« Piégée » de Heather Dixon

Article - Présentation« Azalée pressa la paume de sa main contre l’ardoise posée sur la table et la fit crisser sous l’ongle
de son pouce, tentant d’empêcher des paroles cinglantes de franchir ses lèvres. »

Article - Résumé

Azalée avait tout ce qu’elle pouvait désirer: une vie de rêve remplie de bals somptueux, de toilettes sublimes et d’élégants courtisans… jusqu’à ce qu’un deuil vienne tout bouleverser. Désormais prise au piège de son nouveau statut, elle a soif de liberté, comme toutes les jeunes filles de son âge…

Heureusement, le Gardien la comprend; il est piégé lui aussi, enfermé depuis des siècles entre les murs du palais. Il va l’inviter, elle et ses sœurs, à découvrir la forêt d’argent, un lieu magique où elles seront enfin libres de danser toute la nuit.

Chaque soir, Azalée et ses onze sœurs empruntent un passage secret qui les conduit à la forêt enchantée.

Mais cette liberté à un prix et Azalée risque de l’apprendre à ses dépens…

Article - Mon avis

« Piégée »  est une adaptation du conte « Les souliers usés » (ou « Le bal des douze princesses ») des frères Grimm. Je ne connais pas du tout ce comte et, vu mes impressions sur Piégée, j’avoue ne pas trop avoir envie de le découvrir …

Azalée est l’ainée d’une famille de douze enfants ! Elle est donc la seule à pouvoir assister au bal de Noël où elle doit ouvrir le bal en compagnie de son père, le roi d’Eathesbury. Mais les festivités prennent rapidement fin car, sa mère, très malade, décède dans la soirée. Le roi, à cheval sur les coutumes, explique alors à ses filles que le deuil commence et cela, pour une durée d’un an. Un an à vivre vêtue de noir, reclus dans ce château drapé de tentures noires également et le tout sans aucune distraction, et surtout pas de danse ! Mais un soir, Azalée trouve un passage secret dans la cheminée de sa chambre qui la mène vers un monde argenté ou la danse est permise. Elle va donc y emmener ses sœurs toutes les nuits mais va également vite comprendre que le Gardien de ce monde n’est pas tout à fait rempli de bonnes intentions …

Habituellement, j’aime beaucoup tout ce qui est conte de fées revisité. Mais pour cette fois, c’est une déception ! Princesses, château, magie, secret, … Tout est réuni pour nous donner un univers digne de ce nom. Mais pour ce qui est des personnages et de l’intrigue, c’est autre chose.

Justement, les personnages ! Ils sont très nombreux et, rien que pour les 12 sœurs, j’ai dû prendre note de leurs prénoms afin d’essayer de les retenir : Azalée, Bleuet, Capucine, Delphinium, Églantine, Fleur, Garance, Horthensia, Iris, Jasmin, Kalanchoé et Lys. De plus, elles sont très souvent toutes ensemble et cela ne m’a pas permis de m’attacher à l’une d’elles plutôt qu’à une autre … Si ce n’est Azalée étant donné que c’est elle que nous suivons tout au long du récit. C’est dommage !

À propos de leurs caractères, je dois avouer les avoir trouvés un peu égoïste et parfois même, sans cœur. Elle ne pense qu’à danser et à s’amuser alors que leur mère vient tout juste de décéder. Je n’ai pas vraiment ressenti de réelle tristesse de leur part, comme si ça leur passait totalement au -dessus de la tête … Chose assez inconcevable pour moi. Une maman, c’est sacré !

Concernant les personnages secondaires, c’est le même topo ! Ils sont nombreux et nous n’avons pas vraiment le temps de les connaitre et de les apprécier. Le roi lui-même est assez inintéressant et désintéressé de tout ce qui se passe dans sa famille. Il est en retrait la plupart du temps et je n’ai pas réussi à le cerner. En tant qu’homme, je l’imagine assez attentionné mais c’est comme si son statut de roi lui empêchait tous sentiments affectifs …  Du moins, c’est l’idée que je m’en fais ! Car l’auteure ne nous donne aucune explication sur les raisons qui ont fait qu’il soit aussi distant avec ces filles.

Au niveau de l’écriture, je n’ai pas vraiment accroché non plus … Je l’ai trouvé trop enfantine et sans grand intérêt. Le récit m’a paru long, lent et particulièrement redondant ! Nous ne pouvons oublier le bruissement des robes, les bouches qui s’ouvrent et se referment aussi vite, ou encore le roi qui se mord les joues inlassablement … Trop de répétitions ! Les descriptions sont également très nombreuses et bien souvent inutiles. J’ai également trouvé que les évènements étaient prévisibles et s’emboitaient un peu trop facilement.

Que dire d’autres à part que je me suis ennuyée … Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais mais une chose est sûre, j’espérais mieux que ça.

Notification 1