« Insaisissable – Tome 3 : Ne m’abandonne pas » de Tahereh Mafi

Article - Présentation

Mais quelque chose dans la nuit, la quiétude du moment, je pense, crée son propre langage. Il y a une étrange forme de liberté dans le noir, une vulnérabilité terrifiante qu’on s’octroie juste au mauvais moment, trompé par l’obscurité qui nous persuade qu’elle gardera nos secrets.

Coup de coeur

Article - Résumé

Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

Article - Mon avis

Si vous avez lu mes chroniques des tomes précédents (12), vous savez que j’ai eu un réel coup de cœur pour cette saga. Je ne sais franchement pas pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour lire ce dernier opus !! (Enfin, si, je sais ! PAL énorme, choix difficile, … Problème de lectrice classique ^^) Mais c’est maintenant chose faites, et j’en ressors plus que ravie !

/!\ SPOILER /!\

Ce que j’aime particulièrement lorsque je continue une série, c’est que le début du tome suivant colle à la fin du précédent ; comme si notre temps d’attente n’avait pas eu d’impact sur la vie des personnages. Ce qui est parfaitement le cas ici et nous permet donc de reprendre l’histoire où nous l’avions laissé, sans soucis de mémoire. Nous retrouvons donc Juliette à son réveil, en vie, après qu’Anderson lui ait tiré une balle en pleine poitrine. Son objectif est clair : tuer Anderson et détruire le Rétablissement. Et, aussi étrange que cela puisse paraître, Warner, qui lui a sauvé la vie, veut l’y aider. À partie de ce moment, nous savons que les réponses à nos questions vont bientôt nous être livrées !

Je ne vais pas m’attarder sur l’intrigue car, pour vous parler franchement, elle n’est pas des plus folles ! Ce tome se joue uniquement sur les personnages, leur évolution et leur psychologie. Un exercice que l’auteur maîtrise à merveille !

Je préfère encore être abattue en train de réclamer justice, plutôt que mourir seule dans une prison que je me serais construite moi-même.

Une chose est sur, Juliette n’est plus la jeune fille que l’on a connue dans les tomes précédents. Fini d’être pleurnicharde, faible et défaitiste ! Elle a évolué, mûri, et commence à agir sans avoir peur du regard des autres. Elle sait que ses pouvoirs sont énormes et compte bien apprendre à les maitriser, les comprendre, afin de devenir une arme à elle seule. Elle sait ce qu’elle veut, et ce qu’elle ne veut pas, quitte à y laisser la vie. Autant dire qu’on la retrouve plus combative que jamais, sûr d’elle et prête à affronter le Commandant Suprême sans sourciller ! Mais au-delà de ça, Juliette a du mal à mettre un mot sur ces sentiments. D’un côté, Adam, son ami. De l’autre, Warner, son bourreau … N’ayant jamais connu l’amour, tout est confus et elle est un peu perdue !

D’autant plus que Warner va nous surprendre ! Dans le hors-série déjà, on apprenait qu’il ne fallait pas se fier aux apparences ou ne pas émettre de jugement trop rapide. Mais j’étais malgré tout restée perplexe, ne lui accordant toujours pas ma confiance. Ici, il va se libérer de nombreux lourds secrets et ces actes vont devenir plus clairs ! Il nous apparaît sous un autre jour … Un être torturé, blessé, à la recherche de reconnaissance et qui voudrait juste être apprécié à sa juste valeur. Toutes ces révélations vont faire de lui quelqu’un d’humain, attachant et sensible … Et je dois dire que j’ai adoré ce retournement de situation !

Sinon, il y a aussi Adam mais je vous avoue que j’ai eu du mal à le reconnaître ! Autant je l’adorais, autant là, j’ai été déçue qu’il soit aussi aigri et grossier. Je peux le comprendre, ce qu’il vit n’est pas facile, d’autant plus qu’il doit également penser à l’avenir de son petit frère, James. Mais ces excès de colère l’ont rendu insupportable.

S’il y avait un personnage à choisir, ce serait Kenji, sans hésitation ! Il est le meilleur ami par excellence. Toujours à taquiner ou à lâcher des bêtises, c’est lui qui apporte les touches d’humour au récit. Mais il va se montrer également très attentif et à l’écoute de Juliette, lui donnant son avis sans réel jugement, laissant ces soucis personnels de côté. C’est sans conteste le personnage le plus agréable et le plus touchant.

Aucun pistolet, aucune épée, aucune arme, aucun souverain, n’auront jamais plus de pouvoir qu’une simple phrase. Les épées peuvent blesser et tuer, mais les mots vous poignardent et s’enfoncent dans la plaie, s’incrustent dans votre corps pour devenir des cadavres qu’on trimballera avec nous plus tard, tout en essayant de creuser et d’arracher leur squelette qui se cramponne à votre chair.

