« La Clinche d’Or de l’Alchimie selon Véritable » de Nicolas Bottin

Article - Présentation1

Chacun de nous a une quête existentielle commune : le Bonheur !

Notification 1

Article - Résumé

C’est l’histoire de Véritable, personnage symbolique qui anime ce bouquin grâce à son évolution, son chemin de vie vers l’inconnu qui, suivant son existence, essaye de résoudre le mystère du grand œuvre par la voie royale. Ainsi rechercher la fameuse pierre philosophale.

Article - Mon avis

Même si je n’ai pas été sensible, ni à l’histoire, ni à la plume, je tiens quand même à remercier l’auteur de m’avoir proposé ce partenariat. C’était une première avec ce thème et je ne renouvèlerai pas l’expérience de sitôt …

En y réfléchissant une fois la nouvelle refermée, l’histoire n’est pas bien compliquée (même si je ne suis pas sur de pouvoir vous la résumer correctement ^^). Je dirais simplement que le thème ne me touche pas ! De plus, je me suis sentie perdue dès les premières lignes de la préface ; et ce sentiment d’incompréhension ne m’a pas quitté de toute ma lecture. Autant vous dire que je n’ai pas du tout accroché, que ce soit à l’histoire que j’ai trouvée trop rapide, aux personnages qui sont juste survolés, ou au style d’écriture quelque peu déroutant …

Toute cette nouvelle repose sur 2 personnages : Véritable, l’élève, et Abel, le maître ! Malheureusement, l’histoire passe tellement vite que leurs personnalités ne sont pas développées et qu’au final, on ne sait pas qui ils sont …

Le style d’écriture est également très … spécial ! L’auteur a une utilisation très personnelle de la syntaxe grammaticale qui fait que les 50 pages qui composent cette nouvelle m’ont semblé une éternité. Non seulement les phrases sont longues mais elles forment à elles toutes seules des paragraphes que j’ai relus, encore et encore et encore, sans toutefois en comprendre le sens … Je vous mets un exemple et, franchement, n’hésitez pas à me dire en commentaire si c’est moi qui ai de grosses lacunes en français ou si cette phrase n’est pas ce qu’il y a de plus correct …

Véritable n’entendait plus cette voix comme un passé actif mais plutôt comme un présent rébarbatif donc son ange qu’il aimait l’appelait ainsi était belle et bien présent peut-être dans une dimension autre que la sienne.

En bref, je ressors de cette lecture en me disant « Non mais peut-être que je suis juste un peu bête et limitée intellectuellement (humour ! Quoique ?! … ^^) ».
Pour reprendre les mots de l’auteur, les « réalités spirituelles philosophiques » ne sont décidément pas faites pour moi !

Partenariat
Nicolas Bottin

Publicités

« Désarme-moi – Tome 1 : Douce capitulation » de Caroline Tillman

Article - Présentation

– J’aime beaucoup la nouvelle, dit Jane en souriant aux autres. Une fille qui place « vibromasseur » pour son premier jour de boulot, elle est faite pour nous.

Notification 5

Article - Résumé

Fort Holabird, Maryland. Rina James, lieutenant et médecin de l’US Army, quitte son ancienne base militaire de l’Oklahoma pour tenter de repartir du bon pied. Après plusieurs années de service et d’exil dans ce monde d’hommes, elle a fait ses preuves et les mène à la baguette aussi bien l’arme au poing que dans son lit. Sous ses airs de femme sûre d’elle, elle a enfoui de profondes blessures qui l’empêchent de regarder vers l’avenir. Bien décidée à ne jamais s’engager pour la vie, elle se consacre entièrement à sa carrière et à ses amants de passage. Toutefois sa rencontre avec le beau et si agaçant Aidan pourrait sérieusement compliquer ses aspirations…

Article - Mon avis

Avant de vous donner mon avis complet sur cette lecture, je tiens à remercier Caroline Tillman pour cette proposition de partenariat. Mais je tiens également à lui présenter mes excuses pour ce monstrueux retard …

Je dois bien avouer que, sur le coup, lorsque j’ai reçu cette proposition, j’ai hésité. Pourquoi ? Simplement parce que je ne suis pas très portée sur les romances érotiques que je trouve bien souvent trop fade … J’ai finalement accepté, espérant une jolie surprise et … Ce fut le cas !

