« A la nuit je mens » de Kara Thomas

Il existe dans ce monde des choses pires que les monstres. Pour une raison qui m’échappe, elles parviennent toujours à me trouver.

Tessa, dix-sept ans, revient après huit ans d’absence à Fayette, la petite ville de Pennsylvanie où elle a grandi. Elle en est partie quand sa famille a éclaté, après qu’elle et sa meilleure amie Callie ont témoigné contre Wyatt Stokes, le tueur en série surnommé « le Monstre de l’Ohio River ».

Mais revenir dans sa ville natale force Tessa à affronter les doutes qu’elle a tu pendant toutes ces années : que s’est-il réellement passé la nuit du dernier meurtre ?

En cherchant à répondre à cette question, Tessa va exhumer bien des secrets, sur Callie, sur sa famille et sur les meurtres. Or plus elle se rapproche de la vérité, plus elle se rapproche d’un danger mortel auquel elle ne pourra pas échapper…

Je remercie chaleureusement les Éditions Castelmore pour ce partenariat.

Tessa est une jeune fille de 18 ans vivant avec sa grand-mère en Floride depuis près de 10 ans ; depuis qu’elle et Callie ont témoigné contre Wyatt Stokes, affirmant qu’il était le meurtrier en série surnommé « Le monstre de l’Ohio River ».  Mais, alors qu’elle retourne à Fayette, en Pennsylvanie, suite à la mort de son père, ce sont de nombreux souvenirs qui refont surface ; et surtout, l’envie de découvrir la vérité !

Pour être tout à fait honnête, ce n’est pas la sympathie des différents personnages qui m’a donné envie d’avancer dans cette lecture ! Mais leur histoire est si particulière qu’elle déclenche une sorte de curiosité, il faut bien le dire !

Tessa n’est pas méchante, bien au contraire, elle est pleine de culpabilité. Elle nous apparaît toute fragile à son arrivée à Fayette mais, au fil des jours, on lui découvre une détermination sans limite. Elle est prête à tout pour avoir des réponses aux milliers de questions qui se bouscule dans sa tête, quitte à remuer un passé qu’elle aurait préféré oublier.

Callie est, de prime abord, plutôt du genre à taper sur les nerfs des gens. Je l’ai trouvée bien souvent méprisante et désagréable. Malgré toute la peine qu’elle ressent depuis la mort de sa cousine Lori, j’ai (surtout au début) eu beaucoup de mal à la prendre en pitié.

Malgré une amitié brisée, les deux jeunes filles vont s’unir afin de rétablir la vérité. Mais, à force de remuer le passé, Tessa va également découvrir que sa famille avait bien des secrets, des révélations auxquelles elle ne s’attendait pas …

Je lève le visage vers le ciel, regarde le soleil jusqu’à ce que la pression derrière mes yeux disparaisse. Je ne vais pas m’émouvoir pour un raté de première qui pensait que voler de l’argent pour acheter de la drogue ou des bières, c’était plus important que de voir grandir ses filles.

Ce qui fait toute la force de ce récit, c’est clairement l’intrigue ! Nous avons là un thriller « young adult » parfaitement maîtrisé, de la première à la dernière ligne. Dès le début, l’auteur sait où elle nous emmène !

Nous avons dès les premières pages beaucoup d’informations et beaucoup de personnages à assimiler. Sur le coup, j’ai été plutôt troublée, pensant que l’auteure voulait en faire trop … Mais l’histoire avance et tout s’emboîte parfaitement bien, accrochant le lecteur de plus en plus. Particulièrement sur les derniers chapitres où il est impossible d’arrêter de lire.

Malgré cela, j’ai quand même trouvé les explications finales un peu trop rapide … C’est dommage car on prend le temps de décortiquer chaque détail tout au long du récit mais, une fois l’enquête résolue, les dernières réponses à nos questions nous sont un peu balancées comme ça, à travers tout …

En bref, une lecture avec quelques longueurs sur le début mais qui se révèle totalement prenante par la suite. Difficiles de s’arrêter, les pages tournent encore et encore … Kara Thomas à une écriture très intéressante et très agréable à lire ; et elle va nous mener par le bout du nez tout au long du récit. Dommage que les personnages ne soient pas un chouia plus attachant … Mais j’ai passé un très bon moment au côté de Tessa !

Publicités