« L’épreuve – Tome 1 : Le labyrinthe » de James Dashner

Article - Présentation

Un tocard averti en vaut deux ; on ne peut pas s’échapper de la boîte.

Notification 4

Article - Résumé

Thomas, dont la mémoire a été effacée, se réveille un jour dans un nouveau monde où vivent une cinquantaine d’enfants. Il s’agit d’une ferme située au centre d’un labyrinthe peuplé de monstres d’acier terrifiants. Les ados n’ont aucun souvenir de leur vie passée et ne comprennent pas ce qu’ils font là. Ils n’ont qu’un seul désir, trouver la sortie. Pour ce faire, les « coureurs » parcourent chaque jour le labyrinthe pour en dresser les plans – des plans qui changent sans cesse, puisque les murs se déplacent chaque nuit. Le risque est grand mais, dès son arrivée, Thomas a une impression de déjà-vu, il sait qu’il veut être coureur et résoudre l’énigme du labyrinthe.

Article - Mon avis

Étant donné que j’ai eu fini ma lecture de ce premier tome il y a déjà plus d’un moins, je tiens à préciser que cet avis ne sera certainement pas des plus complets … Je n’ai malheureusement pas eu le temps de l’écrire avant et je dois avouer que les détails sont maintenant un peu flous. Mais je vais faire de mon mieux !

Nous suivons donc Thomas, un jeune homme amnésique qui débarque, via une sorte d’ascenseur, en plein cœur d’un monde hostile et précaire. Ce monde, c’est le bloc ! Une grande esplanade où vit un groupe d’adolescents, et entourée d’un labyrinthe hors normes dans lequel rôdent de dangereuses créatures.
Ce clan, composé d’une cinquantaine de jeunes garçons de tout âge, souffre également d’amnésie mais ils sont très bien organisés malgré tout. Thomas va devoir s’intégrer dans cette communauté et est bien décidé à découvrir, non seulement qui il est, mais également qui tire les ficelles de ce jeu macabre !

Comme toujours lorsque le récit nous est donné d’un point de vue externe, j’ai mis quelques chapitres avant de me mettre totalement dans l’histoire. Mais je n’ai pas vraiment été aidée vu que, en plus de ça, l’intrigue commence plutôt lentement avec le réveil de Thomas dans cet ascenseur. Mais c’était sans compter la suite et ça série de rebondissements qui s’enchaînent, parfois même un peu trop facilement, et qui nous tiennent en haleine jusqu’à la fin !

On ne devrait jamais s’en vouloir de pleurer. Jamais.

Je dois dire que j’étais très intriguée par l’univers ! De jeunes garçons, victime d’on ne sait qui, enfermé dans un immense labyrinthe dont les portes se referment chaque soir afin de ne pas laisser s’échapper de Griffeurs, ces terribles bestioles meurtrières, mais qui en profite également pour changer de schéma; oui, je voulais savoir ! Parce que le pire dans tout ça, c’est qu’on se demande encore pourquoi ? Pourquoi eux ? Mais également pour quoi faire ?! Dans le but d’une expérience scientifique ? Un sadique qui s’amuse ? Aucun indice ne nous est donné si ce n’est que ces jeunes doivent trouver la sortie et que leur vie dans ce campement de fortune est très bien organisée, notamment grâce aux cargaisons de vivres et de matériaux qui leur sont livrées via ce même ascenseur qu’ils ont emprunté à leur arrivée.
Une hiérarchie a été établie, les règles sont strictes et chacun respectent son poste !

Concernant Thomas, notre personnage principal, je l’ai trouvé plutôt passif à son arrivée dans le Bloc. Mais après ce temps d’adaptation, on le découvre serviable et attentif aux autres. Sa détermination et son courage vont faire de lui un coureur combattif, qui n’a pas peur de mettre sa vie en danger pour sauver celle des autres. Il entretient également une amitié sincère avec Chuck et va tout faire pour qu’il sorte vivant de ce labyrinthe !

Et puis, il y a Teresa, arrivée24h après Thomas et qui est la première fille à être livrée au bloc. Elle va leur transmettre un bien étrange message qui va causer beaucoup d’agitation ! Elle est une anomalie dans ce système routinier, qui sera accusée, avec Thomas, du dérèglement du bloc.

Il y a aussi Minho, Newt, Gally, Alby … Tous ces blocards, comme ils s’appellent, ont été doté d’une personnalité qui leur est propre. Certains sont appréciables et d’autres, détestables. Mais c’est aussi ce qui fait la force de ce livre, la diversité des caractères !

Chaque centimètre de son corps lui faisait mal ; tous ces muscles criaient grâce. Mais il continua à courir, en priant pour que son cœur ne s’arrête pas.

L’organisation au sein du groupe est intéressante également. Chacun est placé dans une catégorie selon leurs compétences et celle qui m’a le plus attiré est celle des Coureurs ! Ils ont pour but de parcourir le labyrinthe toute la journée afin d’en mémoriser les plans. C’est sur eux que repose leur liberté. Ils courent toute la journée à la recherche d’une sortie qui n’existe peut-être pas mais ne perde pas espoir !

James Dashner nous invite dans un monde plutôt lugubre mais intrigant. Il ne s’attarde pas sur de très longues descriptions mais elles nous permettent malgré tout de très bien visualiser l’univers dans lequel il nous transporte. Son style entrainant devient vite addictif et le suspense est à son comble afin de nous captiver tout du long. Le décor est planté, j’ai maintenant très envie de me plonger dans le second tome ^^

Publicités

3 réflexions sur “« L’épreuve – Tome 1 : Le labyrinthe » de James Dashner

  1. Pingback: « L’épreuve – Tome 2 : La Terre Brûlée  de James Dashner | «D-Dream Bouquine

Laisse une trace de ton passage ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s