Avec les personnages, LE point positif de cette saga est tout simplement la plume de Tahereh Mafi pour laquelle j’ai eu un réel coup de cœur. Je vais m’emporter, je le sais, mais dès le premier tome, j’ai été conquise et je ne cesse de l’être. Elle est si poétique et si addictive! Les mots sont choisis avec soin et les métaphores sont d’une sublime justesse. Quelques phrases suffisent à nous emporter, à tourner les pages encore et encore et encore ! Arrêter de lire devient impossible.

Malgré tous ces compliments, j’ai quand même un léger bémol à souligner sur la fin … Elle me convient et colle parfaitement avec l’histoire et son évolution, je ne dis pas. Mais le feu d’artifice final, le duel au sommet que j’attendais, a été trop rapide, trop facile. Je ne dirais pas que c’est une fin bâclée, juste qu’elle n’a pas été assez approfondie à mon gout. C’est un peu dommage …

En bref : un dernier tome comme je les aime où nos questions trouvent des réponses. Il est à la fois touchant, bouleversant, et terriblement addictif. Tahereh Mafi nous transporte encore une fois dans son monde avec une facilité déconcertante. Un immense coup de cœur pour cette saga !

« Insaisissable – Tome 1.5 : Ne me résiste pas » de Tahereh Mafi

Article - Présentation

Dans ma tête, les tiroirs font du boucan pour s’ouvrir. Souvenirs. Suppositions. Murmures et sensations.

Notification 4

Article - Résumé

JULIETTE M’A ÉCHAPPÉ
J’AI ÉCHOUÉ

ELLE ME DÉTESTE
JE ME DÉTESTE D’AUTANT PLUS

ELLE ME DÉTRUIT DE L’INTÉRIEUR
JE DEVIENS FOU

« Je suis tombé fou amoureux d’elle. Ça fait tellement mal. De toute ma vie je n’ai jamais ressenti ça. J’ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J’ai connu la terreur et l’indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. Et pourtant je n’ai jamais connu un sentiment aussi atroce, aussi paralysant. Et ça ne fait qu’empirer. »

Article - Mon avis

Je me suis enfin plongée dans cette nouvelle, se situant entre « Ne me touche pas » et « Ne m’échappe pas », qui nous permet d’en découvrir un peu plus sur Warner. Car, même si c’est un personnage qui a son importance, nous n’en savons pas énormément sur lui dans les deux premiers tomes de la saga. Il reste très distant, mystérieux et plutôt désagréable mais cette nouvelle nous permet de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité.

Nous le retrouvons juste après que Juliette et Adam soient parvenus à échapper au Rétablissement en lui tirant une balle dans l’épaule. De retour à la base pour se rétablir de sa blessure, Warner va tout faire pour garder le contrôle, aussi bien sur ces hommes que sur ces sentiments. Car Juliette est une véritable obsession pour lui et son but premier est de la retrouver !
Mais son père, le Commandant Suprême, qui n’hésite pas à le dénigrer en toute occasion, arrive sans crier gare. Et ses intentions envers Juliette ne sont pas vraiment celle qu’avait prévue Warner …

Certains jours, tu me dégoutes tellement que je me demande pourquoi je ne te détruis pas de mes propres mains. Puis je me rends compte que ça te ferait sans doute plaisir, n’est-ce pas ?

Comme je le disais, nous allons découvrir une nouvelle facette de la personnalité de ce personnage. En effet, s’il nous paraissait déterminé et totalement dépourvu de sentiments, nous allons cette fois le voir plus « humain » ! Warner est plus seul que jamais et très abattu après avoir compris que ces sentiments envers Juliette n’étaient pas réciproques. C’est un homme blessé, physiquement et mentalement, mais qui doit rester vigilant afin d’éviter toute rébellion de ces soldats. Son père ne la jamais apprécié à sa juste valeur et n’est, encore une fois, pas venu pour lui apporter son soutien …

Durant tout le récit, Warner va également nous faire partager quelques extraits du journal que Juliette tenait lorsqu’elle était enfermée à l’asile. Ses écrits sont remplis d’émotions et ce fut un réel plaisir de retrouver la plume si poétique de Tahereh Mafi !

L’amour est un salopard sans cœur, complètement fou.

Ce tome ne comporte pas vraiment d’action mais il est très intéressant de se retrouver dans la tête de ce personnage assez charismatique. Et même si ces sentiments m’ont paru sincères mais que je n’ai pas réussi à réellement le prendre en pitié, ce fut une lecture très agréable.