Contrairement à ce que je pensais, l’érotisme n’est pas omniprésent. L’auteur nous offre également une véritable histoire de fond avec un personnage principal qui porte le fardeau d’un lourd passé familial, incluant l’érotisme comme une échappatoire, une manière pour elle de ne pas s’attacher à ses différents amants.

J’ai donc eu le plaisir de découvrir une très jolie romance où tout n’est pas joué d’avance. Avoir une héroïne médecin dans un milieu militaire est déjà intéressant. Mais ajouté à cela le fait qu’elle porte avec elle un passé très intriguant, le tout raconté d’une plume soignée et maîtrisée, je ne pouvais qu’aimer !

Dès les premières pages, nous comprenons que Rina n’est pas une femme totalement sûre d’elle ! Victime d’une agression étant plus jeune et rejetée par sa famille, elle est seule ! Elle tente tant bien que mal de se reconstruire mais ne croit plus du tout en l’amour. Elle mène sa vie comme elle l’entend et fuit dès qu’une relation devient trop sérieuse.

Concernant ce passé tumultueux, j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur nous en dévoile quelques bribes par-ci par-là, ni trop, ni trop peu à la fois. Un peu à la manière du flashback en début de certains chapitre mais parfaitement inséré dans le récit présent. C’est ce qui m’a réellement donné envie d’en savoir plus et c’est aussi grâce à ça qu’on s’attache à Rina, qu’on la comprend !

Mais l’auteur est un peu machiavélique ! Car le passé de Rina va la rattraper. Et non seulement elle va l’affronter mais parfois même, le provoquer. Et là, j’ai été totalement embarquée ! Non seulement par curiosité mais aussi par envie de voir Rina plus confiante, plus sereine, plus apaisée. Derrière ma liseuse, je n’avais qu’une envie, la soutenir dans cette épreuve. Sa famille lui manque, l’éloignement lui pèse et ça se ressent.

Tout le monde avait une famille. D’une façon ou d’une autre. Même les orphelins pouvaient recommencer, fonder leur famille pour ne plus être seuls. Elle, avait été priée de sortir de la vie des membres qui composaient la sienne. Sa sœur l’avait trainé dans la boue, puis devant les tribunaux. Personne n’avait voulu lui donner de seconde chance.

Ensuite, il y a bien évidemment la romance ! Une romance parfaitement bien menée qui va réunir Rina et Aidan. Une relation qui, au départ, devait être sans lendemain mais dont les sentiments vont prendre le dessus. De plus, l’auteur nous offre l’homme presque parfait : doux, attentionné, patient, prévenant, gentil, drôle, … Que demander de plus ?

Niveau érotisme, je suis plutôt contente car, comme je le disais au début, ce n’est pas ce qui ressort le plus de cette lecture. Et même si, vous le savez, je préfère quand tout est suggéré, je n’ai pas été dérangée par ces quelques scènes. On ne tombe pas dans le trash ou dans les clichés, ce qui est fort appréciable !

Soit, vous l’aurez compris, j’ai véritablement passé un très bon moment avec cette lecture ! L’auteur a su faire passer différentes émotions à travers des personnages très intéressants. Le tout dans un décor intrigant ! Les pages défilent sans qu’on ne s’en rende compte tellement le récit est passionnant et parfaitement bien écrit.

Ce premier tome se termine sur une révélation on ne peut plus troublante, j’ai donc hâte de pouvoir lire la suite !

Partenariat
Caroline Tillman

« Icarus à l’école des Dieux – Tome 1 : L’étoffe d’un Neos » de Sydney Lewis

Article - Présentation

Je sais que ta faible constitution n’a jamais freiné tes ambitions et que tu as toujours rêvé de devenir un héros comme moi, quand tu seras grand. Je reconnais bien là mon fils !

