« La symphonie des abysses – Livre 1 » de Carina Rozenfeld

La symphonie des abysses

Le vent cascade le long du Mur, presque en silence. Une brise caresse la surface de l’eau, la plissant à peine. Le cri des mouettes, tournant là-haut, se mêle aux rires des enfants. Ce sont les seules musiques autorisées. Les seules notes qui résonnent dans le village. Le reste n’est que réminiscences…

Notification 3

Article - Résumé

Un chant de liberté s’élève du fond des abysses, mais comment répondre à son appel quand un mur infranchissable vous en sépare ?

VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.

IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
ARTICLE 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

VOUS N’ÊTES PERSONNE
VOUS APPRENDREZ À OBÉIR

Article - Mon avis

Quand j’ai appris que Carina Rozenfeld allait publier un nouveau roman, je n’ai pas cherché plus loin et l’ai acheté dès sa sortie. Ayant totalement adoré « Phaenix » (012), j’avais hâte de retrouver la plume si envoutante de l’auteure. Finalement il est passé, comme beaucoup d’autres, par la case PAL pour n’en sortir qu’il y a peu ^-^

Je me suis donc plongée dans ce récit avec beaucoup d’attente (peu être trop ?) pour en ressortir avec un avis en demi-teinte … Et, pour couronner le tout, je ne sais pas par où commencer ma chronique pour ne pas trop m’éparpiller ^-^

/ !\ Risque de spoiler / !\

Tout d’abord, je tiens quand même à souligner que je suis toujours aussi admirative et envoutée par la plume de Carina Rozenfeld ! Ce fut un véritable plaisir de plonger dans cette histoire, de découvrir chaque parcelle de ce monde imaginaire grâce à une écriture toujours aussi visuelle, fluide et même poétique. Les pages se tournent à une vitesse totalement folle !! Malgré cela, et à mon grand regret, je n’ai pas été totalement convaincue par ce récit

La cause principale ? Le rythme ! L’histoire est divisée en 2 parties mais, selon moi, elle comporte trois phases importantes. Et j’ai trouvé que les deux premières avançaient légèrement trop lentement, notamment à cause de longues périodes narratives et explicatives qui alourdissent le texte mais qui sont également, je pense, nécessaire à une bonne compréhension de l’intrigue et du monde instauré.

Premièrement, nous allons découvrir Abrielle, une jeune fille vivant dans un petit village entouré d’un mur électrifié et donc, infranchissable. Les règles sont simples mais strictes : le chant est interdit, aucune violence envers un membre de la communauté, et respect du couvre-feu ! Si ces règles sont bafouées, c’est la peine de mort qui pourrait être appliquée. Pour les villageois, la vie y est plutôt paisible. Mais pour Abrielle, c’est une autre histoire … Dès son plus jeune âge, emportée par l’hymne glorieux de la nature, elle s’est laissée aller à fredonné une musique innocemment, faisant d’elle une Réminiscente. Depuis, elle est surveillée de près et ne rêve que d’évasion. Elle aimerait tant découvrir ce qui se cache derrière ce mur qui entoure l’entièreté de l’Atoll et ne plus se sentir oppressée par ces lois lui interdisant de vivre pleinement …

Au fur et à mesure de son histoire, nous allons découvrir une jeune femme courageuse et déterminée à vivre libre, quitte à vivre seule. Débrouillarde et attentive ; c’est un personnage auquel on s’attache assez rapidement.

Elle se faisait violence, jour après jour, pour ne laisser jaillir aucune note, pour cacher ses réminiscences mais sa mère le savait, Braden le savait et Wilrick l’avait rappelé à tous : elle était condamnée au silence. Pour le restant de ses jours.

Ensuite, c’est avec Ca et Sa que nous allons faire connaissance. Eux aussi vive dans une ville entourée par ce même mur infranchissable et régie par une loi absolue : tout contacte physique ou marque d’affection est totalement interdit ! Dans le cas contraire, la peine est toujours la même : l’humiliation et la mort.

Et je peux clairement dire que c’est cette partie qui a le plus retenu mon attention. Non seulement parce que nos deux protagonistes sont touchants, mais surtout pour l’originalité du récit ! Il est intéressant de découvrir leur passé, leur présent et d’imaginer leur avenir. Je ne développerais pas par peur de trop spoiler, je dirais juste que l’écriture peut paraître déroutante au départ (notamment à cause de leurs « prénoms » très ressemblant qui peuvent porter à confusion) mais qu’elle n’en reste pas moins agréable une fois qu’on a pris le pli (c’est mystérieux tout ça dites donc ^^)

Nous ne sommes ni l’un ni l’autre,
et nous sommes la promesse des deux à la fois.

Et enfin, bien sûr, les chemins de tout ce beau monde vont finir par se croiser et l’aventure va pouvoir commencer. J’ai aimé assister à la naissance de leur amitié, au choix de chacun et de leurs conséquences. Découvrir à leurs côtés le mystère de l’Atoll qui nous laissera de plus en plus perplexe quant à son utilisé. Les scénarios possibles sont nombreux et j’ai hâte de pouvoir apporter des réponses à toutes mes questions ! Et surtout, va-t-on en savoir plus sur cette Symphonie des Abysses que seuls certains ont la chance d’entendre ?

