« L’enfant des cimetières » de Sire Cédric

Article - Présentation

« – Je ne veux pas être attaché.
– Il le faut.
– Je les tuerais quand même tu sais.
– Tais-toi, tais-toi donc … »

Article - Résumé

Quand l’horreur sonne à votre porte et que les démons deviennent réalité … Êtes-vous prêt à ouvrir le livre de vos nuits blanches ?

Lorsque sa collègue Aurore l’appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d’une folie hallucinatoire vient de tuer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d’un hôpital et tue Kristel, la compagne de David.
Mais qui est à l’origine de cette épidémie meurtrière ? Est-ce un homme ou un démon ?
Le journaliste, qui n’a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l’enfant des cimetières, jusqu’aux confins de l’inimaginable…

Article - Mon avis

Poussée par mes copinautes, Myly et Aveline, je me suis enfin décidée à me plonger dans ce roman qui se trouve dans ma PAL depuis des lustres et … quelle découverte !!

Tout commence par un prologue assez lugubre et cru dont je ne vous dirai pas un mot afin d’éviter un maximum de spoilers. Le roman démarre réellement 13 ans plus tard, à Toulouse où nous faisons la connaissance de David Ormeval, photo-journaliste pour le Nouveau Regard. Sa collègue, Aurore, l’appelle en pleine nuit afin de couvrir un meurtre atroce. Raymond Mendez, fossoyeur, a tué sa femme et ces deux enfants avant de se suicider.
Une série de suicides qui déroute totalement la police ! Mais lorsque Kristel, la compagne de David décède, il décide de menée son enquête afin de découvrir qui se cache derrière cette épidémie meurtrière. Entre réalité et légende urbaine, nous voici plongé dans un thriller morbide et très original !

Quand je dis morbide, ce n’est pas du tout péjoratif, bien au contraire ! Les descriptions sont tellement bien amenées et très visuelle que j’avais presque l’impression que l’histoire se déroulait autour de moi, d’être dans chaque pièce avec les personnages. Et ça, c’est ce que j’aime dans une lecture ! Même si je dois bien avouer que, Sire Cédric à un certain don pour nous transmettre la peur au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire. Comme je lis dans le calme le plus complet, le moindre petit bruit me donnait presque des frissons ^^ J’ai vraiment été emportée dans ma lecture et pas un instant je n’avais envie de m’arrêter.

Le roman se déroule sur 4 jours sans pour autant brusquer les choses. Tout est très bien ficelé, de A à Z, et le fait d’avoir les points de vue de différents personnages m’ont beaucoup plus. Cela permet d’avoir l’avancement de l’enquête, que ce soit celle de David ou celle de la police, limite en temps réel. À aucun moment je n’ai vu la fin venir, l’intrigue est prenante et le suspense, tenu jusqu’à la dernière ligne.

Les chapitres sont courts et les pages se tournent à une vitesse folle
Le style d’écriture est très agréable et soutenu. Je pense qu’on peut dire que Sire Cédric sait manier les mots pour nous faire voyager ! Nous n’avons pas un seul moment de répit, nous sommes toujours sous tension avec cette envie d’en savoir toujours plus. J’ai trouvé les rêves très poétique comparé au langage assez froid et direct des coupures de presse glissée si et là mais qui ne négligent en rien la qualité de lecture.

En bref, je pense que c’est ma première lecture de ce genre et j’ai adoré !
Ce n’est pas un coup de cœur uniquement à cause d’un seul passage mais je ne peux pas vous dire lequel sans vous poiler … Cependant, il mérite largement ces 5 étoiles !

Notification 5

Publicités