Notification 1

Article - Résumé

Icarus, âgé de 12 ans et vivant à Corinthe à l’époque de la Grèce antique, est admis à OLYMPIA, la prestigieuse école des Dieux. Son aventure commence, transporté par la charrette d’un étrange cocher. Il va alors découvrir un monde aussi insolite que merveilleux. Sur sa route parsemée de dangers, il pourra compter sur le soutien du vaillant Ulysse, ainsi que sur le bel Achille et le brave Héraclès. Il rencontrera enfin le Grand Zeus, avant de commencer son entraînement de héros sous le contrôle rigoureux d’Arès, le dieu de la guerre. Une épreuve décisive l’attendra bientôt et scellera sa destinée. Sera-t-il à la hauteur ? Seule l’issue du défi imposé par les Dieux nous le dira…

Article - Mon avis

Comme à chaque fois, je commence par le début : je tiens à remercier l’auteur, Sydney Lewis, pour ce partenariat ! J’avoue que je ne suis pas convaincue par ce premier tome … Mais je pense que le style de l’auteur peut être agréable à découvrir dans un autre genre.

Nous sommes plongés dans la Grèce Antique, au côté du jeune Icarus, fils d’Aleyna et Thakinos. Il va quitter sa ville natale de Corinthe afin d’intégrer l’école des Dieux : Olympia. Nous allons le suivre peu avant son départ jusqu’aux jours qui suivent son arrivée. Après une multitude de péripéties et de rencontres, c’est un véritable entrainement afin de devenir un héros qui attend Icarus !

Dès le début, je suis dérangée ! Le titre me fait penser à Harry Potter de par sa composition et la tournure de l’histoire me rappelle cette de Percy Jackson … Alors oui, c’est quand même différent rien que par l’époque mais du coup, pendant ma lecture, les moindres similitudes me sautaient aux yeux … Mais soit, mettons ce détail de côté !

Ensuite, l’histoire ! L’idée en elle-même est intéressante. Même si je suis plutôt une quiche en ce qui concerne la Grèce Antique, la mythologie, … je trouvais que nous faire découvrir les Dieux et Déesses lors de leurs jeunes âges pouvaient les rendre plus humains, plus abordables. Mais pour le coup, je les ai trouvé limite trop jeune, trop immature,

Tu cherches la bagarre ?

Je vais prendre l’exemple d’Icarus étant donné que c’est notre petit héros ! Je l’ai trouvé puérile, capricieux et limite insupportable lors de certains passages … Il a la rancune sévère et s’énerve facilement. Il m’a plus irrité que je ne me suis attachée à lui. De plus, nous le suivons dans ces moindres faits et gestes, pratiquement en permanence, comme si nous étions son ombre. Ce qui fait que j’ai trouvé tout le chemin jusqu’à Olympia extrêmement long malgré le nombre impressionnants d’actions mise en place …

Le rythme est assez bien soutenu car, comme je le disais, l’auteur nous offre tout une panoplie (un peu trop ?) d’actions qui s’enchainent les unes après les autres sans nous laisser beaucoup de répits. Et qui du coup, ne nous laisse pas non plus le temps d’apprécier notre lecture à sa juste valeur … Certains passages sont également très émouvants mais ne sont pas assez nombreux pour surpasser le reste.

Le style est plutôt entrainant ! Mais trop enfantin … Après, c’est peut-être dû à l’âge des personnages et c’est pour ça que je pense qu’il serait très certainement intéressant de découvrir l’auteur dans un autre genre, avec des acteurs plus âgés, plus mûre ! Par contre, les descriptions sont très bien expliquées, ce qui m’a permis de parfaitement visualiser les lieux en question.

Autre petit point mais pas des moindres : les fautes d’orthographe ne me dérangent pas systématiquement car, vous l’aurez peut-être remarqué (bien que, je fasse attention et que je relise mes articles plusieurs fois ^^), je ne suis pas une pro dans ce domaine … Mais le manque de négations, les quelques fautes de syntaxe lorsqu’une question est posée et les fautes de frappe (ex : « Je pense que ce Thècle ne recule d’avant rien … » ont quand même gêné ma lecture à plusieurs reprises et je trouve ça vraiment dommage …

Que dire de plus ? Je me suis ennuyée et je n’ai pas du tout accroché à l’histoire malgré les nombreux rebondissements et une idée de départ assez originale … J’en suis vraiment navrée car, mes quelques échanges avec l’auteur ont été très sympathiques, et ce n’est jamais avec plaisir que je vous livre un avis comme celui-ci …

Partenariat
Sydney Lewis