nombreux rebondissements tout en nous dévoilant une histoire passionnante. Les chapitres sont assez courts et j’ai lu, page après page, sans voir le temps passer.

Une fois ma lecture terminée, je suis légèrement frustrée de ne pas en savoir plus. Que ce soit vis-à-vis de sa sœur mais également sur son histoire personnelle. Le second tome étant dans ma PAL, j’espère en savoir plus très rapidement car je pense que ce début n’est qu’une faible partie et que le plus intéressant reste à venir.

En bref, une superbe histoire qui m’a rapidement fait oublier un début chaotique et qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière ligne !

Notification 4

Publicités