Il ne me reste plus qu’à lire le dernier tome de cette saga afin de savoir ce qu’il va devenir ^^

« Insaisissable – Tome 2 : Ne m’échappe pas » de Tahereh Mafi

Article - Présentation« Parfois, je me pose des questions sur la colle.
Personne ne prend jamais le temps de demander à la colle comment elle tient le coup.
Si elle est fatiguée d’assembler les trucs ensemble ou si elle craint de
se disloquer ou de ne joindre les deux bouts.
« 

Article - Résumé

MON POUVOIR EST CHAOS
JE SUIS LEUR SEUL ESPOIR

ILS ME RECHERCHENT
JE LEUR ÉCHAPPERAI

ILS VEULENT ME POSSÉDER
PERSONNE NE PEUT M’ATTEINDRE

ILS ME CROIENT FAIBLE
JE LES BRISERAI

LUI SEUL PEUT ME SAUVER
L’AIMER C’EST LE CONDAMNER

Article - Mon avis

Si vous avez lu ma chronique du premier tome (qui se trouve juste ICI), vous savez à quel point j’ai été séduite par Insaisissable. Je ne pouvais donc pas laisser le tome 2 plus longtemps dans ma PAL !

Nous retrouvons Juliette et Adam alors qu’ils sont sous terre, au point Oméga, ce mouvement clandestin destiné à combattre de Rétablissement. Juliette sait qu’elle n’est pas prisonnière mais à du mal à se sentir à l’aise dans cette base coupée du monde extérieur. Elle ne s’intègre pas et ne fait pas vraiment d’effort afin de maitriser son don. Mais Castle ne lui laisse pas le temps de s’apitoyer sur son sort, elle doit les aider et vite car le temps leur est compté, la guerre contre Warner est imminente !

Comment vous expliquer que je suis totalement sous le charme ? Ce livre est une merveille !
J’ai suivi l’intégration de Juliette au point Oméga ainsi que l’évolution des personnages avec grand intérêt, comme s’il s’agissait de mon propre groupe, de ma famille.

Et je pense que la plume de Tahereh Mafi en est en grande partie responsable. Elle est chantante, poétique, divine et envoutante. Addictive ! À peine quelques phrases, quelques mots, et me voilà totalement replongée dans cet univers dévasté qu’elle nous expose avec brio !
De plus, elle sait parfaitement ou elle va, n’en dis jamais trop ni trop peu, tout est dosé avec soin. Nous allons de révélations en rebondissement et chacun d’entre eux nous donne une indication sur la suite sans pour autant nous dévoiler l’histoire. L’auteur nous met juste l’eau à la bouche afin de toujours nous donner envie d’en savoir plus, de lire plus vite, toujours plus vite.

Les personnages, l’intrigue, l’univers, … Tout est réuni afin de nous transporter dans une valse de sentiments et d’émotions fortes ! Les mots, les phrases, les chapitres s’enchainent à une vitesse folle et tout d’un coup, le temps s’arrête. Une révélation inattendue qui fait que tout est remis en question et je reste totalement dubitative sur le sort que Tahereh Mafi réserve à nos personnages favoris. Toutes ces choses qui font qu’on n’oubliera pas de sitôt notre lecture !

Je pense que vous l’avez compris, je suis fascinée par le style de l’auteur ! Mais il n’y a pas que ça. Les personnages aussi sont tous très abouti et chacun à une personnalité bien à lui. Tantôt je les ai adorés, tantôt je les ai détestés …

C’est le cas de Juliette. Autant je n’ai pu faire autrement que de me prendre d’affection pour elle dans le premier tome, autant pour cette fois, j’avais plus envie de la baffer pour lui remettre les idées en place qu’autre chose. Elle évolue, prend en maturité mais certaines de ces actions me font sortir de mes gonds ! Notamment son manque d’implication dès le début du roman. Elle est désemparée et totalement perdue, vulnérable. Elle préfère s’apitoyer sur son sort que de relever la tête et de prendre sa vie en main. Ce qui peut se comprendre après tout ce qu’elle a dû surmonter. Mais c’est surtout son attitude envers Warner qui m’a exaspérée ! Je ne la comprends pas …

Concernant Warner justement, ce tome nous permet d’en savoir plus sur son passé, sa vie, son père mais aussi pourquoi il peut toucher Juliette sans en mourir. Nous découvrons un homme tourmenté, terrorisé par son père à tel point qu’il a essayé plusieurs fois de le tuer pendant son sommeil. Il est devenu ce qu’il est dans l’unique but d’attirer l’attention de celui-ci, de voir un minimum de fierté dans ces yeux. Et, même si ces révélations plus qu’inattendue lui donne un côté beaucoup plus humain et attachant, je n’arrive pas à éprouver la moindre compassion pour lui. Je ne le porte toujours pas dans mon cœur malgré l’attention qu’il porte à Juliette.

