« Si je reste » de Gayle Forman

Article - Présentation« Si je reste. Si je vis. C’est moi qui décide »

Article - Résumé

Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie.
Et puis. Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Article - Mon avis

Quand j’ai commencé à suivre des blogs livresques, beaucoup d’entre eux avait lu ce livre et en faisait des chroniques très élogieuses. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde lorsque j’ai pu me le procurer et il n’est pas resté très longtemps dans ma PAL ^^

Mia est une jeune violoncelliste de 17 ans qui vi dans l’Oregon. Elle a tout pour être heureuse : des parents protecteurs, un petit frère adorable, un petit ami attentionné, une meilleure amie sincère. Mais, alors qu’ils décident de rendre visite en famille à un couple d’amis, c’est le drame ! Une camionnette percute le flan passager et le choc est tel qu’ils sont tous éjectés de la voiture. Seule Mia en ressort vivante mais, gravement blessée, elle sombre dans le coma. Comment faire pour vivre après ça ? Elle a une journée, une seule, pour se décider entre vivre … Ou mourir.

Je ne sais pas pourquoi mais je ne m’attendais pas à ça. Peut-être est-ce dû au nombre d’articles lus concernant ce livre, … Je m’attendais une lecture plus émouvante, plus profonde …

J’ai suivi Mia dans ces souvenirs avec plaisirs. D’autant plus qu’ils sont particulièrement bien écrits et l’utilisation de la première personne du singulier fait qu’on pourrait presque identifier ces souvenirs comme étant les nôtres. Ils rythment une grande partie du livre et l’aide à surmonter cette épreuve. Mais j’aurais apprécié que le récit soit plus axé sur le présent et non sur le passé. J’aurais aimé en savoir plus sur les ressentis de Mia mais également sur ceux de sa famille sans avoir en permanence l’aspect médical et le rappel des machines qui entourent sur son lit d’hôpital.
Tous ces souvenirs nous montrent à quel point Mia était heureuse entourée de sa famille et de ses amis mais aucun de ces passages n’a réussi à réellement m’émouvoir …

L’histoire est assez bouleversante malgré tout et certains passages sont assez douloureux à lire sans avoir les larmes aux yeux. Notamment lorsque son grand-père autorise Mia à partir si elle le souhaite, lui disant qu’il comprendrait. Cette scène est particulièrement touchante et j’aurais apprécié en avoir d’autres du même genre. Mais l’auteure passe assez vite à autre chose, à un autre souvenir, sans pour autant nous laisser le temps de découvrir cet homme vulnérable et effondré … Et c’est comme ça pour la plupart des personnages, si ce n’est Adam ou Kim que nous découvrons légèrement plus en profondeur, ainsi que ses parents.

La mort est le principal sujet de ce récit et on ne peut pas rester insensible à ce que vis Mia. Rester auprès des siens en sachant pertinemment que sa famille est décédée dans l’accident. Ou se laisser partir pour les rejoindre de l’autre côté … Un choix qui n’est pas simple et qui éveilles automatiquement une question : Et nous, que ferions-nous ? Évidemment, il est impossible d’y répondre sans l’avoir vécu mais cela fait réfléchir malgré tout …

L’auteure à une écriture très agréable et réussit à intégrer le passé dans le présent avec facilité. Les 200 pages passent presque trop rapidement. Cependant, j’aurais préféré avoir une lecture axée plus sur l’émotion … En bref, je suis assez mitigée mais pas déçue. Je tenterais donc la suite « Là où j’irais » dès que je l’aurais en ma possession ^^

Notification 3

Publicités