Dans le premier tome de cette duologie, Carina Rozenfeld est obligée d’instaurer son nouvel univers. Malheureusement, et comme je le disais au début, ses nombreux passages narratifs sont intéressants mais parfois trop longs … Les descriptions prennent pas mal de place et certaines répétitions peuvent être légèrement lassantes. Malgré cela, elle fait preuve d’une imagination débordante et innovante ! Même si l’action manque cruellement, j’ai été emportée par ma lecture de la première à la dernière ligne. D’autant plus que les sujets abordés sont totalement d’actualité et très bien abordés, tels que l’acceptation de soi et l’affirmation de son identité sexuelle.

La mélodie était alors devenue plus grave, plus triste. Un regret, une nostalgie qui avait pris Aby aux tripes. Quelque chose vivait là-dessous, quelque chose qui avait le droit de chanter, de faire de la musique, sans frontières, sans limite. Quelque chose qui l’attendait, elle, Abrielle.

Je ne suis pas déçue par ce récit car, comme je l’ai dit, j’ai passé un super moment. C’est juste que je j’attendais, je rêvais, un nouveau coup de cœur à la hauteur de ce que m’avait fait ressentir « Phaenix ». Ce n’est pas le cas pour cette foi mais j’ai quand même hâte de découvrir la suite !

En bref : un récit novateur, original et intéressant. Malgré quelques longueurs, l’intrigue est bien ficelée et ne peut que décoller par la suite. Carina Rozenfeld nous offre encore une fois une écriture très visuelle et envoutante, qui vous transportera comme un éclair dans ce nouvel univers aux côtés de personnages uniques.

« La 5è vague » de Rick Yancey

La 5è vague

Comment vous y prendre pour débarrasser la Terre des humains ? Faites-nous perdre toute humanité.

Notification 5

Article - Résumé

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive…
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Article - Mon avis

Depuis sa sortie, ce livre attend sagement dans PAL. Mais, étant donné que l’adaptation cinématographique est programmée pour le 27 janvier 2016, il était grand temps de l’en sortir. Et je ne le regrette pas, j’ai passé un très bon moment.

Depuis qu’un vaisseau extraterrestre est apparu dans le ciel, c’est une véritable hécatombe qui s’abat sur l’humanité ! Après l’impulsion magnétique qui les a plongés dans le noir, les tremblements de Terre et l’épidémie meurtrière ; peu nombreux sont ceux ayant survécus aux différentes vagues qu’ont lancées les Autres. Les Autres, ce sont Eux, ces extraterrestres qui nous ressemblent tant, à nous, humains. Au milieu de ce chaos, Cassie n’est pas la seule survivante. Mais, ses parents sont morts et elle ne peut faire confiance à quiconque. Comment savoir si la personne qui se trouve en face de nous est des nôtres ou des Autres ? Si elle veut retrouver son petit frère, emmené par des soldats dans un camp militaire, elle va devoir se débrouiller seule ! C’est alors qu’elle va croiser le chemin d’un jeune homme mystérieux : Evan Walker. Elle ne lui fait pas totalement confiance mais il est le seul à pouvoir l’aider, avant que la 5è vague ne soit lancée.

La première règle si l’on veut survivre à la 4è vague est simple :
ne faire confiance à personne.

À la lecture des premiers chapitres, je suis restée assez perplexe quant au choix de l’héroïne principale. Je trouvais que Cassie se préoccupait de futilités dans un monde où rien, sinon votre vie, n’a d’importance. Mais, très vite, je me suis attachée à cette jeune adolescente qui pense être, peut-être, la dernière humaine sur Terre. On s’aperçoit rapidement que ces sarcasmes ne sont qu’un moyen de communication, ce qui lui permet de rester en vie sans devenir folle. L’auteur arrive à la rendre tellement humaine qu’on a l’impression de la sentir à nos côtés, de l’entendre nous chuchoter son histoire, son périple vers sa promesse … Nous découvrons alors une jeune fille pleine de courage et déterminée à retrouver la seule famille qui lui reste : son petit frère Sammy !

Cependant, tout le livre n’est pas uniquement centré sur Cassie et nous offre quatre points de vue différents. Deux sont à la troisième personne du singulier ; et les deux autres, à la première, dont celui de Cassie et de Zombie. J’ai particulièrement accroché avec ce dernier ! Zombie est un jeune homme que les militaires ont formé à la guerre contre les Autres. C’est un personnage à la tête bien pleine et qui, malgré le climat ambiant, reste attentif à ceux qui l’entourent.

Nous allons également faire la connaissance d’un autre personnage important, celui d’Evan Walker. Je ne vais pas dévoiler tout le mystère qui l’entoure mais j’ai beaucoup aimé sa philosophie, même s’il n’a pas forcément retenu toute mon attention …

Et puis, bien sur, on découvre les Autres ! Ces extraterrestres qui ne sont ni tout verts, ni tout petits, ni énormes, qui ne tirent pas sur tout ce qui bouge avec je ne sais quelle arme inconnue. Non, non ! Ils sont physiquement comme nous et il est donc impossible de savoir qui est qui, impossible de faire confiance sur simple parole. Ils ont un plan et se montreront impitoyables et très patients pour qu’il soit mené à bien. Autant dire que c’est tout le contraire de ce qu’on a déjà pu voir ou imaginer quand on nous parle d’extraterrestre. Là est toute l’originalité de ce récit !