Ce tome va également mettre la relation de Juliette et Adam à rude épreuve ! Ils sont distants, ne se comprennent plus, ne se parlent pas beaucoup. Trop de non-dit ! Juliette dit vouloir ne pas lui faire du mal mais c’est tout le contraire qu’il se passe. Il souffre de la situation et Juliette ne fait pas grand-chose afin d’apaiser ces souffrances. Ils sont perdus, tous les deux, chacun de leur côté …

Nous découvrons également des personnages secondaires très attachant. Comme Kenji qui se révèle être très courageux. Il fait souvent le pitre mais on peut compter sur lui en cas de besoin, lui faire confiance. Castle aussi, dont je me méfiais assez au début, se montre totalement patient ou doux, voire affectueux à certains moments. J’ai également beaucoup aimé les courts passages avec James qui est un gamin totalement adorable !

Et puis cette fin ! À quel point je déteste être laissée dans l’incertitude … Elle ne me donne qu’une envie, être rapidement en avril 2014 !

Pour conclure, je dirais juste qu’Insaisissable est une trilogie dont on ne peut pas passer à côté ! Si vous ne les avez pas encore lu, foncé chez votre libraire, vous ne le regretterez pas.

Coup de coeur

« Insaisissable – Tome 1 : Ne me touche pas » de Tahereh Mafi

Article - Présentation

« La Terre est plate.
Je le sais parce qu’on m’a poussé dans le vide et ça fait dix-sept ans que j’essaye de me cramponner au bord. J’essaye de remonter depuis dix-sept ans, mais c’est presque impossible de vaincre la pesanteur quand personne n’est prêt à te tendre la main. »

Article - Résumé

Je suis maudite
J’ai un don

Je suis un monstre
Je suis plus forte qu’un homme

Mon toucher est mortel
Mon toucher est pouvoir

Je veux qu’il me touche
Il ne doit pas m’approcher

Je suis leur arme
Je me vengerai

Article - Mon avis

Avant de vous donner mon avis sur cette magnifique lecture, je voudrais remercier Garance pour ce cadeau ♥ Toi aussi, tu as de très bon gout livresque, j’ai passé un super moment !
Je vous préviens également sur le risque de spoiler car il m’est difficile de vous donner mon ressenti sans dévoiler certaines choses …

Depuis 264 jours, Juliette est enfermée dans un asile avec pour seul contact extérieur, une petite fenêtre laissant passer la lumière du jour. Elle ne pense pas que cet enfermement soit la solution à ces problèmes mais là où elle est, elle n’a aucune crainte de blesser quelqu’un. Mais le supplice va se présenter sous le nom d’Adam. Que fait-il dans sa cellule ? Est-ce un piège ? Une façon de la tester ? Juliette est déroutée devant ce séduisant jeune homme qu’elle pense connaître…

Malgré un début quelque peu surprenant de par le style de l’auteur, j’ai totalement été transportée dans cette histoire mêlant action et romance. Le décor à peine planté, j’ai tourné les pages sans voir le temps passer, je me suis laissé guider par les émotions et les sentiments de Juliette.

Le monde apocalyptique que nous propose l’auteur est assez terrifiant ! Le Rétablissement promettait un monde meilleur à cette société moribonde mais c’est tout l’inverse. Les animaux meurent, les oiseaux ne volent plus, les fleurs n’existent plus, le climat est instable … La nature n’est plus ! C’est un monde dévasté … Et malgré ce décor énigmatique, je trouve dommage qu’il ne soit pas plus développé. J’aurais aimé savoir le pourquoi du comment, en savoir un peu plus sur ce Rétablissement …

Côté personnage, on ne peut que s’attacher à Juliette ! Du haut de ces 17 ans, elle subit la vie plus qu’elle ne la vit. Elle est dotée d’un don qu’elle ne comprend pas et qu’il l’empêche tout contact physique avec qui que ce soit. On la fuit, on la rejette. Même ses propres parents n’en veulent plus …  Mais sous son apparence fragile, j’ai découvert une femme forte et pleine de courage. Elle nous fait part de ces sentiments les plus profonds, et toute une flopée d’émotions en ressort.

Juliette peut compter sur Adam qui se révèle être très sensible, courageux et stratège. Il va être un véritable soutient pour elle, une famille. C’est un jeune homme assez sur de lui qui va la protéger au péril de sa vie.

