« Réseau(x) – Tome 1 » de Vincent Villeminot

Article - Présentation

« Elle balance la tête de licorne en arrière, semblant rire aux éclats, avant de pousser dans le dos le garçon ligoté. Il n’a que le temps d’ouvrir la bouche, grand, très grand,
et tombe tête la première dans la rivière. »

Article - Résumé

Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l’enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants…

Article - Mon avis

Avant toute chose, je voudrais remercier les Éditions Nathan qui m’ont permis de lire l’épreuve non corrigée de leur prochaine publication dans le cadre du recrutement de nouveaux chroniqueurs. Je dois avouer que je ne sais pas si j’aurais acheté ce livre de moi-même alors qu’au final, j’ai apprécié ma lecture malgré un début chaotique.

Pour une fois, je ne vous ferais pas de résumé personnel et vous laisse avec celui de l’auteur. L’histoire est trop complexe et se mêle à tout un tas de personnages qui font que je serais tout bonnement incapable de vous en faire un qui soit compréhensible sans avoir lu le livre. De plus, ce récit nous donne tout un tas de termes techniques que je préfère vous laisser découvrir lors de votre lecture.

Durant les 100 premières pages, ce livre m’a laissé totalement de marbre, je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire ni à la comprendre. Et pour cause, l’auteur nous lâche, chapitre après chapitre, au beau milieu d’une intrigue que je n’arrivais pas à saisir et de tout un tas de personnages que je confondais. J’ai déjà du mal à retenir des prénoms dans la vie de tous les jours mais alors là, catastrophe ! Sixie, Mathilde, César, Alice, Jeremy, Maud, Antonio, Justine, Fanelli, Théo, Francesca, Vittorio, … Ajoutez à ça le DKB, MDP, T&P, PIFR ; et me voilà complètement dans le coaltar ^^

Mais par la suite, et avec une petite fiche à porter de mains pour relier tout ce beau monde, j’ai été transporté dans ce tourbillon d’action et ma lecture fut quand même très agréable ! De plus, le fait d’avoir le point de vue de tout le monde, qu’ils fassent partie de la police ou des terroristes, nous permet d’avoir une petite longueur d’avance sans pour autant nous couper l’effet de surprise. Écrit à la troisième personne, les émotions sont nettement moins véhiculées à mon gout, mais la tension reste palpable tout du long.

Le personnage central, Sixie, est « l’enjeu » de toute cette histoire et pourtant, ce n’est pas à elle que je me suis attachée. Je l’ai senti torturée et blessée mais je n’ai pas réussi à totalement accrocher à son personnage … Mon cœur balance plus pour Théo, qui se retrouve impliqué dans cette histoire alors qu’il le l’aurait jamais souhaité. Ou pour Justine et son père, l’inspecteur Fanelli. Mais c’est surtout César Diaz qui a attiré mon attention ! Même si je ne sais toujours pas quoi penser exactement de ce schizophrène, il est à la fois incroyablement intéressant, fascinant et angoissant.

Vincent Villeminot a un style d’écriture recherché ainsi qu’un mode de narration très dynamique qui nous tient en haleine jusqu’au bout. E-mail, rêve, rapport de police, tchat privé, … Toutes ses formes de communication font partie intégrante de l’originalité de ce récit auquel je suis devenue accro. Il a, finalement, réussi à m’emporter dans son histoire alors que ce n’était pas gagné du tout.

Pour conclure, je dirais que Réseau(x) est un thriller qui ne vous laissera pas insensible et restera toujours dans un coin de votre tête. Si vous avez envie de lire ce livre, n’hésitez pas à vous accrocher à ce début difficile afin de ne pas louper ce premier tome très prometteur. Il est, certes, déroutant et vous plongera dans une intrigue donc vous ne saisirez peut-être pas le sens mais il le mérite ! Et j’ai hâte de lire la suite !

Notification 4

Partenariat

LogoNathan

Publicités

5 réflexions sur “« Réseau(x) – Tome 1 » de Vincent Villeminot

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #4 |

  2. C’est vrai que c’est difficile de rentrer dans ce livre mais une fois dans le bain, ça va mieux. Et comme toi j’ai préféré Théo voire César, ils sont beaucoup plus impliqués, on se fait une idée assez complète de leurs personnalités et pas seulement en filigrane comme avec Sixie ;).

    J'aime

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s