Le seul moyen de rester en vie : rester seule. Ça c’est la règle numéro 2.

Outre le fait d’avoir des personnages principaux attachants et plutôt complets, c’est l’histoire dans son entièreté qui a retenu mon attention ! On peut clairement dire que l’auteur à une imagination débordante et le souci du détail. Chaque vague nous est expliquée afin que nous puissions prendre conscience de son impact et de ses conséquences sur l’humanité. Cette invasion extraterrestre est des plus diaboliques et l’ambiance pesante dans laquelle évoluent nos personnages ne faits qu’accentuer ce côté sombre.

L’intrigue regorge de révélations, d’actions et de suspense. On se surprend à être sur le qui-vive, à froncer les sourcils ou encore à sentir son cœur accélérer à chaque rebondissement. On ne s’ennuie pas, bien au contraire, on a soif d’en apprendre toujours plus !

Rick Yancey nous emporte dans un monde apocalyptique très intéressant ! Dès les premières lignes, les questions affluent et ne trouveront des réponses que sur la fin. Une fin qui ne me donne qu’une envie, lire la suite !

C’est difficile de prévoir ce qui va arriver,
quand ce qui arrive n’est pas ce que vous avez prévu.

En bref : conquise par ce monde apocalyptique qui pourrait être le nôtre, je suis passée à pas grand-chose du coup de cœur. Je ne saurais dire ce qu’il m’a manqué car l’histoire est originale et élaborée méthodiquement, les personnages sont attachants et dotés d’émotions fortes, le tout raconté d’une plume très agréable. J’espère sincèrement que le film sera aussi bien retranscrit !

« La sélection – Tome 3 : L’élue » de Kiera Cass

Article - Présentation

Je pourrais peut-être peindre mon amour, mais une toile ne rentrerait pas dans cette enveloppe. De toute façon, je t’aime au-delà de la musique, au-delà des mots.

Coup de coeur

Article - Résumé

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une…

Article - Mon avis

Enfin, je viens vous donner mon avis concernant ce dernier tome ! Et, contrairement aux deux précédents (Tome 1Tome 2), celui-ci est un coup de cœur intégral. Les personnages, l’action, l’histoire, les renégats, … Tout est parfait !

Dès le début, le ton est donné ! Nous retrouvons America lorsque les renégats attaquent une nouvelle fois le palais. On peut difficilement faire mieux pour nous remettre dans l’ambiance en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire. Et cette action va continuer crescendo tout au long du récit. Entre rivalités, révélations, retournements de situations, … On ne s’ennuie pas une seconde !

Outre le côté dystopique avec la sélection et les rivalités entre les candidates, l’auteur donne également à ce tome un côté historique en nous dévoilant enfin toute l’histoire d’Illéa. De la formation des castres à l’opinion du peuple, tout nous est expliqué afin que l’on comprenne pourquoi les renégats se battent avec un tel acharnement sans, pour certains, utiliser les violences. Et c’est toute cette partie du récit qui fait que j’ai d’autant plus apprécié ma lecture. Nous ne sommes plus seulement dans la sélection, cette lutte sans merci pour le cœur du prince Maxon et la couronne ; mais également dans une bataille pour que tous le peuple d’Illéa soit enfin libre !

Je sais désormais ce que Maxon signifie pour moi et je suis prête à me battre.

Concernant les personnages, j’ai été impressionnée par America ! Alors qu’elle me paraissait parfois puérile et très souvent indécise, elle m’a surprise par sa détermination, sa maturité et son courage. Elle a grandi, elle est sur de ces choix et fera tout pour avoir se qu’elle désir, sans pour autant oublier d’où elle vient. C’est un personnage à la fois dur et émotif, abouti et réussi ! C’est une America que j’ai beaucoup aimée, de par ces convictions également.

Ensuite, viennent Aspen et Maxon. Si le premier est moins présent que dans les tomes précédents, il n’en est pas moins mis de côté ! Il laisse juste sa place afin que nous découvrions un Maxon tout en simplicité. J’ai apprécié sa sensibilité et toute l’attention qu’il porte à America. Il est touchant, attendrissant, prévenant …

Et puis, il y a les dernières sélectionnées : Kris, Céleste et Elise. Certains moments de complicité entre ces quatre filles apportent un vent de fraicheur dans ce palais à l’ambiance bien souvent trop lourde, ce qui est très agréable. De plus, l’une d’entre elles m’a particulièrement étonnée ! Elle se révèle bonne copine et agréable, un miracle ! Mais je vous laisse découvrir par vous-même de qui il s’agit.

Pour finir, il y a le roi. Mais je n’ai pas vraiment envie de m’attarder sur ce personnage car ce tome n’a fait que me conforter dans l’idée que je me faisais de lui. C’est un homme ignoble et totalement dépourvu de sentiments !

La perfection n’est pas de ce monde.

Kiera Cass nous propose un dernier tome à la hauteur de mes attentes ! Grâce à une plume simple mais totalement additive, elle nous emmène dans son univers dystopique avec brio. Je suis passée par bon nombre d’émotions ; de la joie à la colère, en passant par la tristesse et la surprise. Il m’était difficile de reposer le livre à la fin d’un chapitre car celui-ci finissait toujours par éveiller ma curiosité et je voulais en savoir encore plus.