Mais ce don fait de Juliette une arme incroyable. Un objet de convoitise que Warnert, le fils du commandant du rétablissement,  veut à tout prix avoir à ses côtés afin de conquérir le monde, de mettre la population à ces pieds. Il est méprisable et sadique. Il ne cherche que le pouvoir sans aucun remords. Il est prêt à tout ! Mais dans quel but souhaite-t-il utiliser Juliette? J’espère le savoir dans le prochain tome !

Comme je vous l’ai dit, le style de l’auteur m’a légèrement dérouté au début. Il est incroyablement poétique et envoutant ! Tahereh Mafi à une écriture additive et intense, particulièrement pour nous faire ressentir les émotions de ces personnages. Elle est plus que réaliste dans ces descriptions et joue sur les métaphores avec brio tout au long du récit. Sa plume est très originale de par le fait que certains passages soient barrés pour souligner les pensées que Juliette ne devrait pas avoir. Elle sait également nous tenir en haleine du début à la fin de par ces personnages qui m’amènent à me poser des tonnes de questions : Pourquoi Adam et Warnert sont « différents » ? Comment ce monde en est-il arrivé là ? D’où vient ce don ? Dans quel but ? Des questions auxquelles j’espère avoir des réponses lors de ma lecture du tome suivant.

En bref : Que dire ? Je suis conquise !

Coup de coeur

« La petite marchande de rêves » de Maxence Fermine

Article - Présentation

« – Tu sais, quand on est adulte, on ne fait pas toujours ce qu’on veut.
– Et quand on est enfant, on n’a jamais le choix … »

Article - Résumé

Entrez au Royaume des Ombres et choisissez votre rêve…
Le jour de ses onze ans, Malo tombe dans la Seine. Aspiré dans un toboggan, quand il ouvre les yeux, il découvre un monde en noir et blanc, éclairé par une lune en diamants. Il vient de pénétrer au Royaume des Ombres, un lieu magique où les habitants sont aussi étranges que fascinants : Arthur, l’arbre qui ne cesse d’éternuer ; Mercator, le chat si bavard vieux de 213 ans ; Lili, la petite marchande de rêves au regard d’or qui capture les songes… Mais aussi des spectres inquiétants et un dangereux alchimiste qui lui jette un terrible sort.
Pour briser le maléfice, Malo a un énorme défi à relever.
Et une nuit…

Article - Mon avis

Pourquoi un conte pour enfants ? Encore une fois, je ne saurais vous répondre. Peut-être suis-je atteinte du syndrome de Peter Pan ^^ Mais aussi parce que face à cette couverture magnifique et à ce titre évocateur, je n’ai tout simplement pas pu résister.

Malo est un jeune Parisien étourdis et rêveurs, toujours dans son monde. Pour fêter ces 11 ans, ses parents ont contacté une agence de loisirs afin de lui préparer une fête à laquelle ils ne pourront être présents. Alors que Malo est dans le taxi en direction de l’Auberge des Trois Brigands, un autobus perd le contrôle de son véhicule et percute le taxi qui finit dans la Seine. Malo va alors découvrir un monde entièrement fait de noir et de blanc qui ne lui réserve pas que de bonnes surprises, le Royaume des Ombres …

Si j’ai une chose à reprocher à se livre, c’est bien la quatrième de couverture et son résumé. Il en dévoile beaucoup trop à mon gout et nous gâche la découverte de ce monde et d’une partie de ce qui attend Malo. C’est dommage …

La petite marchande de rêves nous plonge dans un monde entre Alice au Pays des Merveille et Le Petit Prince. Un univers fantaisiste mais charmant où les arbres parlent, les carafes dansent, les chats fument, et où des boîtes à bonheur délivrent des rêves et des couleurs dans ce décor entièrement fait de noir et de blanc.

J’ai été agréablement surprise de voir plusieurs illustrations agrémenter le récit. Chacune dans un style différent, elles sont cependant très fidèles à ce que je m’imaginais de ce monde, où seule la petite marchande de rêves apporte une touche de couleur.

ob_72e91fd7c4d6de6775dcaeab536890b6_clochard-celeste  nouvelle_image__325854

Tout au long de sa quête, Malo fera la connaissance de plusieurs personnages originaux. J’ai particulièrement apprécié Mercator, et Septimus pour son langage particulier. Mais également Lili, la petite marchande de rêves qui accompagne Malo.
Malo quant à lui est un jeune garçon naïf et ignorant dans ce monde qui lui est totalement inconnu. Il le découvre en même temps que nous, lecteur, et c’est ce qui le rend attachant.

Maxence Fermine nous offre un conte merveilleux entre rêve et réalité. Malo se retrouve au cœur d’une aventure fantastique, dans un monde magique, où il devra affronter des spectres inquiétants et un alchimiste un peu fou. Il nous relate ce récit avec délicatesse, mélancolie, poésie et jeux de mots. Je suis sur que tout enfants aimeront cet univers autant que moi et je lirais le tome suivant avec grand plaisir !

Coup de coeur

« Enfants de la paranoïa – Tome 1 » de Trevor Shane

Article - Présentation

« Sais-tu combien de décès sont attribués à des accidents aux Etats-Unis, chaque année ?
Plus de cent mille. Les gens ne sont pas aussi maladroits que cela. »

Article - Résumé

# Règle 1 : On ne tue pas les innocents
# Règle 2 : On ne tue pas les ennemis de moins de 18ans

Depuis des siècles une guerre souterraine, ignorée du commun des mortels, oppose deux anciens clans qui se déchirent au nom du Bien et du Mal. Des deux côtés : des assassins endoctrinés et entraînés dès leur plus tendre enfance à haïr et détruire le camp adverse.
Joseph, vingt ans, est l’un de ces tueurs d’élite. Il ne connaît qu’une réalité : tuer ou être tué. Mais lors d’une réunion dans le New Jersey, il tombe dans une embuscade. Échappant de peu à ce piège mortel, Joseph se réfugie à Montréal où il rencontre Maria, une jeune innocente de seize ans.
Pour la première fois, il découvre le doute. S’il veut protéger la femme qu’il aime, il doit abandonner la vie qu’il a toujours connue et trahir ses frères d’armes. Osera-t-il transgresser les règles ?

Une seule vérité demeure : le premier à tuer est le dernier à survivre.

Article - Mon avis

J’ai lu ce livre bien avant de créer mon blog donc je suis vraiment désolé si cette chronique n’est pas complète. Cependant, j’ai énormément apprécié cette lecture et j’avais envie de la partager avec vous.

Depuis ses 18 ans, Joseph est embrigadé dans une guerre, opposants deux clans distincts et obéissant aux mêmes règles. Règles qu’il ne faut surtout pas transgresser sous peine d’être livré à l’ennemi aussitôt ! « Ne pas tuer les membres du clan adverses avant leurs 18 ans », « Ne tuer personne qui ne soit pas impliqué dans cette guerre », « Ne pas faire d’enfant avec un mineur »… Ces règles dictent sa vie depuis son plus jeune âge, il a été endoctriné afin de devenir un tueur ! Jusqu’au jour où il rencontre Maria, une jolie et jeune étudiante. Cette rencontre va changer sa vie et ses priorités …

Grâce à ce « journal intime » que Joseph écrit pour Maria, nous allons suivre son histoire et comprendre comment il a été, sans en avoir le choix, impliqué dans cette Guerre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous entrons directement dans le vif du sujet à peine les premières lignes lues : le meurtre !
Même si ce livre est assez dur, il nous parle aussi d’une très belle histoire d’amour. Ces deux sujets mis ensemble nous donnent une lecture tout à fait fascinante !!

Ma première impression sur Joseph a été de le voir comme un personnage froid et sans scrupules, qui tue des personnes sans remords juste parce qu’il est impliqué dans cette guerre. Mais j’ai découvert par la suite qu’il n’est pas mauvais ! Il a été éduqué comme ça, il croit en ce qu’il fait et veut venger sa famille. Cependant, il va quand même commencer à se demander si cette guerre est vraiment utilise, quand a-t-elle commencé et … Va-t-elle se terminer un jour ? Je lui ai alors trouvé un côté très humain et attachant avec des sentiments profonds pour Maria.
Quant à Maria, elle est très naturelle et spontanée ! Son histoire d’amour avec Joseph est touchante et nous nous attachons également à ce personnage très rapidement.

Trevor Shane à un style d’écriture très fluide et entrainant. Il ne s’attarde pas sur de longues descriptions et reste dans la même lignée du début à la fin. Le style « journal intime » nous permet d’être au plus près des personnages, d’avoir peur pour eux, de ressentir leurs sentiments. Il ne nous laisse pas un instant de répit, tout le récit est sous tension ! Ce qui nous donne une lecture passionnante et rythmée du début à la fin grâce à une histoire puissante et bouleversante.

La dernière partie du livre, un court chapitre où Maria écrit une lettre à Chris, son fils, ne me donne qu’une envie : Avoir la suite ! En espérant avoir cette fois, le combat de Maria !

Soit, je n’en dirai pas plus. Un bon thriller prenant et poignant que je conseille fortement car même s’il n’est pas un coup de cœur, il reste dans mes meilleures lectures de cette année !