Si j’ai un petit « reproche » à faire, il serait pour la fin. Bien que je l’aie trouvé génial, j’ai quand même eu cette impression que tout se passait trop vite … Malgré tout, je pense que l’auteur nous offre quand même un final digne de cette saga !

En bref, je me suis replongée dans cet univers avec un grand plaisir et je ressors de cette lecture avec le sourire. Que demander de plus ?

« La sélection – Tome 2.5 : Histoires secrètes – Le prince & le garde » de Kiera Cass

Article - Présentation

Le temps est le seul remède aux maux qui nous agitent. Avec lui, tout finira par trouver son sens.

Notification 4

Article - Résumé

Avant qu’America n’arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle « Le Prince » s’ouvre sur la semaine précédant l’arrivée des trente-cinq candidates et qui suit Maxon lors de la première journée de compétition.

Elevé en tant que Six, Aspen Leger n’aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde Royale affectée au Palais . À travers le quotidien d’Aspen, la nouvelle « Le Garde » lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n’aura jamais accès…

Article - Mon avis

/ !\ Risque de spoiler si vous n’avez pas lu les deux premiers tomes / !\

Ce genre de nouvelle est un véritable plaisir pour moi ! Non seulement elles permettent de nous faire découvrir le point de vue d’autres personnages aussi important qu’America, mais également de mieux les comprendre. Parce qu’avoir l’avis de la principale intéressée, c’est bien ; mais se faire son propre avis, c’est mieux !
J’avoue, c’est assez frustrant que ce soit aussi court mais bon, c’est bien là le principe des nouvelles ^^

Afin de vous expliquer au mieux mon ressenti, je vais diviser mon avis en plusieurs parties.
Ce sera plus clair et plus simple !

 

♦ Le prince :Comme son titre nous l’indique à merveille, cette nouvelle va nous permettre de découvrir Maxon sous un nouveau jour. Même si je l’avais déjà lu (ICI), ça a été un plaisir de la relire.

Je n’ai pas grand-chose à ajouter à ma précédente chronique si ce n’est une toute petite chose concernant le chapitre bonus !

Je me demande si deux personnes issues de milieux radicalement opposés peuvent finir par développer une personnalité similaire.

J’ai apprécié de redécouvrir le passage de la tarte aux fraises si bonnes qu’elle en ferait pleurer la sœur d’America. Être dans la tête de Maxon à ce moment précis est assez jouissif ^^

 

♦ Le garde :Cette nouvelle se concentre sur Aspen, ce 6 devenu soldat de la garde royale afin de rester au côté de la femme qu’il aime et qu’il a pourtant poussé à partir …

Je ne sais pas si notre relation redeviendra un jour comme avant. En tout cas, je n’ai pas l’intention de baisser les bras. Tu es mon âme-sœur. Je me battrai pour toi.

Nous le découvrons au moment où Woodword (un garde également) et Marlee (une des sélectionnées) vont être punis pour avoir été surpris en train de fricoter, et se finit lorsque America est retrouvée après avoir fui dans les bois pour échapper aux renégats qui avaient envahi le palais.

Son point de vue nous permet non seulement de découvrir les coulisses de la sélection, ce que les gardes et domestiques pensent d’America, mais également de le découvrir lui !

Je reste « Team Maxon » mais j’avoue avoir découvert un Aspen très charmant. Il est protecteur envers ceux qu’il chérit, sa famille, mais également celle d’America. Il ne reniera jamais ses origines et fera tout son possible pour soutenir et aider les personnes qui lui sont chères.

 

—-> Ces deux nouvelles sont aussi intéressantes l’une que l’autre ! Nous connaissons Maxon et Aspen grâce au point de vue et aux sentiments d’America mais, cette fois, je les ai redécouverts pour ce qu’ils sont vraiment ! Autant vous dire qu’à la place d’America, je pense que mon choix serait aussi compliqué que le sien ^^

 

♦ Bonus :Mis à part ces deux nouvelles, nous avons également l’agréable surprise de découvrir une interview « révélation » de l’auteure ! Elle nous permet d’en apprendre plus sur elle, sur l’écriture des différents tomes, des personnages ainsi que sur le choix de leur prénom. Ce sont de petites choses, certes, mais appréciables !

Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps d’écouter la play-list …

 

En bref, si vous êtes fan de l’univers de « La Sélection », foncez !

« Les 100 » de Kass Morgan

Article - Présentation

S’il devait décrire la saveur de cette eau, il dirait volontiers qu’elle est le parfait mélange du goût de la Terre et de celui du ciel.

Notification 3

Article - Résumé

Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur Terre. Le compte à rebours a commencé

2:18…2:47…2:46…
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.

1:32… 1:31… 1:30…
Après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre

0:45…0:44…0:43…
Seulement, là-bas, l’atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.

0:03… 0:02…0:01…
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?

Article - Mon avis

Dès que j’ai entendu parler de ce livre, j’ai voulu me le procurer au plus vite. L’histoire m’intéressait beaucoup et le fait qu’une série soit adaptée aussi. Finalement, je suis plutôt mitigée … Un avis en demi-teinte pour la Collection R, c’est rare, mais ça arrive.

Depuis 3 siècles, et suite à un accident radioactif, les humains ont quitté la Terre pour vivre dans l’espace. À bord de ce vaisseau, ils sont divisés en trois ailes qui ne leur donnent pas les mêmes droits. Phoenix est exclusivement accessible aux personnes de haut rang ou aisée financièrement. Tandis que sur Arcadia et Walden vivent les plus démunis.