Notification 5

« Possession » de Elana Johnson

Article - Présentation

« Son écriture fit s’emballer mon cœur, mais en ouvrant l’enveloppe, je faillis me mettre
à pleurer. Il n’y avait que trois mots sur le bout de papier: « Vole ma belle »

Article - Résumé

Dans le monde de Violette, personne n’imagine transgresser les règles des Penseurs.
Eux seuls décident des lois et ont le pouvoir d’influencer les esprits. Mais Violette refuse de se soumettre. Alors qu’un soir de couvre-feu elle rend secrètement visite à Zenn, celui qu’elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, un membre actif des Rebelles. Elle va vite comprendre que ce jeune homme aussi mystérieux qu’irrésistible peut la conduire vers de nouveaux horizons affranchis de l’emprise des Penseurs.
Mais elle découvre également le prix de la liberté. Violette saura-t-elle affronter la vérité sur les siens ?

Article - Mon avis

Ce livre prend la poussière dans ma PAL depuis la vente privée et je ne suis apparemment pas la seule. Il fallait bien une LC pour s’y mettre ^^ Et finalement, je me demande pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt !

Dans ce monde gouverné par la Tech, Violette, 15 ans, vit dans la Cité de l’Eau. Elle est secrètement amoureuse de Zenn, qui fait partie des Forces, et tous deux se retrouvent régulièrement, transgressant ainsi les règles. Lorsqu’ils se font prendre dans le parc à la nuit tombée alors que c’est strictement interdit, Violette se fait arrêter et est embarquée à bord d’un aérocoptaire direction le « Secteur A » afin d’assister à son procès. C’est là qu’elle va rencontrer Jag, un mystérieux Rebelle, et que sa vie va prendre un tout autre tournant …

Avant de commencer, un petit mot sur la Tech. Cette technologie hyper avancée peut non seulement nous guider grâce à des murs parlants, nous nourrir grâce à de petits cubes, mais également nous télétransporter ou nous mettre en prison ! Autant dire qu’elle est plus que présente dans ce livre. Je ne vais pas vous dire que je n’ai pas apprécié car, ajouté au côté dystopique de l’histoire, ça ne pouvait que me plaire. Mais j’ai quand même ressenti une légère surdose de « Tech » à m’en donner mal au crâne ^^ J’ai eu du mal à m’imaginer dans un tel monde, même dans quelques années avec l’évolution technologique telle que nous la connaissons.

Pour continuer dans les points négatifs (gardons le meilleur pour la fin), j’ai eu cette impression de trop-plein de « communauté ». Les Gris, les Penseurs, les Loyaux, les Directeurs,  la Cité de l’Eau, la zone Alpha, les Rebelles, … Difficile de faire une hiérarchie dans tout ça ! Bien que ça ne m’ait pas vraiment dérangé lors de ma lecture, j’ai quand même eu un peu de mal à remettre chaque personne à sa place …

À part ces petits bémols, j’avoue que j’ai quand même bien apprécié cette lecture et j’ai passé un bon moment en compagnies de nos deux protagonistes. Au fur et à mesure des pages, je me suis posées tout un tas de questions concernant les intentions des différents personnages. Et ce que j’ai vraiment apprécié, c’est que j’obtenais mes réponses en même temps que Vi les comprenait également. Rien n’est devinable, tout est surprise !

Concernant ce « triangle amoureux » se composant de Vi, Jag et Zenn ; chacun à son caractère, ils sont tous différents les uns des autres.
Vi est très attachante de par sa jeunesse qui lui donne une certaine fougue. Elle n’a pas eu une enfance facile et ce dont elle va vire l’est encore moins. Nous en apprenons beaucoup sur elle, sur sa vie dans la Cité de l’Eau et comprenons facilement son mépris pour l’Association. Elle est très indécise concernant sa place dans la société et j’ai adoré l’accompagner dans ces questionnements et dans ces prises de décisions.
Jag est plus secret, plus réservé sur son passé. C’est le « beau gosse » de l’histoire, le gentil, celui qui prend soin de Vi mais dont j’ai quand même douté de ces sentiments, parfois.
Tous les deux sont bien décidés à penser par eux-mêmes et non par le transmetteur audio et ne veulent pas se faire dominer par la société qui les entoure !
Zenn, quant à lui, est très difficile à cerner ! Nous l’imaginons tels que nous le décrit Vi, comme le « petit copain rêver » mais nous doutons rapidement de sa sincérité et de ses intentions. Son statut fait que nous ne savons pas vraiment s’il est gentil ou pas, s’il agit dans son propre intérêt ou dans celui de Vi. Évidemment, nous comprenons par la suite pourquoi il agit de la sorte mais quand même ^^
Un des personnages secondaires que j’ai le plus détestés est Thane, bien évidemment. On se demande comment il peut réagir de cette façon face à Vi. Mais je n’en dirai pas plus car je serais obligée de vous dévoiler vraiment qui il est et je ne voudrais pas vous gâcher la surprise 😉

Elana Johnson à un style d’écriture agréable, rythmé et entrainant.
Les chapitres sont courts et les 378 pages se tournent à une vitesse folle.
Les descriptions sont comme je les aime ; ni trop, ni trop peu ! Juste ce qu’il faut pour que nous puissions visualiser les différents décors / personnages et laisser notre imagination faire le reste.