Les personnages que nous allons suivre sont tous mineures et ont été emprisonnés après avoir été jugés coupables d’un crime. Ils attendent le jour de leur 18ème anniversaire afin d’avoir droit à un second procès. Mais l’issue de ces seconds procès est rarement favorable et c’est généralement l’exécution qui les attend … Finalement, ils vont être choisis pour être les premiers humains à retourner sur Terre. Mais ce retour ne va pas tout à fait se passer comme prévu …

Dès le début, j’ai trouvé l’intrigue très présente. Découvrir comment ils en étaient arrivés là et surtout, comment allait se dérouler le retour sur cette Terre inexplorée depuis des siècles m’intéressait beaucoup ! Malheureusement, l’intrigue ne fait pas tout. Particulièrement quand l’exploration de cette planète n’en est pas vraiment une …

Effectivement, une fois sur Terre, les 100 censés l’explorer ne le font pas vraiment. Je ne sais pas à quoi je m’attendais … Certainement a une exploration plus approfondie, avec des descriptions qui m’auraient transporté sur place, des découvertes époustouflantes sur cette nature sauvage, la peur d’apercevoir un animal dont les radiations du passé auraient modifié son aspect physique, … Mais au final, l’auteure se concentre plus sur les personnages et leurs relations amoureuses, quel dommage ! On se retrouve donc avec un éternel triangle amoureux, c’est lassant à la longue …

Concernant les personnages, je suis également mitigée … Je les ai apprécié sans vraiment m’attacher ! Sur les 100, nous en suivons quatre : Clarke, Wells, Bellamy et Glass. Ils sont tous des criminels condamnés pour avoir violé la Doctrine Gaïa (recueil de lois établies après le cataclysme pour assurer la survie et la sérénité de l’espèce humaine) et choisi pour retourner sur Terre. Ils ont tous une personnalité différente mais reste, selon moi, peu attachants de par leur manque de profondeur … Je n’ai pas vraiment ressenti leurs sentiments, et leurs émotions ne m’ont pas touché. Cela dit, leur passé et leurs relations nous sont dévoilés grâce à de nombreux flash-back que j’ai beaucoup apprécié ! Ils nous permettent de mieux comprendre certaines de leurs réactions et c’est franchement intéressant !

Autre petit point négatif mais je ne sais pas si c’est dû à l’auteure elle-même ou au traducteur mais il y a certaines confusions au niveau des prénoms … Clarke est utilisé au lieu de Glass (je n’ai pas noté la page) ou encore Wells au lieu de Clarke (fin de page 297). Ce n’est pas vraiment gênant mais ça interpelle quand même …

Outre tout cela, j’ai quand même apprécié ma lecture. La plume de l’auteure est assez rythmée et entrainante. De plus, nous avons pas mal de rebondissements ainsi qu’un cliffhanger qui nous donne juste l’envie de lire la suite rapidement.

En conclusion, je dirais que malgré des personnages en demi-teinte et un manque cruel de découverte, j’ai quand même apprécié ma lecture. C’est juste que je ne m’attendais pas à une romance sous forme de triangle amoureux aussi présente

Réellement, j’ai eu l’impression de lire un trèèès long prologue. Je m’auto-convaincs que la suite sera beaucoup mieux étant donné que les personnages et leurs relations seront installés. Ils pourront enfin explorer cette Terre à l’abandon. Je serais peut-être déçue mais on verra ^^

« La couleur de l’âme des anges » de Sophie Audouin-Mamikonian

Article - Présentation

« L’amour, ça rendait aveugle. Et idiot. »

Article - Résumé

Sauvagement assassiné à 23 ans, Jeremy devient un Ange… et réalise avec effroi que l’on peut mourir aussi dans l’au-delà. Pour ne pas disparaître, en effet, tout Ange doit se nourrir des sentiments humains et même… les provoquer ! Invisible et immatériel, Jeremy décide d’enquêter sur sa mort et tombe rapidement amoureux de la ravissante Allison, une vivante de 20 ans, témoin de son meurtre. Or l’assassin de Jeremy traque la jeune fille… Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d’elle ?

Article - Mon avis

Mmmh …. Comme je l’ai dit sur Facebook, ma chronique ne sera pas très joyeuse étant donné qu’il y a bien longtemps que je n’aie pas été autant déçue par une de mes lectures …

/ !\ Risque de spoiler / !\

Jeremy, Français émigré à New York, n’a que 23 ans et c’est un petit prodigue des finances. Mais sa carrière va stopper net le jour où il se fait décapiter par un Samouraï, à première vue sans raison particulière. Il passe alors de « l’autre côté » et devient un ange.
Après avoir discuté avec un vieil ange passé en 451 après J.-C, il se débrouille seul afin de comprendre le fonctionnement de ce nouveau monde et décide de trouver le pourquoi de son assassinat. Alors qu’il assiste à son propre enterrement, il entend le monologue d’une jeune fille en pleure, qu’il ne connaît apparemment pas mais qui se dit responsable de sa mort. Il va donc décider de la suivre afin d’en savoir plus et va rapidement tomber amoureux. Malheureusement, Allison, elle aussi, va passer sous le sabre et se retrouver parmi les anges. Ils vont alors mener leur enquête afin de lever le voile sur les raisons de leurs assassinats.

Le seul point positif que je retiens de ma lecture est qu’on ne peut pas faire mieux au niveau du titre. Il reflète parfaitement l’histoire car la couleur des anges est au centre du récit. Cette couleur dépend des sentiments que les anges absorbent des vivants afin de se nourrir. Le bleu pour les gentils qui ne mangent que des sentiments positifs tels que la joie et le bonheur. Le rouge pour les plus agressifs, souvent violents et meurtriers qui ne mangent que des sentiments négatifs tels que la haine et la tristesse.
Les titres des chapitres sont tout aussi bien choisis étant donné qu’ils commencent tous par « La couleur de … » suivi d’un mot résumant le sentiment principal du chapitre qu’il désigne.

Ensuite, les points négatifs s’enchainent …

Tout d’abord, l’histoire ! Je vous remets un morceau de la quatrième couverture afin de bien comprendre car même s’il n’est pas des plus attractif à mon gout, je ne m’attendais pas à ça … :

Or l’assassin de Jeremy traque la jeune fille… Jeremy parviendra-t-il à sauver Allison ? Sera-t-il capable de sacrifier ses sentiments et de vivre à jamais séparé d’elle ?

Ces questions m’ont fait penser que Jeremy allait tout faire pour intervenir dans le monde des vivants afin de sauver Allison, qu’il allait peut-être même réussir, peu importe le prix ! Comprenez mon désespoir quand, à peine à la 130ème page (à peu près), Allison meurt ! O.o
Suite à ça, l’histoire est plus que décevante et nous emmène dans un grand n’importe quoi ou la vengeance remplace l’amour. Les méchants contre les gentils, le bien contre le mal … Rien de plus ! Ajouter à cela que l’intrigue avance plus lentement qu’un escargot sous une averse tropicale et me voilà baillant comme jamais en aspirant la fin de ma lecture juste parce que n’aime pas laisser un livre en plan.

Ensuite, les personnages ! Je les ai trouvés aussi insipides les uns que les autres … Je n’ai pas réussi à m’attacher à un seul d’entre eux si ce n’est Einstein, et encore … Parce que, oui, même les plus célèbres des physiciens sont devenus des anges.
Jeremy m’a laissé totalement indifférente ! La seule petite chose que j’ai appréciée venant de lui est de savoir, en fin de récit, qu’il était finalement assez stratège et que, depuis le début, il avait un plan afin de combattre le mal. Si ce côté de sa personnalité nous avait été dévoilé dès le début, je pense que j’aurais pu le voir différemment …
De son vivant, Allison est une jeune fille de 20 ans très intelligente et en avance dans ces études. On peut dire que la mort ne lui est pas bénéfique étant donné qu’une fois de l’autre côté, elle devient immature, capricieuse et ne réfléchit pas une seule seconde aux conséquences de ces actes. Tout ce qui compte, c’est sa vengeance et elle en devient plus qu’agaçante !

Concernant la plume de Sophie Audouin-Mamikonian, je n’ai pas grand-chose à dire. Elle est simple et malgré tout assez agréable à lire. Même si les petites touches d’humour qu’elle apporte au récit n’ont fait qu’alourdir le texte à mon goût … La fin contient des évènements rebondissants qui ne rattrapent pas l’ensemble de ma lecture et n’efface pas l’ennuie ressenti depuis le début.

En bref : Une très belle couverture, un résumé entre deux et un récit décevant à souhait …

Notification 1

Lecture communeVirginie de « The Reading List Of Ninie »
(Petit contre temps de son côté, j’ajouterais le lien vers son article dès qu’il sera posté ^^)

« La sélection – Tome 0 : Le prince » de Kiera Cass

Le prince« J’ai bien essayé de faire des choix, père. C’est juste que vous ne me faites pas confiance. »

Article - Résumé

Avant que 35 filles n’aient été choisies pour entrer en compétition dans la Sélection…
Avant qu’Aspen brise le cœur d’America…
Il y avait une autre fille dans le cœur du Prince Maxon…

Article - Mon avis

Ayant adoré les deux premiers tomes de cette trilogie, je ne pouvais pas faire sans lire cette nouvelle. Certes, elle est sortie il y a déjà quelque temps mais … Mieux vaut tard que jamais !

Nous retrouvons le prince Maxon le jour de ces 19 ans. La sélection vient d’être lancée et il est très anxieux à l’idée de voir débarquer plusieurs jeunes filles au palais mais il n’a pas d’autres choix que de suivre la tradition.

Cette nouvelle très (trop ?) courte et écrite du point de vue de Maxon nous permet de découvrir ses sentiments et me réconforte dans l’idée que je me faisais de lui. Le récit prend forme peu de temps avant la sélection, les préparatifs vont bon train et le stress de Maxon est de plus en plus palpable mais, malgré la pression paternelle, il reste tout à fait charmant.