Un petit mot sur la fin (sans vous spoiler, c’est promis) avant de vous laisser sur cette longue chronique : Je ne m’attendais pas à une fin de ce genre. Je ne pouvais pas me l’imaginer ! Je ne sais pas comment vous expliquer sans en dire trop mais ce n’est pas ce que j’aurais voulu pour Vi, loin de la ! Apparemment, un tome 2 serait prévu mais avec de nouveaux narrateurs et la venue de certains personnages de ce tome. J’espère quand même avoir de bonnes nouvelles concernant Vi !

Notification 4

Lecture commune
Justine de « Lire-une-passion »
Myly de « L’antre de leurs mots »

« Intuitions – Tome 3 : Infini » de Rachel Ward

Sans titre-1

« Si tu commences à oublier mon visage, ma voix ou n’importe quoi d’autre,
ne t’inquiète pas. Rappelle-toi juste mon amour. C’est tout ce qui compte. »

Article - Résumé

Angleterre, 2029. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Différents clans tentent d’imposer leur loi en recrutant ceux qui manifestent des capacités hors normes.
Harcelés à cause de leurs pouvoirs, Adam et Sarah luttent pour protéger leurs biens le plus précieux : Mia et l’enfant que Sarah attend. Car si Adam peut deviner la fin d’une vie et Sarah, dessiner l’avenir, Mia et le bébé semblent être dotés de facultés plus puissantes encore. Ils deviennent la cible de toutes les convoitises. Derrière eux se joue peut-être le destin du monde…

Article - Mon avis

Nous retrouvons Adam et Sarah, enceinte, ainsi que Mia dans leurs aventures suite au chaos qu’a connu Londres deux années auparavant. Ils survivent dans la nature depuis tout ce temps, accompagnés des deux frères de Sarah, fuyant le gouvernement. Mais quand Mia se fait enlever, ils n’auront d’autres choix que de tout faire pour la retrouver et vont alors vivre l’enfer dans « l’endroit le plus sur d’Angleterre ». Ils vont également découvrir qu’ils ne sont pas les seuls à avoir un don ! Mia et le bébé aussi en possèdent un, et pas des moindres, qui suscite beaucoup de convoitise.

Dans ce tome, il ne s’agit plus pour Adam et Sarah de sauver des centaines de personnes d’une mort certaine mais de sauver leurs peaux ainsi que celle de leurs enfants. Et Rachel Ward nous met dans l’action dès les premières lignes lues! Les descriptions sont assez courtes pour se concentrer principalement sur l’histoire, sur leurs différentes aventures pour fuir ces hommes qui veulent profiter de leurs dons.

Après, avoir passé des moments terribles dans le tome précédent, ce dernier volet ne sera pas de tout repos encore une fois. Et pas uniquement pour Adam et Sarah mais pour nous aussi étant donné la tension que nous ressentons tout au long de notre lecture. Rachel Ward arrive à faire en sorte que nous nous projetions à leurs cotés comme si nous devions sauver notre peau, nous aussi.

Le fait d’avoir des chapitres en alternances du point de vue de Sarah et Adam est très agréable car cela nous permet de vivre l’aventure du point de vue de l’un comme de l’autre.
J’ai aussi apprécié d’avoir des explications claires concernant les donc de chacun et qu’ils soient mis en valeur à un moment ou à un autre de l’histoire.

Les personnages principaux sont toujours aussi attachants que dans les tomes précédents ! Ils veulent sauver leurs familles à tout prix et feront tout pour les mettre en sécurité.
Mon coup de cœur reviendra quand même à Sarah, une femme qui reste forte malgré ce qu’elle à subit durant son enfance et ce que la vie lui réserve encore aujourd’hui. Elle tient à tout faire pour protéger les siens et reste lucide sur la situation.

Un dernier tome prenant, une trilogie qui se termine … De très bons moments passés en compagnie d’Adam et Sarah !

Notification 4

Petit mot sur la couverture

Une couverture en totale adéquation avec les précédents tomes et j’aime ce genre de détails dans une saga. À chaque tome sa couleur et son œil, tout en gardant une composition suivie pour un visuel très sympa 🙂