Aucune intrigue n’est réellement abordée si ce n’est qu’elle nous donne un petit aperçu de ce qu’il vit avant la sélection. Particulièrement l’anniversaire de Maxon qui nous fait découvrir un nouveau personnage, Daphné, la princesse de France. Elle est pour lui sa seule amie, son soutien, … Mais pour elle, Maxon est plus que ça …

Cette nouvelle nous permet également de vivre la rencontre entre America et Maxon. Ce moment mémorable où il se fait remballer sans délicatesse est encore plus agréable de son point de vue.
Je porte également un regard admirateur sur la reine que je découvre vraiment très généreuse et attentionnée. Contrairement à son mari, le roi …

Je n’ai qu’un regret, que cette nouvelle ne soit pas plus longue …

Notification 4

« Phaenix – Tome 0 : Âmes soeurs » de Carina Rozenfeld

Phaenix

« Demain, elle sera là. Une journée de plus auprès d’elle et … sans elle.
Telle est ma punition. À quand la rédemption ? »

Article - Résumé

Psyché et Éros, Anaïa et l’homme de sa vie. Deux couples : l’un est déjà mythique, l’autre doit encore écrire sa légende. Une nouvelle exclusive pour découvrir l’univers de la série Phænix de Carina Rozenfeld et le mythe de Psyché et Éros qui a inspiré l’auteur. Depuis l’origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L’être fabuleux est constitué de deux âmes sœurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s’aimer pour reformer l’oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d’éloigner les menaces qui pèsent sur l’humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l’oubli de leurs vies antérieures les empêche d’être réunis…

Article - Mon avis

Encore une nouvelle beaucoup trop courte à mon gout ! Certes, elle ne m’apprend pas grand-chose concernant Eidan et Anaïa mais j’aurais aimé en apprendre plus sur ce mythe qui a inspiré l’auteur …

Nous ne retrouvons que très brièvement Eidan car cette nouvelle est principalement axée sur les rêves étranges d’Anaïa. Ces rêves qui réunissent une tour et un homme donc elle ne voie jamais le visage et qui lui rappelle étrangement ce mythe grec.

Si je n’avais pas encore lu les 2 tomes de Phaenix, cette nouvelle m’en donnerait l’envie à coup sur ! Carina Rozenfeld a ce don d’écriture très visuelle, même pour des textes très court comme ici.

Mais comme je le disais au début, j’ai vraiment trouvé cette nouvelle trop courte … J’aurais adoré découvrir plus en profondeur ce mythe réunissant Psyché et Éros que je ne connaissais pas du tout, avoir plus de détails.

En bref, une lecture assez frustrante mais c’était quand même un plaisir de replonger dans Phaenix pour quelques instants !

Notification 4

« La sélection – Tome 2 : L’élite » de Kiera Cass

Article - Présentation

« L’amour, c’est une peur qui vous donne des ailes. »

Article - Résumé

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.

Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et a son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

Article - Mon avis

Après avoir lu le premier tome, je voulais absolument plonger dans le second au plus vite. C’est donc ce que j’ai fait ! Même si quelques détails m’ont légèrement agacé, je n’ai pas du tout été déçue par cette suite ! Je vous explique tout ça après un court résumé :

Nous retrouvons America, faisant maintenant partie des 6 dernières candidates en liste afin de séduire Maxon. Mais elle se sent toujours partagée entre ces sentiments naissant envers le prince et son amour pour son ex-petit ami, Aspen, devenu soldat au palais. Faire un choix n’est pas simple pour elle d’autant plus que, contrairement aux autres candidates qui séduisent aisément le roi, elle, va s’en attirer les foudres. De plus, les attaques des renégats se font de plus en plus régulières et violentes.

Ce tome est une suite tout ce qu’il y a de plus logique et direct avec le premier. Moi qui les ai lu l’un après l’autre, c’était comme s’il n’y avait pas eu de coupure entre les deux livres. J’ai retrouvé América et Maxon tout naturellement et surtout, avec grand plaisir.

Le côté dystopique que j’avais trouvé très peu présent dans le premier tome est nettement rehaussé ! L’histoire d’Illéa nous est dévoilée mais j’ai quand même cette impression de ne pas en savoir assez concernant ces complots politiques et en grande curieuse que je suis, cette sensation m’est assez désagréable. Bien que, j’avoue que c’est aussi ce « je vais bientôt en savoir plus » qui me tien en haleine donc ce n’est pas vraiment un point négatif finalement ^^

J’ai aussi été agréablement surprise par certains rebondissements et évènements auxquels je ne m’attendais pas du tout mais qui sont très intéressants pour la suite. Sauf concernant Marlee, ce passage m’a rendu toute tristounette étant donné que j’apprécie beaucoup ce personnage secondaire. Mais cette scène m’a permis de comprendre que nul n’est au-dessus des lois établies à Illéa. Il m’a également ouvert les yeux sur le roi que j’ai trouvé odieux, que ce sois envers le peuple ou envers son propre fils … Mais aussi, par la suite, sur Maxon qui a un grand cœur même si, publiquement, il doit suivre son père.

Concernant America, je suis mitigé ! Elle doit faire un choix mais ne peut s’empêcher de jouer la girouette, ce qui a fini par m’agacer. D’un côté, je peux la comprendre ! Elle sait que son choix déterminera sa vie future et qu’aucun retour en arrière ne sera possible. Son cœur vacille et c’est normal. Ce qui m’énerve, c’est le fait qu’il vacille aussi rapidement de l’un à l’autre sous prétexte d’une réaction incomprise ou de rumeurs par exemple. Il est vrai aussi que, comme je ne porte pas spécialement Aspen dans mon cœur, ça m’énerve de la voir fondre comme neige au soleil si peu qu’il lui adresse un sourire.
Malgré tout, elle continue de défendre ces idées et ne peut rester insensible lorsque ces amies ont des ennuis. Elle reste attachante et fidèle à elle-même, tout comme Maxon.

Quant à Aspen, je suis perdue ! Je ne l’avais pas du tout apprécié dans le premier tome étant donné son comportement envers America mais cette fois, il est présent pour la soutenir et montre qu’il tient sincèrement à elle, à son bonheur. J’attends donc la suite afin de me faire une idée plus précise sur ce personnage.

Kiera Cass m’a une nouvelle fois emporté dans son monde grâce à son écriture agréable et fluide. Fini les paillettes et le luxe, je me suis retrouvée dans un monde plus dur et violent ou j’ai comme l’impression que les renégats ne sont finalement pas les méchants sanguinaires de l’histoire comme on voudrait nous le faire croire.

En bref, j’ai beaucoup apprécié cette suite et j’ai hâte de connaitre le dénouement final !

Notification 4

« La sélection – Tome 1 : La sélection » de Kiera Cass

Article - Présentation

« La plupart des candidates quittent les mains de leur maquilleuse métamorphosées :
elles paraissent plus âgées, plus jeunes, ou tout simplement plus belles.
Moi, j’ai la chance de me reconnaître quand j’observe mon reflet dans le miroir. »

Article - Résumé

Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Article - Mon avis

Depuis le temps que je l’attendais, je vous assure qu’il n’a pas eu le temps de rejoindre ma PAL très longtemps ^^

America est une jeune fille du peuple d’Illéa faisant partie de la castre des artistes. Elle vient de recevoir le formulaire à remplir afin de participer à la Sélection et peut-être, en cas de victoire, devenir l’épouse du prince Maxon. Mais elle ne souhaite pas y participer car son cœur est secrètement déjà pris par Aspen, faisant partie d’une castre inférieur. Alors que son père comprend son refus, sa mère l’encourage vivement, d’autant plus que cela permettrait de mettre un peu de beurre dans les épinards de la famille.
Lorsque America en parle à Aspen, ce dernier lui demande de renvoyer sa candidature afin d’avoir, peut-être, la vie dont elle mérite et qu’il ne peut lui offrir. America accepte alors, dans l’optique de n’avoir aucune chance et d’être de retour auprès des siens rapidement. Elle ne s’imaginait pas du tout être sélectionnée parmi les 35 candidates à intégrer le palais pour la suite de l’aventure.

Cette dystopie n’en est pas vraiment une à mes yeux. Ok, nous sommes dans un pays qui a dû se réorganiser suite à une guerre et cette réorganisation n’a pas vraiment faites pour avantager les plus pauvres mais cette notion n’est pas vraiment poussée, pas dans ce tome en tout cas. Nous savons que des guerres ont éclaté dans le passé mais nous n’avons pas plus de détails. Ce qui fait que pour moi, c’est plus une histoire d’amour. Peut-être que le tome 2 nous en apprendra plus ? Je ne le saurais que plus tard, il est en cours de lecture ^^

Concernant la Sélection, nous ne sommes pas vraiment dans un concours de beauté à la Miss France, mais plus dans un mélange de différentes téléréalité ou la politique à toute son importance. En effet, nous apprendrons que le prince Maxon ne fait pas ces choix uniquement sur ces affinités mais également en fonction des avis de sa famille et du peuple d’Illéa. Ce qui fait que je me suis quelque peu prise au jeu des pronostiques et a essayer de deviner qui serait la prochaine éliminée. Bien que, l’histoire fait que je ne me suis pas forcément intéressée à certaines participantes restées totalement transparentes.

America, Aspen, Maxon, … Nous voilà plongé encore une fois dans un triangle amoureux. Bien que je n’aie pas vraiment été dérangée par cette notion devenue une mode étant donné que pour moi, Aspen a perdu toutes ses chances dès le jour où il a lâchement abandonné America. Il dit ne vouloir que son bonheur mais n’hésite pas à lui faire prendre des risques. Aspen viré de la compétition de mon cœur (^^), me voilà plongée corps et âme dans le couple America / Maxon. D’autant plus que le prince est très attentionné dès le début de la compétition et va faire d’elle une alliée, une confidente, une amie.
America quant à elle m’a beaucoup touché de par son enfance difficile, sa gentillesse et son dévouement. Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, à défendre ces idées même dans des situations qui ne la concernent pourtant pas.
J’ai également beaucoup apprécié Marlee, une des concurrentes. Elle est d’une gentillesse et d’un enthousiasme communicatif. Elle va vite considérer America comme une amie et non comme une rivale. Contrairement à d’autres … Suivez mon regard (Céleste, dont je ne dirais aucun  mot afin de ne pas dire de vulgarité) !

Kiera Cass nous plonge dans une histoire attachante grâce à une plume légère, fraiche et agréable. Richesse et pauvreté se côtoient dans un monde où les castres décident de qui vous êtes. Elle nous montre également que nous pouvons exister parmi tout un groupe de jeunes filles prête à tout pour remporter la compétition, à condition de restée nous-mêmes.

Vous l’aurez compris, j’ai passé un très agréable moment grâce à la Sélection. N’hésitez pas à me donner votre ressenti ou un lien vers vos chroniques, je me ferais un plaisir d’aller vous rendre une petite visite 😉

Notification 4